Creuse

Dans la Creuse, un territoire se mobilise pour accueillir de nouveaux arrivants

Organisation territoriale, élus et institutions

Développement économique

Tourisme, culture, loisirs

Le pays Combraille en Marche décline une série d'actions pour accueillir de nouveaux habitants et de nouvelles activités. Au programme : stages découverte et création d'activités, cours de langues et réunions d'information pour le public anglophone, rencontres de mobilisation sur la notion d'accueil.

Dans le pays Combraille en Marche, la densité est de 17 habitants au km2 et 38% de la population a plus de 65 ans. Si depuis le milieu des années 1970 le solde migratoire est positif, il ne compense pas un solde naturel déficitaire. Aussi, l'enjeu majeur du territoire, décliné dans la charte du pays, est le maintien des activités et des hommes et l'accueil de nouvelles activités. Cette volonté d'accueil se traduit par la mise en oeuvre de trois actions.

Reprise d'une boulangerie, d'un multiservice...

Première action : la tenue annuelle d'un stage d'une semaine de découverte et de création d'activités qui s'adresse à une dizaine de candidats à l'installation. Ce stage est organisé avec les chambres consulaires (chambre des métiers et chambre de commerce et d'industrie) et une boutique de gestion qui ont un rôle d'accompagnement pour aider les candidats à faire avancer leur projet. Au programme : visites d'entreprises à reprendre et découverte du territoire en famille. Les candidats sont identifiés par la prospection des chambres consulaires ou par des annonces ou articles paraissant dans différents supports (chaîne Demain ! Village magazine, site internet du pays, etc.). "Il y a d'un côté notre offre d'accueil et de l'autre côté des gens qui cherchent, commente Roland Desgranges, chargé de la création d'activités et de l'accueil pour le pays. Nous sélectionnons les demandes en fonction de nos besoins, en choisissant des gens suffisamment avancés dans leur projet." Deux sessions ont eu lieu jusqu'à présent : l'une à l'automne 2004, l'autre en 2005, en collaboration avec un autre territoire de la Creuse (pôlelocal d'accueil de Bourganeuf Royere de Vassivière / la Ciate, dispositif mis en place par le conseil régional du Limousin). Résultat : cinq personnes se sont installées à l'issue du premier stage (trois dans le pays et deux en Corrèze) et deux après le deuxième stage. D'autres installations devraient suivre dans les prochains mois. L'un a repris une boulangerie, l'autre un multiservice, un autre a pris un emploi salarié, deux personnes ont trouvé un lieu pour y développer un projet culturel... Une convention a été signée avec les partenaires pour assurer un suivi de l'accueil. "90% des gens qui participent au stage ne connaissent pas la Creuse et même ceux qui ne peuvent s'y installer repartent avec une image positive", souligne Roland Desgranges.

Informer le public anglophone sur la vie quotidienne française

La deuxième action mise en oeuvre par le pays s'adresse spécifiquement au public anglophone, population de plus en plus présente sur le territoire et ses alentours, qui a tendance à s'installer durablement (et plus seulement en résidence secondaire). Un apprentissage de la langue avec un cours de français d'une heure et demie par semaine leur est proposé, assuré par une Franco-Irlandaise. Une participation de 5 euros est demandée aux élèves et le pays prend en charge le coût restant. Par ailleurs, des permanences sont organisées dans les communes. Elles ont pour objectif de repérer d'éventuels problèmes sociaux et permettent d'aiguiller vers les services administratifs compétents. Ces permanences sont complétées par des réunions thématiques sur la vie quotidienne en France, basées sur un échange de questions-réponses : une réunion a porté par exemple sur la sécurité sociale et a été animée par un représentant de la caisse primaire d'assurances maladie, une autre a été consacrée à la fiscalité en France...

La notion d'accueil ne va pas de soi

Enfin, la troisième action consiste en un travail pédagogique de fond sur la notion d'accueil. "Cette notion ne va pas de soi pour tout le monde, souligne Roland Desgranges. Certains pensent, y compris des élus, que la priorité est de maintenir l'existant. Certes, mais au regard des données démographiques, l'accueil doit être une autre priorité. Nous avons donc décidé d'organiser des séances sur ce thème de l'accueil qui réunissent des élus, des responsables associatifs, des nouveaux et des anciens arrivants." Ces séances sont animées par une professionnelle et ont lieu un soir par mois en avril, mai et juin dans chaque communauté de communes du pays.
Les actions d'accueil du pays de Combraille en Marche bénéficient d'une enveloppe de 98.000 euros (de juillet 2005 à décembre 2006) abondée par le conseil régional (68.000 euros pour la partie animation) et par l'Etat (30.000 euros consacrés aux actions dans le cadre du contrat de plan Etat-région.)

Contact(s)

Pays de Combraille en Marche

11 grande Rue- BP 6
23700 Mainsat
05 55 83 11 17
Nombre d'habitants : 29000
Nombre de communes : 80
Nom de la commune la plus peuplée : Boussac (1327 hab.)

Roland Desgranges

Chargé de la création d'activités et de l'accueil
roland.desgranges@payscombrailleenmarche.org

Territoires Conseils

Des services dédiés à l’accompagnement des projets de développement communaux et intercommunaux.

Haut de page