Aveyron

Emmanuelle Stroesser

Carte multi-activité spécial jeunes, testée du côté de Conques-Marcillac (12)

Citoyenneté et services au public

Tourisme, culture, loisirs

Les jeunes de Conques-Marcillac connaissent peu ou mal les activités qui leur sont proposées sur le territoire. Pour valoriser la diversité de cette offre, les élus de la communauté de communes ont décidé en 2017 de mettre en place un système de carte multi-activité à leur intention. Un premier bilan au bout de 10 mois, permet d'en cerner déjà les forces et les faiblesses.

Depuis le début de l'année 2017, les jeunes des douze communes de la communauté de Conques-Marcillac ont droit à une carte dite multi-activité qui leur permet de bénéficier de réductions auprès de prestataires locaux de loisirs, l’accès gratuit à des "moments forts" pour les jeunes organisés par la communauté de communes, ainsi qu'à quatre entrées gratuites dans les deux piscines communautaires. Sur les 11.870 habitants du territoire, ce sont 4.000 jeunes de 11 à 25 ans qui sont concernés.

Le canoë c’est possible sur le territoire… pas seulement à 60 km !

Dès l’été 2017, en guise de "moments forts", la communauté de communes a proposé une virée en canoë à 40 jeunes et une sortie accrobranches et paint-ball pour 48 autres. Ces sorties ont très vite affiché complet. "Beaucoup de jeunes ont découvert qu'ils pouvaient faire du canoë à 15 km de chez eux au lieu d'aller dans les gorges du Tarn à 60 km", explique le coordinateur enfance jeunesse, Lilian Jeantet, qui est chargé d’animer la politique jeunesse à l’échelle du territoire intercommunal. "Ce poste de coordinateur a été créé en 2016 par la communauté de communes dans le cadre d'un contrat enfance jeunesse", souligne le vice-président en charge de la démarche enfance-jeunesse, Bernard Lefebvre. (voir encadré).

Cartes demandées en majorité par les 11/14 ans

En lançant cette carte, les élus se donnaient comme objectif de toucher 5% des jeunes, soit 200 sur les 4.000 jeunes du territoire. Pour l’année 2017, 222 jeunes ont fait la démarche de demander leur carte, qui leur est, bien entendu, fournie gratuitement. Bilan plus que satisfaisant donc. Ce sont davantage des filles (123) que des garçons (99) qui ont fait la demande, plutôt âgés entre 11 et 14 ans. "Nous avons beaucoup moins de jeunes dans la tranche 15/18 ans que nous espérions, et quasi aucun de 18 ans et plus", relève le coordinateur. C'est un point faible. 244 entrées piscine ont été utilisées. Soit près d'un quart de ce qui était proposé. Un autre objectif cette fois plutôt satisfaisant.

Peu d’intérêt pour les réductions de tarifs

Neuf prestataires de loisirs ont répondu à la sollicitation de l'EPCI, s’engageant à offrir des réductions de 5 à 15%. En contrepartie, ils bénéficient de la promotion que leur assure la carte multi-activité. Entre janvier et octobre, ils n'avaient reçu quasiment aucune demande de réduction. "Le paiement reste sans doute toujours un frein, même avec une réduction, remarque le coordinateur, et surtout, les jeunes ont des difficultés de déplacement."

Créer un effet réseau

"En plus de donner une lisibilité à l'action de la communauté de communes, la carte et ses 'moments forts' visent à créer des liens entre les jeunes pour qu’ils s’organisent ensuite entre eux. Il s’agit de créer un "effet réseau" en fédérant un maximum de jeunes. Raison pour laquelle le coordinateur jeunesse mise sur la page Facebook à leur intention. Pour l'heure, beaucoup (trop) de parents conservent eux-mêmes la carte. "C'est surtout à partir de 14/15 ans que les jeunes prennent leur autonomie, en ayant notamment leur propre courriel", remarque le coordinateur.

Poursuivre en allant plus loin

Au vu du bilan, les élus souhaitent poursuivre cette offre de carte multi-activité en y apportant des évolutions : cibler davantage par tranche d’âges, proposer des sorties cinéma hors territoire, offrir une option activités "à la carte" pour des chantiers jeunes ou des activités en lien avec des associations culturelles. Autant de projets actuellement à l'étude. En revanche, l'interrogation sur le public des 18/25 ans reste entière.

Une nouvelle politique jeunesse décidée au niveau intercommunal
Cette carte multi-activité est la première action d'une nouvelle politique jeunesse décidée au niveau intercommunal en janvier 2016, après une démarche accompagnée par Territoires Conseils (ex-Mairie-conseils). Présenté en commission jeunesse en octobre 2017, ce premier bilan a été validé par les élus. Il confirme que le dispositif imaginé "répond bien à des attentes". Mais qu'il est "nécessaire de l'adapter".
Poste du coordinateur jeunesse : le coup de pouce du contrat enfance jeunesse
Le poste de coordinateur jeunesse a été créé en 2016 par la communauté de communes. "Ce poste dédié était la condition pour déployer le plan d'actions élaboré par les élus, en concertation étroite avec les acteurs locaux et des jeunes pendant l'année 2015," explique, le vice- président en charge de la démarche enfance-jeunesse. "La communauté de communes était signataire d'un contrat enfance jeunesse pour la petite enfance. Nous avons donc associé la CAF et la MSA dès le lancement de nos travaux. Ce sont ces structures qui nous ont informés de la possibilité de financer ce poste grâce au contrat. Cela a été déterminant pour que nos projets se concrétisent."

Contact(s)

Communauté de communes Conques-Marcillac

11 place de l'Église
12330 Marcillac Vallon
05 65 71 86 20
contact@cc-conques-marcillac.fr
Nombre d'habitants : 11870
Nombre de communes : 12
Nom de la commune la plus peuplée : Salles-la-Source (2204 hab.)

Bernard Lefebvre

Vice-président en charge de la démarche enfance-jeunesse
blefebvre.mairie@orange.fr

Marielle Mouly

Direction du développement
m-mouly@cc-conques-marcillac.fr

Lilian Jeantey

Coordinateur enfance jeunesse
l-jeantet@cc-conques-marcillac.fr
Haut de page