En Charente-Maritime, coquilles d'huîtres et autres coquillages sont recyclés (17)

Publié le
dans

Environnement

Energie

Charente-Maritime

Labellisé "Territoire zéro gaspillage, zéro déchet", Cyclad, le syndicat mixte de gestion des déchets du nord de la Charente-Maritime expérimente depuis les fêtes de fin d’année 2015, le recyclage des coquillages, en partenariat avec une entreprise locale spécialisée.

Cyclad gère en régie 22 déchetteries pour le compte de trois communautés de communes (158 communes, 115.000 habitants). Il propose 22 filières de tri et continue à en développer de nouvelles chaque année. C’est dans le cadre d’un projet de réorganisation de la collecte que le syndicat mixte a eu l’idée de proposer la collecte des coquilles vides dans les déchetteries.

Moins de collecte des ordures ménagères au profit des emballages : oui mais, quid des coquilles ?

Cyclad veut inciter les usagers à trier davantage en inversant le système traditionnel : l’idée étant d’intensifier le rythme de collecte pour les emballages, alors que les ordures ménagères ne seront collectées qu’une fois tous les 15 jours.
"Un test a été mis en place dans une communauté de communes d’Aunis Atlantique au cours de l’année 2015. Lors des réunions publiques, les deux principales réticences exprimées par les habitants portaient sur les couches … et les fruits de mer. Avec cet argument : nous sommes en bord de mer et ici, on mange beaucoup de fruits de mer, nous ont dit les participants", indique la chargée de mission "filières", Florine Blaevoet.
Les services de Cyclad ont proposé une filière de recyclage des coquilles, d’abord en recherchant les opportunités locales pour le traitement.

Expérience d’une entreprise locale de recyclage de coquilles

A 30 km du siège de Cyclad, une entreprise recycle depuis 1989 les coquilles, notamment d’huîtres, qu’elle transforme en compléments alimentaires pour les poules et en produits d’amendement des sols agricoles, ou pour les paysagistes.  "L’entreprise était partante et la mise en place s’est faite simplement par quelques échanges de courriels", précise la chargée de mission.
L’opération porte sur les coquilles de fruits de mer (huîtres, saint-jacques, coques, palourdes, pétoncles, bulot, bigorneaux…) et les escargots.

Pas d’échange d’argent, simplement des accords de services

Cyclad a installé des bacs dédiés aux coquilles dans 20 de ses déchetteries. L’entreprise partenaire fournit gratuitement des sacs adaptés, d’1 m3, dits "big bags". Le syndicat mixte se charge du transport de ces sacs depuis ses déchetteries jusqu’à l’entreprise de recyclage. Il prend également en charge la communication pour expliquer aux habitants les bons gestes du tri des coquilles : flyer, panneaux dans les déchetteries, formation des agents de déchetteries...

Période des fêtes 2015 : près de 13 tonnes collectées en 6 semaines

"L’action a beaucoup plu aux habitants et aux élus, car ici les gens ont toujours utilisé les coquillages pour stabiliser les chemins et les sols de poulaillers", raconte la chargée de mission. Quatre communes du territoire ont même mis en place leur propre collecteur, puis la municipalité se chargeait du transport à la déchetterie. La collecte atteint 13 tonnes en 6 semaines, entre le 14 décembre 2015 et le 30 janvier 2016.

D’ici 2017, un collecteur proposé à chaque commune

L’expérimentation se poursuit toute l’année 2016. Les nuisances olfactives neutralisées pendant la période hivernale sont surveillées. Rendez-vous est déjà pris pour les fêtes de fin d’année 2016 durant lesquelles Cyclad proposera un collecteur à toutes les communes volontaires.


Cécile Perrin pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info 

Cyclad

Nombre d'habitants :

114968

Nombre de communes :

158

1 rue Julia et Maurice Marcou
17700 Surgères
contact@cyclad.org

Jean Gorioux

Président

Florine Blaevoet

Chargée de mission "filières"
Haut de page