Dans le Beaujolais vert, des ambassadeurs de l'accueil pour les nouveaux habitants (69)

Publié le
dans

Développement économique

Tourisme, culture, loisirs

Rhône

Depuis 2008, quatre communautés de communes adhérentes au syndicat mixte du Beaujolais se sont constituées en goupement d’action locale, le GAL Beaujolais vert. A l’époque, il s’agissait de développer le télétravail. Un projet qui a été le point de départ d’un réseau de 42 villages, support d’une politique d’accueil et d’insertion des nouveaux habitants.

"Nous recherchions des idées pour prolonger la dynamique enclenchée par le réseau de villages des télétravailleurs sur notre territoire, car le financement de la programmation Leader se terminait en 2011", explique la chef de projet du réseau de villages du Beaujolais vert, Edith Tavernier. L’appel à projets "Accueil de nouvelles populations" lancé par le GIP Massif central arrive à point nommé. Quatre des EPCI du Pays Beaujolais y répondent (soit 48 communes, 58.000 habitants). Objectif : constituer un réseau de villages en vue de développer une politique d’accueil, élargie à d’autres activités que celles exercées en télétravail, notamment commerce, artisanat, agriculture... Ce sera le réseau des villages d’accueil du Beaujolais vert. Dans le cadre de l’appel d’offres du GIP Massif central, le projet "Beaujolais vert, votre avenir" a bénéficié des financements Feder, FNADT, région et département à hauteur de 70 %.

Forte mobilisation pour constituer les comités d’accueil composés d’élus et d’habitants

Pour mobiliser élus et habitants, la chef de projet prend son bâton de pèlerin pour expliquer la démarche devant les quatre conseils communautaires, puis organiser des rencontres à l’intention les communes volontaires, et enfin mettre en place des réunions de travail (quasi-mensuelles d’abord, puis plus espacées).
Chaque réunion rassemble en moyenne une vingtaine de personnes qui composent les comités d’accueil : élus, habitants actifs, représentants associatifs. Le choix de rentrer dans la démarche "Village d’accueil" a été approuvé par délibération municipale. "Nous avons tenu à ce que tout soit discuté et construit ensemble", précise la chef de projet.

Portail internet et animation par la chef de projet

Le rôle de chaque acteur est bien défini. Chaque commune membre du réseau est dotée d’un espace de présentation sur le portail Internet du Beaujolais Vert, et chaque comité d’accueil assure une veille sur le foncier professionnel et les opportunités d’installation...
La chef de projet anime l’ensemble du dispositif et s’occupe de la communication, notamment l’animation du portail Internet. C’est par ce biais le plus souvent qu’elle rentre en contact avec les candidats à l’installation, qui envoient en ligne la fiche de présentation de leur projet. "En fonction du projet du candidat et des besoins exprimés, je l’oriente vers le réseau de l’accompagnement économique, et/ou vers les villages d’accueil pour rechercher un lieu d’implantation de son activité", précise la chef de projet.

Des comités d’accueil formés 

Les comités d’accueil des villages doivent faciliter l’information, l’installation et l’insertion locale des porteurs de projet et de leurs familles. Leur rôle n’est cependant pas toujours évident. "Par exemple, beaucoup s’attendent à ce que des nouveaux arrivants viennent spontanément se présenter en mairie. Mais pour des urbains, ce n’est pas une démarche qui va de soi...", observe la chef de projet.
C’est pour cette raison qu’en 2015, avec l’intervention de l’association nationale le Collectif ville campagne, une formation "d’ambassadeur de l’accueil" a été organisée, sous la forme d’une soirée dans chacune des quatre communautés de communes. Un livret, qui synthétise la démarche, a été dans le même temps élaboré et envoyé à chaque participant (voir ci-contre).
De son côté, la chef de projet a bénéficié également de formations organisées par le GIP du Massif central, et a rencontré d’autres structures engagées dans des politiques d’accueil.

En moyenne, 15 projets professionnels et personnels sont concrétisés chaque année

En moyenne, 15 projets professionnels et personnels se sont concrétisés chaque année. Avec le renouvellement de l’appel à projets Massif central et l’élargissement du dispositif à une autre communauté de communes du Pays Beaujolais, le nombre de villages d’accueil devrait encore augmenter. Au démarrage cette démarche couvrait 25 communes, avec l’extension du programme elles sont actuellement 42. En raison de fusion probable d'un certain nombre d'EPCI, elle pourrait en compter à terme 63.

Territoire d’intervention du réseau des villages d’accueil à partir de septembre 2015
Il représente 3 communautés de communes soit 93.000 habitants. Certaines communautés de communes ayant fusionnées en 2015, les 4 communautés de communes d’origine n’en représentent aujourd’hui plus que 2 dans le nouveau paysage des EPCI.

Lucile Vilboux/magazine Village-L’Acteur Rural pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info
 

Syndicat mixte du Pays Beaujolais

Nombre d'habitants :

221000

Nombre de communes :

132

172, boulevard Victor Vermorel
69400 Villefranche-sur-Saône

Daniel Paccoud

Présiden

Édith Tavernier

Chef de projet "Beaujolais vert votre avenir"
Haut de page