Aveyron

En Aveyron, le Lot redevient navigable

Environnement

Energie

La communauté de communes de la Vallée du Lot (Aveyron) souhaite créer une dynamique autour de sa rivière. Regroupées en syndicat mixte, les collectivités sont mobilisées pour remettre le Lot en navigabilité. La première tranche de travaux sera achevée fin 2010 sur 16 km de promenade fluviale. La communauté de commune entend structurer l'offre de loisirs existante.

La communauté de communes de la Vallée du Lot (six communes, 4.000 habitants) participe à la remise en navigabilité du Lot. Mis en route dans les années 80, ce projet d'aménagement de grande envergure concerne l'ensemble des collectivités traversées par la rivière. De sa source à la confluence de la Garonne, le Lot parcourt près de 500 km et traverse cinq départements (Lozère, Aveyron, Cantal, Lot et Lot-et-Garonne). Longtemps empruntée pour le transport de charbon, d'acier et autres marchandises, la rivière a été délaissée au profit du train à la fin des années 20. Or, elle est un axe majeur du développement économique et touristique de la vallée. "L'idée de remettre en navigabilité le Lot a émergé au début des années 70 avec, notamment, la création de l'Association pour l'aménagement de la vallée du Lot (590 communes)", rappelle Jean-Claude Fontanier, président du syndicat mixte "Département bassin et sa vallée du Lot", conseiller général et maire de Saint-Chély-d'Aubrac. "Grâce à d'importants financements de l'Etat et de l'Europe, plusieurs programmes d'aménagement se sont succédés, dans le Lot et le Lot-et-Garonne. La partie aveyronnaise s'étale sur 33 km et les travaux de réhabilitation ont démarré en 2006, avec une première tranche."

Dans un premier temps, les bateaux pourront naviguer sur 16 km

Le syndicat mixte Département Bassin et sa Vallée du Lot regroupe les collectivités impliquées dans la réalisation de ce tronçon : le conseil général de l'Aveyron, la communauté de communes de la Vallée du Lot et la commune de Bouillac. "Le syndicat mixte assure la maîtrise d'ouvrage de la réhabilitation des infrastructures de la rivière : barrages, écluses et chemins d'arrivée. Quant à la communauté de communes, elle est en charge du volet touristique du projet", précise Jean-Claude Couchet, président de la communauté de communes de la Vallée du Lot et maire de Flagnac. Les travaux de remise en navigabilité correspondent essentiellement à la rénovation des écluses, entre Port d'Agrès et Bouillac, non entretenues depuis 1926. Ils se déroulent en deux phases. Sur le premier tronçon, quatre écluses ont déjà été réhabilitées. Il en reste une à rénover sur la commune de la Roque-Bouillac. A l'issue des travaux, les bateaux pourront naviguer sur un parcours de 16 km. Cette première tranche a bénéficié d'un financement de 14 millions d'euros (50% de l'Etat et l'Europe, 35% du conseil général et 15% du conseil régional). La deuxième phase de travaux, en attente de financements, n'est pas encore programmée. Malgré cette incertitude, la communauté de communes de la Vallée du Lot poursuit le développement de projets touristiques.


Un touriste sur l’eau, c’est dix touristes sur les berges...

"Les études ont montré que pour un touriste sur l'eau, on en compte une dizaine sur la berge", souligne Jean-Claude Couchet. "Le Lot peut donc drainer beaucoup de visiteurs dans le secteur. En plus de redonner de la vie à notre vallée, cela représente des retombées économiques intéressantes pour notre territoire qui reste marqué par la fermeture des usines, des aciéries et le déclin du charbon." La communauté de communes entend développer les activités de loisirs et notamment l'achat d'un bateau restaurant, dont la gestion sera confiée à un restaurateur. Une fois l'offre finalisée, la communauté entend faire appel à un tour-opérateur pour organiser l'accueil de groupes. "Il existe des campings, des infrastructures pour les activités nautiques comme le canoë et le kayak. Nous souhaitons également aménager les berges en chemin de halage pour les randonneurs et les cyclistes", indique Jean-Claude Couchet. La communauté de communes n'a pas attendu la réhabilitation du Lot pour mettre en valeur son patrimoine local. La maison de la rivière, située à Saint-Parthem, propose déjà un parcours interactif pour découvrir l'histoire de la rivière, de ses riverains et de leurs traditions. "Cet espace scénographique s'inscrit à la fois dans le projet de remise en navigabilité du Lot et de développement touristique de la vallée", indique Jean-Claude Couchet. "La maison de la rivière est devenue le relais de l'ensemble des activités et des savoir-faire locaux en matière de gastronomie et d'artisanat. Elle accueille aussi des groupes de scolaires pour des activités pédagogiques autour de la nature, ainsi que des ateliers sur le tri des déchets et la propreté de la rivière."

Laura Henimann / PCA, pour la rubrique Expériences du site Mairie-conseils
 

Contact(s)

Communauté de communes de la Vallée du Lot

Place des Ecoles
12300 Flagnac
05 65 64 09 12
05 65 64 00 96
secretariat@cc-valledulot.fr

Jean-Claude Couchet

Président et Maire de Flagnac
ccvl.flagnac@wanadoo.fr

Jean-Claude Fontanier

Président du syndicat mixte Département Bassin et sa Vallée du Lot et conseiller général et maire de Saint-Chély d'Aubrac
jean-claude.fontanier@orange.fr
Haut de page