Localtis, un média Banque des territoires

Bâti scolaire : le ministère de l'Éducation invite les Français à débattre

Le ministère de l'Éducation nationale lance une plateforme de réflexion sur l'évolution des bâtiments scolaires. Tous les publics, qu'ils fréquentent ou non les établissements d'enseignement, sont invités à donner leur avis sur des enjeux qui vont de la transition écologique à l'inclusion.

Qui doit se préoccuper du bâti scolaire ? Au premier chef, les collectivités territoriales, maîtres d'ouvrage, qui font construire et financent écoles, collèges et lycées (1). Les maîtres d'œuvre également sont concernés. Et puis l'Éducation nationale et ses personnels, enseignants ou non, car le bâti scolaire constitue leur outil de travail et influe sur les pratiques pédagogiques en ces temps de révolution numérique. Mais il ne faut pas oublier les élèves, la plus grande population à fréquenter ces lieux d'apprentissage. Et quand on parle des élèves, leurs parents ne sont jamais loin... Bref, la liste est longue de ceux qui ont à cœur de réfléchir à l'évolution des bâtiments scolaires. En vérité, elle est illimitée. Pour preuve, le ministère de l'Éducation nationale vient de lancer une consultation à laquelle les catégories ci-dessus sont invitées à participer, tout comme le grand public. Tout le monde, donc, est appelé à exprimer ses attentes, ses envies et ses idées… même ceux qui ne fréquentent plus l'école depuis bien longtemps.

Pour le ministère de l'Éducation nationale, "les enjeux relatifs aux espaces scolaires ont fortement évolué". Et de citer, parmi ceux-ci, "la transition écologique, la santé, la sécurité, l’évolution des pratiques pédagogiques, le bien-être, l’inclusion et l’ouverture sur le territoire". C'est pourquoi le ministère "souhaite contribuer activement à la réflexion aux cotés des collectivités territoriales". Et de nombreux autres contributeurs, on l'a bien compris. Pour ce faire, une plateforme de consultation est accessible depuis le 25 février et le restera jusqu’au 8 avril.

Wifi, sanitaires et compost

Sur la plateforme, l'entrée se fait par profil. Vous répondez en tant qu'élève, parent d'élève, enseignant, élu ou personnel de collectivité, architecte. Ou encore plus simplement comme "personne intéressée par le bâti scolaire". On vous demandera ensuite – entre autres sujets – si, selon vous, le wifi doit être accessible partout dans l'école… ou nulle part. S'il est nécessaire de renforcer l'intimité, le confort ou la propreté des sanitaires. Ou s'il faut installer des espaces de sensibilisation et de pratique aux enjeux d’une alimentation saine et durable.

Mais ce questionnaire n'est pas tout. La plateforme met à disposition une boîte à idées pour améliorer le bâti scolaire. Enfin, on peut voter sur les idées proposées par d'autres. D'ailleurs, les dix propositions ayant recueilli le plus de votes feront l’objet d’une réponse individuelle. Et les contributeurs les plus actifs seront associés aux travaux conduits par le ministère en matière de bâti scolaire. La synthèse des contributions alimentera enfin la rédaction de référentiels de conception et d’aménagement des écoles, collèges et lycées qui seront publiés à partir de septembre 2021.

63.000 lieux dédiés à l'enseignement accueillent chaque jour 13 millions d'élèves en France. En 2017, dernière année pour laquelle les chiffres ont été compilés par le ministère de l'Éducation nationale, les dépenses d'investissement des conseils régionaux pour les lycées se montaient à 2,46 milliards d'euros, celles des conseils départementaux pour les collèges à 1,64 milliard et celles des communes pour les écoles à 2,5 milliards. 

(1) Dans son édition du 26 février, Localtis présentera une étude du géographe Pascal Clerc qui revient sur les grands modèles des bâtiments scolaires à travers l'histoire de plus en plus façonnés par les collectivités territoriales