Seine-Saint-Denis

Dix communes du 93 mutualisent leurs moyens pour proposer des activités de plein air aux jeunes qui ne partent pas en vacances

Tourisme, culture, loisirs

"Ville Vie Vacances Forêt de Bondy" : tous les ans, pendant les vacances d'été, de plus en plus de jeunes de 5 à 25 ans qui ne partent pas peuvent pratiquer gratuitement des activités de plein air encadrées, grâce à la mutualisation des moyens, pour l'encadrement et l'équipement, de dix communes du département de Seine-Saint-Denis.

C'est en 1999 lors d'une réunion à l'initiative du sous-préfet de l'arrondissement du Raincy que l'idée est venue de mutualiser les pratiques sportives de plein air pour permettre aux enfants ne quittant pas leur domicile, de partir quand même en vacances. Cette même année, deux villes, Clichy-sous-Bois et Montfermeil, par l'intermédiaire de leurs directeurs des sports, lancent la première action "Ville Vie Vacances Forêt de Bondy", avec six activités pendant les deux mois d'été. Dès 2000, la commune de Livry-Gargan s'associe et ces trois communes deviennent les villes "mères" d'une activité sans cesse en extension dont elles assument l'administration une année sur trois.
Le principe est simple : permettre à des jeunes ne quittant pas leur commune pendant les mois de juillet et d'août, de pratiquer des activités de plein air, pour la majorité en pleine forêt de Bondy, gratuitement pendant l'été. "Il n'y a pas spécialement de proximité géographique entre les communes partenaires", explique Olivier d'Henry, le directeur des sports de Montfermeil, à la création du concept. "Par contre, il y a adhésion au concept de mutualisation des moyens."

 

De l'argent, des équipements sportifs ou du personnel

Au-delà des trois premières villes, la version 2006 rassemble sept autres communes associées : Bondy, Drancy, Gagny, Le Raincy, Noisy-le-Sec, Tremblay-en-France, et Villepinte.  Ainsi, dix villes mettent dans l'opération soit de l'argent, soit des équipements sportifs, courts de tennis, piscines, gymnase en cas de mauvais temps ou du personnel spécialisé à disposition pour encadrer les activités avec les jeunes. En 2006, la ville de Tremblay a mis à disposition trois animateurs et versé 3.000 euros, Bondy deux éducateurs sportifs et 3.000 euros, Livry-Gargan et le Raincy mettent à disposition leurs piscines. Vingt-sept autres communes ont été simplement utilisatrices du dispositif. Les autres partenaires sont l'agence des espaces verts du conseil régional qui met notamment à disposition le local d'accueil en pleine forêt et assure l'entretien du lieu, la préfecture, service Egalité des chances, le conseil général de Seine-Saint-Denis, service Jeunesse et Sport, la direction départementale Jeunesse et Sport au travers de conventions avec l'association Ecole montfermeilloise d'initiation sportive (Emis), porteur administratif du projet.

 

Une action qui se prépare toute l'année

Le budget pour l'été  2006 s'est élevé à 305.000 euros, dont 88.000 correspondant au défraiement des communes  qui mettent à disposition du matériel, des infrastructures ou du personnel. La préfecture de Seine-Saint-Denis apporte 86.000 euros, le conseil général 79.000 et la direction départementale de la Jeunesse et des Sports 30.000 euros, le solde correspond aux apports des dix villes au coeur du projet. C'est l'association Emis qui gère le budget à la demande de la préfecture comme porteur de projet administratif. L'organisation est déléguée au directeur du service des sports de Montfermeil, Olivier d'Henry. Pendant l'été, le comité de pilotage, composé de représentant des trois villes d'origine nomme un coordinateur assisté d'un adjoint par mois. Ceux-ci supervisent sur place toutes les activités, accueil, inscriptions des participants, projet pédagogique avec les personnels encadrant et les relations avec l'agence des espaces vert responsable du site. "Un gros travail et une importante responsabilité, explique Juliette Balland conseillère municipale aux sports de Montfermeil et trésorière de l'association. C'est une action qui se prépare tout au long de l'année pour programmer, informer, coordonner, gérer puis, à l'automne, faire le bilan avec les différents partenaires, élus, associations, administrations..."

