Déplacements domicile-travail en vélo électrique (35)

Publié le
dans

Ille-et-Vilaine

La communauté de communes du Val d'Ille, au nord de Rennes, a mis en œuvre un schéma des déplacements qui fait la part belle aux modes doux. Restait à intensifier l’usage de ces nouvelles infrastructures, notamment pour les déplacements domicile-travail. Depuis l’été 2012, la location de vélos à assistance électrique y contribue.

Les dix communes qui constituent le Val d'Ille (Ille-et-Vilaine, 19.000 habitants) sont à la fois péri-urbaines et rurales. Rennes n'est qu'à une dizaine de kilomètres et constitue le principal pôle d'emplois. Dès 2008 un schéma communautaire des déplacements est initié, qui favorise les transports alternatifs par rapport à la voiture individuelle. En 2012, les travaux pour les premières infrastructures sont lancés (pistes cyclables, abris vélos, aires intermodales...), en parallèle des services sont créés afin qu'elles soient utilisées au mieux. "Une évaluation a montré que les trajets effectués dépassaient souvent les trois à cinq kilomètres, explique Soazig Rouillard, chargée de mission déplacements au Val d'Ille. Or il s'agit d'un seuil psychologique pour l'usage du vélo." Afin de lever cette barrière, la communauté de commune met en place un service de location de vélos à assistance électrique (VAE).

Déplacements domicile-travail sur des distances assez longues

Un appel d'offres est lancé en début d'année 2012 pour l'achat et l'entretien de 80 vélos à assistance électrique (livraisons par tranche de 20 entre juillet 2012 et avril 2013). L’un des critères de sélection est la capacité d’autonomie de la batterie (80 à 100 km) et le confort. Le coût de location pour les particuliers, habitant ou travaillant sur le Val d'Ille, est de 30 euros/ mois ou 250 euros/an. Le service est ouvert depuis juillet 2012 et les contrats d'un an représentent 64% de l'ensemble des locations. L'essentiel des locations effectuées est en effet lié à des déplacements domicile-travail. Les employeurs d’entreprises de 10 salariés et plus ont l'obligation de prendre en charge au moins 50% du coût de la location si le vélo est utilisé pour aller travailler. Les personnes qui n'ont jamais fait de vélo à assistance électrique prennent souvent un contrat d'un mois, qu'ils transforment ensuite en contrat à l'année.

Possibilité d’achat à l’issue d’une location longue durée et continue

La communauté de communes propose aux particuliers qui le souhaitent, d’acquérir le vélo électrique à l’issue de deux ans de location continue, pour un montant de 350 euros. Ce qui ramène à 600 euros le coût total à la charge du particulier, hors batterie à racheter au bout d’un à deux ans.
Pour la collectivité, le reste à charge est estimé à 10.000 euros par an, en plus du travail de gestion et d'animation VAE, (1 à 2 jours par mois). Il faut rapprocher cette somme du budget global des aménagements "modes doux" sur la communauté de communes, qui s’élève à un million et demi d'euros pour la première phase.

Luc Blanchard, Studio Graph, pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info
 

Communauté de communes du Val d'Ille

Nombre d'habitants :

20000

Nombre de communes :

10
La Métairie
35520 Montreuil-le-Gast
contact@valdille.fr

Claude Jaouen

Élu communautaire en charge des transports

Soazig Rouillard

Responsable du service VAE
Haut de page