Covid-19 : isolément, la fermeture des écoles n'a pas d'effet sur la protection des enfants

Selon une étude menée dans 31 États européens, la fermeture des établissements scolaires n’est probablement pas efficace pour limiter la transmission du virus chez les enfants si elle n'est pas accompagnée par un ensemble de mesures plus générales pour toute la population. 

Il est peu probable que les fermetures d'établissements scolaires procurent une protection supplémentaire significative pour la santé des enfants. Telle est la principale conclusion d'un rapport publié le 6 août 2020 par le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC). 
Cette étude cherchait à connaître le rôle joué par les établissements scolaires dans la transmission du coronavirus chez les enfants (0-18 ans). Elle a été menée dans 31 États de l’Union européenne, de l’espace économique européen et au Royaume-Uni. Elle rappelle qu'une faible proportion (moins de 5%) de l'ensemble des cas signalés concerne des enfants. Et que lorsqu'ils sont atteints, il s'agit généralement d'une forme légère ou asymptomatique.
Elle suggère que la transmission d'enfant à enfant en milieu scolaire est rare et n’est pas la principale cause d'infection chez les 0-18 ans. Selon ses conclusions, quand la distanciation physique et les mesures d'hygiène ont été appliquées, il est peu probable que les écoles aient constitué des environnements de propagation du virus plus favorables que les environnements professionnels ou de loisirs à densité de population similaire.

Pas d'augmentation des cas à la réouverture des écoles

L'étude indique encore que la réouverture des écoles n'a pas été associée à une augmentation de la transmission. Surtout, les données montrent que la seule fermeture des établissements n’est probablement pas une mesure de contrôle efficace pour limiter la transmission du virus. Explication : la plupart des enfants développent une forme très légère, voire asymptomatique du Covid-19. Conclusion de l'étude : "Toute décision relative à la fermeture d'écoles doit être prise dans le but d'atténuer l'impact de l'épidémie au sein de l'ensemble de la population et devra être prise dans le contexte de toutes les autres mesures d'atténuation au sein de cette même population."
Du 9 au 15 mars, 13 États sur les 31 concernés par l'étude avaient fermé leurs écoles maternelles, 64% avaient fermé leurs écoles primaires et 48% en avaient fait autant avec les établissements du secondaire. Fin avril, ces taux respectifs étaient montés à 80%, 90% et 100%. Écoles, collèges et lycées avaient recommencé à ouvrir progressivement à partir de la mi-mai. Quatre États (Estonie, Finlande, Islande et Suède) n'ont jamais fermé leurs écoles élémentaires et deux n'ont jamais fermé leurs écoles primaires (Islande et Suède).

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle