Des mobil-homes et des vélos pour les gendarmes du Bassin de Marennes

Publié le
dans

Commande publique

Charente-Maritime

La communauté de communes du Bassin de Marennes, en Charente-Maritime, apporte un soutien matériel à la gendarmerie officiant sur son territoire. Il faut loger les stagiaires et les renforts d'été et favoriser des actions de proximité en développant une patrouille à vélo.

Les sept municipalités de la communauté de communes du Bassin de Marennes (14.100 habitants) accueillent de plus en plus de touristes en période estivale. Chaque été, la gendarmerie, dont le périmètre d'action correspond au territoire de la communauté de communes, doit faire face à une circulation routière plus dense et à une population beaucoup plus nombreuse. Elle a donc besoin de personnel supplémentaire : encore faut-il pouvoir les loger !

Deux mobil-homes et un appartement loué à l'année

A sa création, en 1997, la communauté de communes du Bassin de Marennes prend la compétence "Soutien à la gendarmerie". "L'équation est simple : si nous souhaitons une présence renforcée de gendarmes, nous devons leur proposer des logements", explique Joël Barreau, directeur général des services. Jusqu'en 2001, la communauté de communes louait pour l'été des logements modulaires. "Nous les installions en juin pour les démonter en septembre. Des agents municipaux mettaient en place les branchements d'eau et d'électricité. C'était un fonctionnement lourd et onéreux : il fallait compter 6.300 euros pour la location et quelque 500 euros pour les travaux d'aménagement", témoigne le directeur. Les élus ont donc cherché une solution plus simple et plus durable. En mars 2002, le conseil communautaire vote à l'unanimité l'acquisition de deux mobil-homes, pour un montant total de 23.000 euros. A raison de deux chambres dans chaque module, il est possible d'accueillir quatre gendarmes supplémentaires, l'effectif passant ainsi de 14 à 18 en saison. Une convention signée avec la gendarmerie définit les conditions de mise à disposition. Par ailleurs, la communauté de communes loue en permanence un appartement pour permettre à la gendarmerie d'accueillir des élèves-gendarmes. Coût à l'année : 5.600 euros.

Patrouiller à vélo à proximité de la population

En 2008, le commandant de la brigade a également sollicité la communauté de communes pour l'acquisition de deux vélos. "Notre territoire compte une cinquantaine de kilomètres de pistes cyclables. De plus, de nombreuses manifestations ont lieu l'été : le vélo est une bonne solution pour rester au milieu de la population et se déplacer plus facilement. Il permet aussi de surveiller les plages et les centres bourgs", précise Joël Barreau. La communauté de communes a donc acheté deux vélos et l'équipement nécessaire (casques et autres protections) pour un montant de 700 euros. Reste au commandant de la brigade à pérenniser cette pratique dans son unité. "Vélos et logements : les deux répondent à un besoin du territoire sur la période estivale pour faire face à l'afflux de population", conclut le directeur.

 

Elisa Dupont / PCA pour la rubrique Expériences des sites Mairie-conseils et Localtis

Communauté de communes du Bassin de Marennes

10 rue du Maréchal Foch - B.P. 28
17320 MARENNES
contact@bassin-de-marennes.com

Joël Barreau

Directeur général des services
Haut de page