Des agriculteurs s'organisent pour faire mieux comprendre leurs activités aux habitants (10)

Publié le
dans

Développement économique

Tourisme, culture, loisirs

Aube

Au sein du conseil de développement du pays d’Armance, un groupe d’agriculteurs a élaboré une charte de bon voisinage. Objectif : faciliter le dialogue entre exploitants agricoles et habitants, et mieux faire comprendre les contraintes liées aux activités agricoles saisonnières.

Le pays d’Armance est un territoire rural de Champagne-Ardenne qui regroupe trois communautés de communes au sud de Troyes (18.000 habitants). Il est organisé en syndicat mixte, lieu de décisions et d'animation, auquel est adossé un conseil de développement, lieu de propositions ouvert à tous les acteurs du territoire.

Constat : la méconnaissance de l’activité agricole est l’une des sources de mécontentement

En 2013, le groupe thématique "Agriculture" - constitué d’une dizaine d’agriculteurs ainsi que de représentants de la chambre d’agriculture de l’Aube - relève ce constat : les activités agricoles du pays d’Armance sont mal connues par les habitants et donnent souvent lieu à des mécontentements. Convaincus que l’irrespect des promeneurs (déchets, clôtures endommagées, incivilités) vient en bonne partie d’une manque de dialogue entre les agriculteurs et leurs voisins, le groupe décide de créer des outils pour mieux communiquer. Cette initiative des agriculteurs est réalisée avec l’appui du pays d’Armance

D’abord, élaborer une charte de bon voisinage

"L’objectif de la charte était double. Tout d’abord présenter aux habitants les activités agricoles du pays d’Armance de manière à leur permettre de mieux anticiper, et donc de mieux en accepter les désagréments : mauvaises odeurs lors de périodes d’épandage, poussières pendant les moissons, salissures et encombrement des routes, bruit. Il s’agissait ensuite de proposer une série de comportements à adopter au quotidien, à la fois du côté des agriculteurs et des habitants, pour que chacun fasse preuve de bonne foi, de compréhension et accepte le mode de vie et les contraintes d’autrui."

Fort souci pédagogique

"Le Pays d’Armance s’est positionné en tant que coordinateur et facilitateur en animant les 5 à 6 réunions de concertation avec les membres du groupe Agriculture, qui ont eu lieu entre janvier et novembre 2013", explique l’agent de développement, Amandine Derouet. Puis les textes ont été finalisés par celle-ci. Cet appui extérieur a été apprécié, car il a permis d’aboutir à un document très pédagogique. "Les agriculteurs souhaitaient élaborer un document qui ne soit pas trop technique, facilement compréhensible par les enfants qui manifestent beaucoup d’intérêt lors des foires agricoles", souligne l’agent de développement. La mise en forme a été réalisée par une étudiante en stage au sein du pays d’Armance. Au total, le budget de la réalisation s’établit à 500 euros pour les frais d’impression à 500.000 exemplaires. La charte a été insérée dans le numéro de décembre 2013 du journal du pays. Elle est disponible dans les mairies des 66 communes, les communautés de communes et les offices de tourisme (voir charte ci-dessous).

Puis des outils d’information clés en main, directement utilisables par les agriculteurs

Le groupe thématique a également travaillé sur un document dédié à l’épandage, directement utilisable par les agriculteurs pour informer eux-mêmes leurs voisins : il suffit à l’agriculteur de télécharger sur le site internet du pays d’Armance ce flyer au format A5, pour ensuite l’imprimer, le dater et le signer, avant de le distribuer dans les boîtes aux lettres (voir ci-dessous la plaquette épandage).
Ce petit outil de communication, très simple et très utile, est très apprécié. Il a permis d’étendre la démarche de communication pédagogique à un plus grand nombre d’agriculteurs que le groupe initial.

Continuer à faire vivre la charte de bon voisinage

"Il est encore difficile d’évaluer les apports de la démarche", reconnaît l’agent de développement. Malgré tout, le groupe Agriculture souhaite poursuivre cette action et faire vivre la charte, en organisant chaque année une animation dédiée à la connaissance des métiers de l’agriculture. D’autres projets sont aussi en réflexion autour du recyclage des pneus et de l’organisation ponctuelle de visites d’exploitation.

Stéphanie Le Dantec, L’Œil à la Page, pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info.
 

Pays d'Armance

Nombre d'habitants :

18000

Nombre de communes :

66
43, Grande Rue
10210 Chaource

Jean Pouillot

Président

Amandine Derouet

Agent de développement
Haut de page