Gers

Dans le Gers, des chantiers de jeunes tablent sur la prévention santé et l'alimentation équilibrée (32)

Tourisme, culture, loisirs

Proposer de petits travaux rémunérés à des jeunes parfois en manque d'idées pour occuper leur été, jusque-là, rien de très original. La particularité de l'opération Été jeunes de la communauté de communes du Grand Armagnac est d'associer un objectif de prévention santé à ses chantiers.

Dès 2007, la commune de Cazaubon (Gers, 1.679 habitants), membre de la communauté de communes du Grand Armagnac, s'implique au sein du plan départemental Nutrition 32 Sport Santé, lancé à l’initiative de la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations et du comité départemental olympique et sportif du Gers. Il s'agit de décliner au plan local le programme national Nutrition Santé (plus connu sous l'intitulé "Manger Bouger") en proposant un ensemble de projets pour favoriser la pratique physique et l’alimentation équilibrée. Parmi ces projets, la commune met en place des chantiers de jeunes de 15 jours combinés à une pratique sportive. En 2013, la communauté de communes du Grand Armagnac (25 communes) prend la compétence enfance jeunesse et l'opération Été Jeunes passe alors sous le giron communautaire. Depuis, deux chantiers de 15 jours chacun se déroulent sur deux communes différentes. Ils regroupent au total 24 jeunes de 14 à 17 ans.

Transfert à l'échelon intercommunal relativement simple

Petits travaux le matin, activités sportives l'après-midi et préparation du repas le midi, la formule communale de l'opération Été Jeunes n'a été que légèrement modifiée lors du passage à l'échelon intercommunal. "Nous avons délocalisé l’une des deux sessions à Eauze, la commune la plus peuplée du territoire et maintenu la première à Cazaubon", indique Sandrine Brossard, directrice générale adjointe en charge des affaires sociales de la communauté de communes. Autre évolution, l'intégration d'un objectif de découverte culturelle. Pour cela, en plus de l'éducateur sportif, la communauté de communes a recruté une animatrice culturelle qui réalise avec les jeunes une bande dessinée sur le thème de la prévention santé, du sport et de la citoyenneté. Le résultat va être utilisé sous forme d’exposition itinérante pour témoigner des réalisations des jeunes. Sur chaque session regroupant 12 jeunes, l'équipe a enfin été complétée par les directrices des deux structures d'animation jeunesse du territoire qui sont mises à disposition par alternance.

Composer un repas : un apprentissage essentiel

"Un des aspects extrêmement positif et fort apprécié par les jeunes dans ce projet, c'est le repas." Le groupe dispose d'un budget alimentation pour l'ensemble de la quinzaine de jours et réfléchit aux menus à la semaine. Chaque jour à tour de rôle, deux jeunes accompagnés d'un animateur quittent le chantier à 10h pour faire les courses et préparer le repas. "Ils ont tous en tête la notion de ce qu'est un repas équilibré, mais le composer est une grande nouveauté et pour certains cuisiner est une première." Outre un respect parfait du budget, le bilan 2013 montre que les jeunes ont même décidé d'eux-mêmes d’intégrer des brocolis au menu !

Réussir à intéresser les 15-17 ans…

Si la formule est particulièrement bien adaptée aux 14-15 ans, c'est cependant plus difficile avec les 16-17 ans. Ces derniers remettent davantage en question les propositions et sont parfois moins actifs au plan sportif. "Avec cette tranche d’âge, plus les activités sont contraintes et moins cela fonctionne ! Nous travaillons donc à ajuster le contenu des chantiers en fonction de la dynamique de chaque groupe." Pour 2014, la communauté de communes va poursuivre les deux chantiers de quinze jours en essayant de diversifier les travaux qui étaient jusqu’à présent consacrés uniquement à la peinture de bancs et tables dans des espaces publics, et de ce fait peu mobilisateurs.
"Les jeunes qui postuleront à l'été 2014 risquent d'être encore plus nombreux, d'autant plus que cette formule associant travail+sport +santé+culture leur apporte une rétribution de 120 euros (sous forme de chèque cadeau), à un âge où il est difficile de trouver des petits boulots. Nous allons devoir privilégier les premières inscriptions et nous espérons bien être en mesure d'augmenter le nombre de sessions dès 2015."

Claire Lelong pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info

 

Eléments financiers
Budget de l'opération Eté Jeunes pour deux chantiers de 15 jours : 11.752 euros de dépenses dont 55% de charges de personnel et 25% au titre de la rémunération des jeunes. Ne sont pas comptabilisés le coût des matériaux et outils nécessaires au chantier, pris en charge directement par les communes d'accueil.
Personnel recruté : deux animateurs (recrutés en CDD durant tout l'été dont 1 mois pour les chantiers) avec mise à disposition d'une directrice de structure d'animation jeunesse déjà en place pour chaque session (la mise à disposition n'est pas comptabilisée dans le budget).
Subventions : la communauté de communes a déposé un dossier auprès de la caisse d'allocations familiales dans le cadre de l'appel à projets jeunes.

Contact(s)

Communauté de communes du Grand Armagnac

14 allée Julien Laudet
32800 Eauze
05 62 08 78 22
Nombre d'habitants : 12696
Nombre de communes : 25
Nom de la commune la plus peuplée : Eauze (3953 hab.)

Isabelle Gasc

Elue déléguée communautaire, rapporteur aux affaires sociales
jeunesse@grand-armagnac.fr

Sandrine Brossard

Directrice générale adjointe aux affaires sociales
sbrossard@grand-armagnac.fr
Haut de page