Vendée

Fontenay-le-Comte lutte contre l'isolement avec le transport solidaire (85)

Ensemble, la commune de Fontenay-le-Comte et le CCAS ont créé et développé un service de transport basé sur le bénévolat afin de lutter contre l’isolement des personnes. Mis en place début 2015 et géré par l’office de développement associatif et social, le service s’est étendu à la communauté de communes et bénéficie 18 mois plus tard, à près de 150 habitants.

Le transport solidaire, mis en place à Fontenay-le-Comte (Vendée, 15.000 habitants), s’est inspiré d’une initiative comparable lancée sur le Pays des Essarts en Vendée et présentée à tous les CCAS de Vendée lors de leur assemblée générale.

Elus municipaux et CCAS convaincus

Les élus de Fontenay-le-Comte sont intéressés, d’autant que certaines lignes de bus, insuffisamment utilisées, doivent être supprimées. Un groupe de travail réunissant représentants de la mairie et du CCAS entend un deuxième témoignage sur un dispositif similaire et proche lancé dans le Pays de Chantonnay, et adresse un questionnaire aux Fontenaysiens âgés de plus de 65 ans dès juillet 2013. Les conclusions - établies par les élèves d’une classe de BTS d’un lycée de Fontenay - confirment et révèlent des besoins importants : non seulement pour se déplacer, aller faire ses courses, mais également pour rompre un certain isolement, faire des rencontres.

Démarrage à 9 communes en 2015

Le groupe choisit le centre social, l’office de développement associatif et social (Oddas), pour porter le dispositif qui doit se déployer sur des communes voisines, dont celles de la communauté de communes du pays de Fontenay-le-Comte (19 communes, 30.485 habitants).
Neuf communes membres ont finalement intégré le dispositif, qui a été mis en place en janvier 2015 : chacune a accepté d’enregistrer dans sa mairie les bénéficiaires et les chauffeurs bénévoles, de leur faire signer le règlement et la charte et d’en transmettre la liste à l’Oddas qui gère le fonctionnement au quotidien (voir encadré en fin de texte).
Outre les mairies qui se sont fait le relais d’information, les habitants ont été informés grâce à une campagne de communication financée par la Mutuelle sociale agricole (flyer et affiche).

Pas de structure lourde et un dialogue avec les taxis et ambulances

"Pour la collectivité, ce type de dispositif ne réclame aucune infrastructure lourde. Il n’impose pas de coût particulier, à partir du moment où la structure porteuse, ici l’Oddas, est identifiée", constate l’adjointe au maire de Fontenay-le-Comte, Ghislaine Légeron.
"Nous avons pris soin dès 2014 de rencontrer les taxis et ambulances professionnelles du secteur qui ont vite compris que le transport solidaire, du fait de ses tarifs, ne leur ferait pas concurrence."

Facteur de réussite : mobilisation des bénévoles

Par ailleurs, l’élue insiste sur la nécessité de mobiliser des bénévoles qui s’engagent en matière d’assurance, de sécurité routière.
"Ce sont majoritairement des personnes à la retraire ou en recherche d’emploi, mais pas seulement. Il s’agit également de personnes investies dans des associations qui "cultivent" la solidarité active", observe l’élue.

Depuis le lancement, 150 bénéficiaires de 76 ans d’âge moyen se sont inscrits sur Fontenay-le-Comte : personnes âgées, handicapées ou momentanément dans l’incapacité de conduire, par exemple, privées du permis de conduire, ou récemment sortie de l’hôpital. Selon les cas, il s’agit de les accompagner pour un rendez-vous chez le coiffeur, une visite au cimetière ou se rendre au centre commercial.

"Aujourd’hui, nous constatons que des liens privilégiés s’établissent avec certains des 8 chauffeurs bénévoles. On peut donc parler d’une mobilisation solidaire des habitants dans une démarche collective, insiste l’élue. Nous devons continuer à faire connaitre le besoin en bénévoles pour assurer le renouvellement de ces personnes qui donnent de leur temps. Nous comptons sur le bouche à oreille."

Fonctionnement et tarifs
L’adhésion est de 3 euros versée à l’Oddas. Une fois adhérent, le bénéficiaire doit faire enregistrer sa demande de course trois jours à l’avance, soit auprès de l’Oddas, soit au CCAS de Fontenay. Charge à lui d’appeler un des chauffeurs bénévoles dont il a reçu la liste en lui précisant l’objet du déplacement. Chaque "aller/ retour" donne lieu à un versement de 3 euros au chauffeur contre reçu pour 8 km de trajet (35 centimes par km supplémentaire).

Michel Léon, Titres & Chapos pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info

Contact(s)

Commune de Fontenay-le-Comte

4 Quai Victor Hugo, BP 19
85201 Fontenay-le-Comte
02 51 53 41 41
courrier@ville-fontenaylecomte.fr
Nombre d'habitants : 15000

Ghislaine Légeron

Adjointe chargée des affaires sociales, vice-présidente du CCAS

Gisèle Bellegueulle Gisèle Bellegueulle

Service action sociale / CCAS
g.bellegueulle@ville-fontenaylecomte.fr

Centre social Oddas

34 rue Rabelais
85201 Fontenay-le-Comte
02 51 69 26 53

Emilie Besnard

Directrice
direction@oddas.fr
Haut de page