Pour soutenir la forte croissance des entreprises juridiques, la Banque des Territoires crée une offre de financement sur mesure

Depuis quelques années, les professions juridiques réglementées vivent une expansion forte et accélérée, à l’image des notaires qui ont étoffé de 40 % les rangs de leur profession et de 20 % le nombre de leurs études. Cette transformation, impulsée par la loi Croissance de 2015, se traduit par la création de nouveaux offices et par le développement d’études existantes. Partenaire historique de ces professions, la Banque des Territoires vient de lancer une offre de financement dédiée aux chefs d’entreprises juridiques, en soutien de leurs stratégies d’investissement immobilier et capitalistique. 

Depuis plus de deux cents ans, la Banque des Territoires – Caisse des dépôts est associée au service public de la justice délivré par les notaires, huissiers de justice, commissaires-priseurs judiciaires, greffiers de tribunaux de commerce, administrateurs et mandataires judiciaires… Sous l’impulsion de la Loi pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques, ces métiers juridiques réglementés ont connu une expansion inédite, avec la volonté de l’État d’obtenir un maillage territorial plus fin et une capacité à répondre plus rapidement aux besoins des Français.

Désormais, notre pays compte ainsi plus de 16 750 notaires (contre 9 800 en 2015) et plus de 6 730 offices (contre 4 570 il y a sept ans). « Les professions juridiques réglementées s’adaptent aux évolutions de la société, en intégrant de plus en plus dans leurs missions des aspects internationaux et digitaux, en renforçant la dimension entrepreneuriale de leurs offices, tout en continuant de prodiguer la plus haute qualité de service, inhérente à ces métiers », souligne Alexandra Debret-Deyra, chargée de relations réseaux au sein de la Banque des Territoires.

Un soutien personnalisé aux professions juridiques

Face à cette mutation accélérée, la Banque des Territoires a renouvelé en décembre 2021 son offre d’accompagnement spécifique destinée aux futurs responsables d’entreprises juridiques souhaitant s’installer à leur compte, comme aux dirigeants d’études qui se développent par croissance organique ou s’associent à d’autres offices.

« La Banque des Territoires est le partenaire quotidien des professions juridiques réglementées. Elle est aussi un soutien dans la mise en œuvre des projets d’entreprise, affirme Antoine Blond, chef de produit financements à la Banque des Territoires. En complément de nos liens réglementaires concernant la protection des fonds de tiers, nous proposons aux chefs d’entreprises juridiques une gamme complète de services bancaires et de financements. Ainsi, nous finançons les investissements courants des études (informatique, aménagements, véhicules). Notre appui s’étend également aux opérations stratégiques, qu’elles soient d’ordre immobilier ou capitalistique ».

La nouvelle offre de financement « Chef d’entreprise » répond justement à ces besoins de financement, avec des durées de remboursement allant jusqu’à quinze ou vingt ans pour les projets immobiliers. 
 

Chef d'entreprise
© GettyImages

Les avantages

La palette de financements proposée s’adapte aux spécificités de l’exercice des professions juridiques réglementées et s’adresse à leurs structures d’exercices (les études), aux associés personnes physiques ou morales (holding) comme aux sociétés civiles immobilières portant les murs de l’étude.

« La Banque des Territoires maîtrise les montages financiers et connaît de façon fine le métier et les enjeux de ses clients réglementés. Nous proposons aux dirigeants d’entreprises juridiques un accompagnement personnalisé et une expertise sur mesure qui associe nos équipes financements au siège et nos équipes commerciales sur le terrain. Notre accompagnement s’inscrit dans la durée avec une gamme de prêts à la hauteur des besoins », poursuit Antoine Blond. Et ce, en s’adressant aux seuls besoins professionnels, la sphère privée des clients n’étant pas éligible aux interventions de la Banque des Territoires.

Par ailleurs, les prêts de la Banque des Territoires sont exclusivement à taux fixe, durant toute la durée du crédit, ce qui protège les dirigeants des variations des marchés financiers. « Nous tenons compte également des durées de validation des opérations capitalistiques auprès de la Chancellerie, précise Alexandra Debret-Deyra. Nos offres de financement pour les dossiers complexes sont ainsi garanties pendant douze mois et ne comportent aucun frais de dossier ». 
 

Des besoins accrus

L’offre de financement de la Banque des Territoires répond de fait aux situations vécues par les dirigeants d’entreprises juridiques, qu’il s’agisse de :

  • créer une étude et en constituer le fonds de roulement (dépôts de garantie et premiers loyers, acquisition du mobilier et des matériels informatiques, financement des frais de constitution…) ;
  • accueillir des associés ou investir au capital d’une étude, en finançant l'acquisition de parts sociales ou la souscription de capital ;
  • faire évoluer la structure d’exercice.

« Avec cette offre sur mesure, la Banque des Territoires donne une nouvelle dimension à son engagement de long terme aux côtés des professions juridiques et favorise leur développement, à chaque étape du parcours des dirigeants et de leurs offices », conclut Antoine Blond. 
 

Créer une étude notariale après vingt ans de salariat

Près de vingt ans après l’obtention de son diplôme, maître Corinne Fournier a fondé son office à Brest en 2019. « Le fait d’avoir cette vague de notaires qui allait s’installer, c’était assez novateur et il n’y avait que très peu de retours d’expérience. J’ai contacté la Banque des Territoires afin de bénéficier de cette expertise, à la fois pour quantifier mes besoins en trésorerie et mes risques. Il m’a paru évident pour cela de me tourner vers l’acteur qui accompagne les notaires de manière historique ».

Maître Fournier a bénéficié d’un double accompagnement de la part de la Banque des Territoires : un prêt d’installation pour structurer son office et un prêt pour structurer son actif immobilier et professionnel, avec une enveloppe spécialisée.

« Mon activité s’est développée, avec quatre collaboratrices à mes côtés et de plus en plus de clients. J’avais besoin de recruter de nouveaux talents et de trouver de nouveaux espaces pour accueillir clients et collaborateurs. J’ai donc mené à bien un projet d’acquisition de locaux professionnels. Pour cela, il me semblait encore une fois naturel de me tourner vers la Banque des Territoires. J’y ai trouvé une écoute, un suivi extrêmement sérieux et rigoureux du dossier, et ai bénéficié de conseils d’experts tout au long de mon projet ».

Vous souhaitez piloter votre étude autrement et disposer de nouveaux leviers pour votre projet d’entreprise ?

Vous souhaitez piloter votre étude autrement et disposer de nouveaux leviers pour votre projet d'entreprise ?
© Banque des Territoires

Antoine Blond

Chef de produit financements, la Banque des Territoires

Entré à la Caisse des dépôts en 2001, Antoine Blond travaille depuis 2014 sur les différents aspects des financements aux professions juridiques, notamment du point de vue de l’analyse financière, de l’offre de prêts et de la digitalisation des parcours clients.

Alexandra Debret-Deyra

Chargée de relations réseaux, la Banque des Territoires

Alexandra Debret-Deyra a intégré la Caisse des dépôts en 2016, au service banque en ligne CDC-Net, avant de rejoindre le département marketing de la direction. Elle est chargée depuis 2019 de faire le lien entre la direction des clientèles bancaires et le réseau commercial : mise en marché, animation, communication auprès du réseau et des clients, appui aux métiers.

Ces offres pourraient vous intéresser