Circuits courts entre producteurs et commerçants de l'Ouest rhodanien (69)

Publié le
dans

Développement économique

Tourisme, culture, loisirs

Rhône

Afin de favoriser la vente des produits locaux sur son territoire, la communauté d'agglomération de l'Ouest rhodanien expérimente une série d’actions, en lien avec le syndicat mixte du Beaujolais. Au programme : des actions rapides à mettre en œuvre. Les premiers résultats sont encourageants.

L’activité agricole est très présente sur le territoire de la communauté d'agglomération de l'Ouest rhodanien (COR) (34 communes, 50.162 habitants), avec des productions très diversifiées (lait, fromages, viande, charcuterie, vin du Beaujolais, fruits et légumes...). C’est dans le cadre d'un appel à projets de la chambre de métiers et de l'artisanat de Rhône-Alpes, auquel a répondu le syndicat mixte du Beaujolais, que les élus communautaires ont décidé d’expérimenter des actions pour accompagner les producteurs qui souhaitent développer la vente directe sur le territoire 

Liens à renforcer entre producteurs et commerçants locaux

Ensemble, la vice-présidente en charge du commerce et de l’artisanat et le vice-président chargé de l’agriculture et des circuits court de la communauté d’agglomération ont planché sur le sujet. Réunis en groupe de travail, avec les représentants de producteurs et de commerçants, ils ont rapidement cerné les points de blocage à lever. "Producteurs et commerçants de proximité ne se connaissaient pas ou peu, ils manquaient de temps pour construire des relations, constate la chargée du commerce et de de l'artisanat, Sylvie Martinez. Résultats : beaucoup de producteurs se contentent de vendre uniquement sur leurs fermes et les marchés. Ils n'ont pas le temps ni les moyens de trouver d'autres moyens de vendre leurs produits localement."

Le "speed dating" fait ses preuves

Il fallait créer une occasion pour que producteurs et commerçants se rencontrent. Dès mars 2016, un forum a été organisé, sorte de "speed dating" entre producteurs et commerçants. Une soixantaine de personnes ont pu faire connaissance et, pour certaines, ont commencé à travailler ensemble. "Nous savons que des commandes ont été prises ce jour-là", poursuit la vice-présidente. Vu le succès, le forum sera renouvelé.

Des présentoirs dédiés aux produits locaux répartis sur le territoire

Ensuite, restait à diversifier et mettre en valeur les circuits de vente sur le territoire. D’où l’idée de proposer à des points de vente, de type épiceries, restaurants, et situés dans des communes de moins de 3.000 habitants, d’installer gratuitement dans leurs locaux un présentoir dédié aux produits du territoire. Il s’agit d’aliments secs qui ne nécessitent pas d'appareil frigorifique : jus de fruit et sirops, boissons alcoolisées, charcuterie, miel, conserves, confitures...

Huit commerces ou restaurant équipés

Pour faire connaître cette initiative, en plus d’une campagne via la presse locale et le site internet, des contacts directs ont été pris auprès des commerçants. Le premier présentoir a été installé dans un multi-services rural en juillet 2016, et huit autres ont été déposés, deux mois plus tard. "Même si la majorité des présentoirs est située dans des commerces de bouche, ils peuvent être installés dans tout lieu accueillant du public, comme ça a été le cas dans un office de tourisme", précise la vice-présidente.

Une charte d’utilisation lie les commerçants à la collectivité

Les gérants des lieux où sont déposés gratuitement les présentoirs signent une charte d’utilisation avec la communauté d’agglomération les engageant à n'y présenter que des produits locaux (voir la charte). Ils prennent contact directement avec les producteurs à partir d'une liste de trentaine de noms fournie par l’intercommunalité, et aussi de leurs propres connaissances. "La communauté d’agglomération joue un rôle de facilitateur, mais n'intervient pas dans les phases de négociation et de commercialisation entre les producteurs", précise l’élue.
Même si les relations sont basées sur la confiance, des vérifications sont effectuées sur la provenance des produits, lors de passages inopinés d'élus ou des services de la COR.

Encouragé par les retours positifs des producteurs, des commerçants, et des consommateurs, le groupe de travail planche sur de nouvelles initiatives, par exemple, créer une plate-forme logistique pour la vente de produits locaux…

Le présentoir en quelques mots
Le présentoir a été créé par un artisan du territoire en bois local. D'une hauteur de 190 sur 80 cm de largeur et 50 cm de profondeur, chaque exemplaire a coûté 950 euros HT à la communauté d’agglomération. La région a financé 30% de l'investissement et le programme européen Leader 40%.

Lucile Vilboux/magazine Village-L’Acteur Rural pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info

Communauté d'agglomération de l'Ouest Rhodanien

Nombre d'habitants :

50162

Nombre de communes :

34

3 rue de la Venne
69170 Tarare
contact@c-or.fr

Sylvie Martinez

Vice-présidente chargée du commerce et de l'artisanat

Dominique Despras

Vice- président chargé de l'agriculture et des circuits courts

Lydia Laurent

Chargée de mission agriculture et circuits courts
Haut de page