Seine-et-Marne

B.A.LA DE, comme bus à la demande, un service à forte dimension sociale

La communauté de communes du Provinois a mis en place un service de transport à la demande pour relier les communes rurales à la ville centre. Avec l’aide du Syndicat des transports d’Ile-de-France (Stif).

Intégrée dans la région francilienne où le Syndicat des transports d’Ile-de-France (Stif) exerce sa compétence, le Provinois possède cette particularité d’être une région très rurale située en Brie, aux confins de l’Ile-de-France. En 1999, avant la création de la communauté de communes, un système de transport à la demande avait été expérimenté par un syndicat intercommunal à la carte. Lors de la dissolution de ce dernier en 2004, la communauté de communes nouvellement créée (30 communes, 28.000 habitants) a repris le service sans le modifier. Il était disponible tous les jours pour Provins intra-muros et les communes périphériques, mais seulement deux fois par semaine pour les autres communes adhérentes. Afin de proposer un service identique sur tout son territoire, la communauté a pris contact avec le Stif pour obtenir la délégation de compétence lui permettant de créer un nouveau dispositif.

Une compétence transférée du Stif à la communauté de communes

Le Stif a transféré sa compétence à la communauté de communes et a validé le projet de réaménagement du transport à la demande nommé Bus A LA DEmande, "B.A.LA.DE" pour des trajets à destination de Provins. Au terme d'un appel d'offres public, le service est assuré par des minibus et les chauffeurs d’une société de transport, dont le siège social est à Provins. Deux allers-retours quotidiens sont proposés les jours ouvrés, un le matin et un l’après-midi. L’usager réserve la veille auprès d’une centrale de mobilité, créée et gérée par Procars, le concessionnaire des transports publics du département. Une hôtesse organise le circuit et rappelle le demandeur en lui indiquant l’heure de passage de BALADE et le point de prise en charge le plus proche de son domicile. Les 30 communes de la communauté sont ainsi desservies vers 6 points d’arrêt à Provins (gare SNCF, hôpital, clinique, centre-ville, centre culturel…).

Quels tarifs et quels coûts ?

Le service est accessible gratuitement aux titulaires des cartes de transport Améthyste et Rubis pour les publics fragiles. Le passe Navigo ainsi que la carte Imagin'R des scolaires (cartes qui donnent accès à l’ensemble du réseau de transport francilien) est accepté. Les autres usagers paient 1,70 euro (prix du ticket T proposé dans toute l'IDF, y compris dans le métro) pour un trajet simple (1,80 euro pour le ticket acheté à bord). Le prix du kilomètre parcouru en charge de voyageurs est de 1,75 euro HT. En 2010, les frais de gestion s’élèvent à 62.921.76 euros HT. Le Stif contribue forfaitairement à hauteur de 62.000 euros, et le conseil général subventionne à hauteur de 50% du déficit contractuel. Pour la communauté de communes, le coût résiduel est d’environ 30.000 euros.

Cinq à six cents habitants utilisent le service chaque mois, davantage le samedi, jour de grand marché à Provins “C’est un service à forte dimension sociale”, estime Marie-Agnès Jacquin, directrice générale des services de la communauté de communes. Les usagers sont pour l’essentiel des personnes âgées. Reste que les toutes les tranches de population l’utilisent : des jeunes, des familles sans véhicule, des mères au foyer qui ne possèdent pas de seconde voitures.

Jean-Luc Varin, Agence Traverse pour la rubrique Expériences du site www.mairieconseils.net

 

Contact(s)

Communauté de communes du Provinois

7, cours des Bénédictins
77160 Provins
Nombre d'habitants : 28000
Nombre de communes : 30
Nom de la commune la plus peuplée : Provins (22000 hab.)

Marie-Agnès Jacquin

Directrice générale des services
ma.jacquin@cc-du-provinois.fr

Christian Jacob

Président
Haut de page