Ardennes

Dans les Ardennes, deux territoires se fiancent

Commande publique

Les deux principales cités des Ardennes, Sedan et Charleville-Mézières, sont chacune au centre d'intercommunalités. Depuis quatre ans, des groupes d'études comprenant des élus et des membres de la société civile travaillent sur le chantier de la fusion entre ces deux territoires.  

Sedan et Charleville-Mézières ne sont distantes que d’une vingtaine de kilomètres et ont longtemps été rivales. L'une avait l'industrie, l'autre les emplois liés à son statut de préfecture. Elles ont en commun un fleuve, la Meuse, une ligne de chemin de fer et une autoroute, le long de laquelle se trouvent neuf zones d'activités. Tout cela met en lumière une évidence : la communauté d'agglomération de Charleville-Mézières-Cœur d'Ardenne qui compte neuf communes et 71.652 habitants dont 50.876 à Charleville, et la communauté de communes du Pays sedanais qui compte dix-sept communes pour 43.460 habitants - dont 20.98 à Sedan - représentent de fait, à elles deux, un bassin de vie cohérent. Au cours de la conférence de presse donnée par les présidents des deux intercommunalités en mars 2010, Claudine Ledoux, présidente de Cœur d'Ardenne, a déclaré : "Unir nos forces et nos moyens facilitera la réalisation de projets que nous ne pourrions mener seuls ou en ordre dispersé." Mais cette intention s'est heurtée àdifférents obstacles à plusieurs reprises, au sein de la commission chargée du schéma départemental. Finalement la commune rurale de Gespunsart qui touche aux intercommunalités a décidé de rejoindre Cœur d'Ardenne début 2012. Ainsi rien ne s'oppose plus à la fusion.

Un bassin de vie qui doit être revitalisé

Derrière la volonté de fusion, il y a d'abord un constat. Celui de la dévitalisation. Le tissu industriel qui faisait la force de Sedan s'est effondré sans être remplacé. A l'échelle territoriale de la future communauté d'agglomération, celle-ci perd actuellement cinq cents habitants par an. Pour enrayer cette fuite il lui faudrait rebondir sur de nouveaux créneaux industriels. La Chambre de commerce et d'industrie, commune aux deux territoires, pousse à cette fusion. Mais l'invention d'une politique industrielle locale demande des moyens en matière grise qu'aucune des deux intercommunalités ne peut supporter seule. "Avec la création d'une communauté d'agglomération de 100.000 habitants, la dotation globale de fonctionnement sera multipliée par trois, ajoute Eric Amsili, directeur du Pays sedanais. En fait le territoire existe déjà comme bassin de vie." Il y a un flux constant d'emplois et de consommateurs entre les deux villes. Si une enseigne spécialisée dans le matériel de sport haut niveau s'installe à Charleville, elle ne peut que viser en même temps la clientèle sedanaise : pour acheter un bon vélo, on peut faire vingt kilomètres. Mais en même temps la coordination fait défaut. Les neuf zones d'activités relèvent d'autorités distinctes et ne sont pas organisées.

Une fusion qui est un projet de territoire

"Nous fusionnerons officiellement en 2013, explique Didier Herbillon, maire de Sedan et président de la communauté de communes du Pays sedanais. L'une des premières mesures sera la création d'un guichet unique pour répondre aux porteurs de projets. D'ici là, nous allons travailler à notre projet de territoire qui sera organisé autour de deux axes. D'une part la gestion de la vie quotidienne des populations : coordination des transports scolaires, système de navettes pour les spectacles, et peut-être une desserte cadencée par autobus. D'autre part de grands équipements structurants : à Charleville-Mézières une salle de spectacles de taille départementale, des équipements sportifs et peut-être un musée/centre culturel à Sedan. Dans ce domaine, un Pass culturel pour un accès indifférencié aux équipements sportifs et culturels de la totalité du territoire va être crée. Et par ailleurs une consultation auprès des populations concernées pendant cette période pourrait être organisée."

François Poulle, pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info

Contact(s)

Communauté d'agglomération de Charleville-Mézières-Coeur d'Ardenne

49 av Léon Bourgeois- BP 30559
08003 Charleville-Mézières Cedex
03 24 57 83 00
Nombre d'habitants : 70800
Nombre de communes : 10
Nom de la commune la plus peuplée : Charleville-Mézières (51000 hab.)

Claudine Ledoux

présidente
maire@mairie-charlevillemezieres.fr

Alain Rouchette

Directeur des services

Communauté de Communes du Pays Sedanais

7bis Promenoir des Prêtres
08200 Sedan
03 24 29 01 14
Nombre d'habitants : 43560
Nombre de communes : 23
Nom de la commune la plus peuplée : Sedan (20981 hab.)

Didier Herbillon

Président

Eric Amsili

Directeur des services
cc@pays-sedanais.fr
Haut de page