Economies d’énergie à Equeurdreville Hainneville (50)

Publié le
par
Ademe
dans

Efficacité énergétique des bâtiments publics

Normandie

Les élus de la commune de Equeurdreville-Hainneville, située dans l’agglomération de Cherbourg-Octeville (Basse Normandie) et partenariat avec l'ADEME ont décidé de mettre en œuvre un programme d’actions visant à réduire très fortement les consommations du patrimoine bâti. 

Commune de 19 000 habitants, c'est en 2009 que les élus, et plus particulièrement l’adjoint au maire chargé du développement durable et du patrimoine bâti communal, décident de s’attaquer à la facture énergétique de la ville en identifiant les postes qui consomment le plus et en mettant en œuvre un programme d’actions visant à réduire très fortement les consommations. Dans un premier temps, ils optent pour une rénovation des groupes scolaires et de leurs chaudières. Mais après avoir contacté l’ADEME et bénéficié d’un accompagnement sur la stratégie à adopter, ils s’orientent vers une approche plus globale de la question énergétique, ciblée sur des points clés et des dispositifs adaptés. Des audits sont ainsi réalisés à partir de 2008 pour identifier les principales consommations de la commune et les gisements d’économies.

Dans la foulée, un programme d’actions adaptées est défini. Les premières actions, mises en œuvre dès 2010, concernent le centre aquatique et les écoles. L’enjeu est particulièrement important pour la ville d’Equeurdreville- Hainneville car le budget alloué aux dépenses d’énergie s’élève à 1,2 millions d’euros par an (pour un budget communal global de 20 millions d’euros). La préoccupation des élus est de réaliser les travaux et les investissements nécessaires tout en ayant des résultats significatifs et rapides. Les économies réalisées doivent ainsi permettre de maîtriser le budget, voire de financer de nouveaux projets.

Les détails:

La direction régionale de l’ADEME en Basse-Normandie, en partenariat avec le Conseil régional, a accompagné la mairie d’Equeurdreville-Hainneville pour réaliser les audits énergétiques sur les bâtiments et l’éclairage public, et pour établir un programme d’actions. Elle l’a également aidée à recruter un économe de flux et à mobiliser les fonds européens FEDER pour investir dans une pompe à chaleur pour le centre aquatique de la ville.

Dès 2010, les services techniques installent un déshumidificateur par pompe à chaleur : la chaleur de l’air humide ambiant est captée et dirigée vers une pompe à chaleur qui la récupère pour préchauffer le réseau d’eau des bassins. Auparavant, l’eau était chauffée par une installation au gaz. A elle seule, cette action permet de produire 450 000 kWh par an et de générer une économie annuelle de 30 000 euros.
Les performances énergétiques des écoles communales sont également améliorées. Des menuiseries en PVC doubles vitrages sont installées, l’isolation est renforcée par l’ajout de laine de verre, la régulation des systèmes de chauffage est optimisée et la température des locaux est abaissée de 2°C pendant la nuit. Des lampes basse consommation remplacent les anciennes lampes fluocompactes et des détecteurs de présence équipent les salles de classe pour que la lumière s’éteigne automatiquement lorsqu’elles sont vides.

A retenir

Frise chronologique

En chiffres

40 000€/ an économisés grâce à l’adaptation des contrats de fourniture d’énergie

stabilité de la facture énergétique: 30 000 € économisés par an

Déshumidificateur par pompe à chaleur pour le centre:191 T de CO2 évitées par an

Les résultats: 

L’ensemble de ces mesures a permis de stabiliser en deux ans les dépenses des bâtiments scolaires alors que le coût général de l’énergie (abonnements, sources d’énergie) a augmenté de 20% pendant la même période. En septembre 2011, la commune recrute un économe de flux pour réduire les factures d’énergie des bâtiments communaux. L’agent travaille tout d’abord à partir des relevés, des factures et des diagnostics réalisés avant son arrivée. Il négocie avec les fournisseurs d’énergie l’adaptation des contrats aux besoins réels, ce qui génère immédiatement (et sans investissement) une économie de 40 000 euros par an. Il crée également une base de données pour avoir une vision chiffrée précise de l’ensemble des consommations du patrimoine bâti de la commune. Réalisée en collaboration avec les services Energie et Cadastre de la mairie, une cartographie détaillée permet de cibler les zones d’intervention et d’adapter les solutions à mettre en œuvre.

Contacts

Conseil régional de Basse-Normandie

Nombre d'habitants :

1463000

Nombre de communes :

1812
Abbaye aux Dames - 24 place de la Reine Mathilde- BP 523
14035 Caen cedex

ADEME Basse Normandie

ADEME

155bis, avenue Pierre Brossolette
92120 Montrouge
Haut de page