 

Promenade dans les cimes des arbres

Pendant les mois de juillet et août, différentes activités sont proposées aux jeunes, par tranche de deux heures le matin, ou deux fois une heure trente l'après-midi. Pendant l'été 2006 les vingt activités étaient : art du cirque, avec jonglage, équilibre et trapèze volant,  "Big shuttle" voitures à pédales de cross, "mountain board" skate de cross, capoeira, art martial et danse brésilienne, escalade avec des murs et tours de six mètres installés dans la forêt, golf initiation et stage au golf neuf trous de la Poudrerie, vélo tout chemin (VTC), échecs, escrime, tennis, équitation, course d'orientation avec cent cinquante balises installées dans la forêt, tir à l'arc, parcours aventure ou promenade dans les cimes des arbres avec harnais pour petits et pour grands, piscine, sports collectifs  comme rugby, "sand ball" version plage, hand ball, "beach soccer" foot de plage, tennis, taekwondo, art martial.
Les jeunes accueillis dans la forêt de Bondy ont entre 5 et 25 ans. Parmi les 5.961 jeunes différents accueillis en 2006, 60% sont des garçons dont 63% ont entre 8 et 12 ans. Avec les 15% de 5-6 ans ils forment près de 80% du public bénéficiaire de cette opération. Les aînés, 16-25 ans 4%, premiers participants en 1999 de ces étés en plein air, suivent l'activité de leur choix ou, s'ils le désirent, sont  associés aux équipes d'éducateurs et placés sous leur responsabilité. Certains aident un mois ou tout l'été à la pratique d'une activité. Un repas froid leur est offert ainsi que la tenue des animateurs pour être parfaitement identifié "équipe d'encadrement" quel que soit le coin de la forêt où ils évoluent.
Pour participer aux activités Ville Vie Vacances, il suffit de s'inscrire sur place ou via internet. Sont prioritaire, mais pas exclusifs, les groupes structurés (centres de vacances, clubs municipaux...). Un quota de places est attribué selon l'importance de la mutualisation de la commune, 50% des places sont réservées aux trois villes "mères" Clichy-sous-Bois, Montfermeil, Livry-Gargan. 30-35% sont attribuées aux sept villes qui mutualisent leurs moyens dans l'opération. Enfin les 10-15% des places restantes sont destinées aux villes dites "passives" en termes de mutualisation. Le reste est réservé aux individuels, soit trois à cinq places pour les vingt activités, multiplié par les trois créneaux horaires quotidiens possibles. L'accueil se fait au poste de garde minimum un quart d'heure avant le début de l'activité. Pour les responsables de groupe, le règlement intérieur  VVV doit être signé par un responsable de leur association ou de leur service et une assurance présentée validant les activités effectuées hors de leurs structures de base. Pour les individuels mineurs, une autorisation parentale est demandée. En cas d'incident les secours ou la police sont appelé par le coordinateur ou les gardes forestiers en patrouille munis de portables. Il est prévu une heure de pause repas entre les activités, les repas froids ne sont pas fournis.
Selon Juliette Balland c'est une très belle réussite. Les quarante animateurs qui encadrent les activités sont très professionnels, le brevet d'Etat est obligatoire. Selon Olivier d'Henry, ils adhèrent totalement au projet pédagogique porté par les coordinateurs. Chaque année, outre les activités, de nouvelles formules, plus larges, sont proposées : un week-end en famille par mois, des stages de perfectionnement d'une activité comme une sortie à Fontainebleau pour l'activité escalade. En projet : ouvrir pendant  les petites vacances, ouvrir plus tôt en juin pour quelques activités...

 

Nathalie Froissart, pour la rubrique Expériences des sites Mairie-conseils et Localtis

Contact(s)

Maison des sports et de la culture

47 rue Henri Barbusse
93370 Montfermeil
01 41 70 70 98

Olivier d'Henry

Directeur du service des sports de Montfermeil
olivier.dhenry@ville-montfermeil.fr

Mairie de Montfermeil

7 place Jean-Mermoz
93370 Montfermeil

Juliette Balland

Conseillère municipale aux sports de Montfermeil, trésorière de l'association Ecole montfermeilloise d'initiation sportive (Emis)
balland.juliette@wanadoo.fr

Accompagnement pour l'élaboration d'une stratégie territoriale

Accompagner l’élaboration d’un plan d’action territorial pour transformer vos ambitions en projets durables.

Haut de page