Doubs

Engouement citoyen pour les économies d'énergie à Besançon

Environnement

Energie

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Cherchant un moyen de combattre la précarité énergétique dans un quartier populaire, la ville de Besançon a renouvelé le concept de "Point info énergie". En visitant un appartement-témoin, les habitants découvrent comment faire des économies.

Dans un F4 de 70 m2, prêté par le bailleur public "Grand Besançon Habitat", la mairie a implanté, un appartement-témoin en février 2008. Dans le séjour, les visiteurs mesurent la consommation électrique d'une télévision en veille. La chambre leur permet de comparer la consommation d'une ampoule halogène et d'une ampoule "basse consommation". La salle de bain pointe l'écart de consommation d'eau entre douche et baignoire. La cuisine est organisée de façon à trier efficacement  les déchets...

Enjeu climatique et pouvoir d'achat

Dans le cadre d'une intervention globale contre la précarité, la ville a réalisé cet appartement-témoin d'un genre nouveau dans le quartier de Fontaine-Ecu. Comme l'explique Myriam Normand, directrice de la maîtrise de l'énergie à Besançon, les partenariats allaient de source : "Le Conseil d'architecture, d'urbanisme et d'environnement (CAUE) est maître d'oeuvre, en tant qu'Espace Info énergie du département, financé par l'Ademe et le conseil général. Le CAUE fournit le personnel qualifié qui anime les visites de l'appartement. Le Centre communal d'action social (CCAS), autre moteur important de l'opération ainsi que la maison de quartier constituent des groupes et les accompagnent dans leurs visites. Depuis 2005, les assistantes sociales sont toutes formées aux questions de maîtrise de l'énergie. Nous attachons beaucoup d'importance aux discussions et aux échanges. Il ne s'agit pas d'imposer un nouveau mode de vie mais de favoriser une prise de conscience." Cette démarche vaut d'ailleurs pour tous les publics, les scolaires, qui sont nombreux à visiter l'appartement, comme les travailleurs en difficulté du quartier. Les promoteurs de cette initiative sont persuadés que des exemples concrets peuvent faire évoluer les mentalités. Le côté ludique de l'appartement permet d'aborder simplement de multiples aspects de la vie quotidienne. Le poste de télévision en veille consomme autant que deux ampoules. La minuscule fuite dans les toilettes coûte plusieurs dizaines d'euros à l'année... Finalement, économiser l'énergie c'est bon pour la planète et pour le porte-monnaie.

De nouveaux partenariats pour étoffer l'encadrement des visites

La formule a convaincu et la demande explose. Il reste, explique Myriam Normand, à nouer de nouveaux partenariats afin d'étoffer l'encadrement. Des contacts ont été pris avec le conseil des sages de Besançon qui réunit des personnes à la retraite qui ne demandent qu'à donner de leur temps pour valoriser l'expérience. Les associations familiales et de consommateurs sont également pressenties. Si cet engouement citoyen persiste, d'autres appartements pourraient ouvrir dans les prochaines années. Les locaux adaptés ne manquent pas et l'investissement de départ est peu important. L'aménagement de l'appartement de la Fontaine-Ecu a coûté moins de cinq mille euros.

Luc Blanchard, pour la rubrique Expériences des sites de Mairie-conseils et Localtis

Contact(s)

Ville de Besançon

2 rue Mégevand
25034 Besançon cedex
03 81 41 53 90

Myriam Normand

Direction de la maîtrise de l'énergie
myriam.normand@besancon.fr
Haut de page