Dans les Hauts de Flandre, une cellule dédiée pour la fabrication de masques en tissu (59)

Covid 19, les collectivités agissent / La communauté de communes Les Hauts de Flandre a créé une cellule de crise dédiée à la fabrication de masques en tissu pour les professionnels exposé (commerçants, éducateurs…) et les personnes vulnérables. Une seconde cellule centrée sur le matériel de protection pour les professionnels du soin est en cours. 

Dès la fin mars, une commande de 30.000 masques a été passée par la communauté de communes Les Hauts de Flandre (40 communes, 54.100 habitants). Reste que la date de livraison, prévue mi-avril, restait incertaine. "En attendant, nous nous devions de trouver des solutions pour les personnes continuant à assurant des services essentiels à la population", explique l'élue en charge de la cellule  "Fabrication des masques en tissus", Marie Lermytte, élue de la petite enfance et de la jeunesse. 

Fédérer les couturières à l’échelle intercommunale

"La commune d’Esquelbecq, membre de notre intercommunalité, s'est très vite organisée pour créer de masques en tissu en faisant appel aux compétences locales, volontaires et bénévoles. Nous nous sommes appuyés sur son expérience pour centraliser la production et la distribution de masques à l'échelle de la communauté de communes. Nous avons très vite recensé près de 70 couturières volontaires sur les 40 communes. Nous avons décidé de les fédérer et de piloter la logistique, en créant une cellule dédiée qui prend en charge notamment ces questions." Ces masques sont créés d'après deux patrons, celui des CHU de Lille et de Grenoble. 

Kits de couture répartis dans les mairies

Au départ, les couturières bénévoles ont produit avec leurs matériels près de 1.000 masques distribués aux commerçants. Très vite, elles ont été confrontées à un manque d'élastique. Grâce à la cellule dédiée à la fabrication de masques, des kits de couture contenant le matériel nécessaire à la confection de 25 masques ont pu être fournis aux couturières : conditionnés par une mercerie locale, ils rassemblent élastique, tissu, molleton. Trois agents de la communauté déposent les kits dans les mairies et récupèrent à cette occasion les masques confectionnés. Dès le 8 avril, en quelques jours, ces kits avaient permis de fabriquer 900 masques supplémentaires. 
Les masques sont destinés en priorité aux personnes exposées travaillant auprès de la population : services à la personne, commerçants, éducateurs…

Précautions pour la remise du masque aux personnes vulnérables

Les habitants peuvent également faire une demande via un formulaire disponible sur le site de l’intercommunalité. Les demandes des personnes vulnérables sont transmises vers les communes, les CCAS ou les structures médicales. La communauté de communes souhaite en effet que les structures de proximité vérifient si les masques en tissu sont adaptés à la situation des personnes ou si un masque médical serait préférable. Les bénéficiaires remplissent une attestation qui reprend ces principaux éléments et les informe que ces masques sont une première barrière mais n’ont pas l’efficacité d’un masque FFP2. 

Une deuxième cellule de crise pour le matériel médical de protection

Une deuxième cellule de crise veille à l'approvisionnement en matériel de protection pour les professionnels du soin. Un formulaire de demande ou don de masques, matériel médical de protection (gants, masques, blouse, gel hydroalcoolique…) est également en ligne sur le site internet de la CCHF, pour mettre en lien des entreprises avec le personnel soignant ou les structures de soins du territoire en manque de matériel.  Les deux cellules de crise fonctionnent de concert dans cette lutte contre le Covid-19.

Communauté de communes Les Hauts de Flandre

Nombre d'habitants :

54100

Nombre de communes :

40
468 route de la Couronne de Bierne
59380 Bergues

Marie Lermytte

Vice-présidente en charge de la petite enfance et de la jeunesse
Haut de page