Galléco : une monnaie à l'échelle du département d'Ille-et-Vilaine (35)

Publié le
dans

Développement économique

Tourisme, culture, loisirs

Ille-et-Vilaine

Née en 2013 sous l’impulsion du conseil départemental d’Ille-et-Vilaine, le Galléco, monnaie locale d’ampleur départementale, a commencé à être utilisée en septembre 2013 sur les territoires de Rennes, Redon et Fougères, grâce à des groupes locaux de citoyens. Durant l’année 2014, 78.000 Gallécos avaient déjà été émis.

En 2008, le conseil départemental avait soutenu une première expérimentation de monnaie locale qui n’avait pas rencontré son public. Les nouveaux élus d’Ille-et-Vilaine décident en 2011 de relancer l’initiative dans le cadre du programme de soutien à l’économie sociale et solidaire. Avec notamment pour objectif de renforcer l’économie locale et créer du lien entre producteurs, artisans et consommateurs. Des études sont menées durant deux ans, et une trentaine de rencontres publiques sont organisées à Rennes, Redon et Fougères afin de co-construire le projet avec toutes les parties prenantes (citoyens, entreprises, associations, élus, banques…).

Une association et trois comités locaux d’animation

Dans un premier temps, ce sont les élus et les techniciens du département qui ont impulsé et animé la démarche. En 2013, l’association Galléco - qui comprend quatre et bientôt cinq collèges - a été créée pour assurer le portage du projet (voir en fin de texte). Deux salariés ont été recrutés pour développer l’implantation de la monnaie sur les territoires, gérer l’association, former les citoyens, communiquer…
En 2012, trois comités locaux d’animation ont été créés sur les territoires de Rennes, Redon et Fougères, ils se retrouvent régulièrement pour des réunions généralement mensuelles. Ces comités, composés chacun d’une dizaine de citoyens adhérents, jouent le rôle d’ambassadeurs de la monnaie Galléco sur leur territoire : ils démarchent les entreprises, font adhérer de nouveaux habitants, organisent ou participent à des événements pour diffuser la démarche.

Au bout de 18 mois, 1.100 citoyens utilisateurs et 190 entreprises adhérentes

Tout particulier ou entreprise désireux d’utiliser la monnaie doit adhérer à l’association. Les professionnels remplissent un questionnaire et signent la charte Galléco qui garantit les bonnes conditions de travail de leurs salariés ou encore le respect de l’environnement. Le comité local d’animation évalue les demandes.
À la rentrée 2015, Galléco comptait 1.100 citoyens utilisateurs et 190 entreprises adhérentes, un chiffre en augmentation régulière. Le particulier échange ses euros contre des Gallécos, qui ont la même valeur. Cette transaction peut s’effectuer dans plusieurs lieux : l’agence de Rennes d avec laquelle Galleco a passé un accord de partenariat, les marchés, les salons où l’association est présente, ou encore dans la trentaine d’entreprises qui ont accepté de faire fonction de comptoirs d’échange. Les Gallécos peuvent ensuite être utilisés pour l’achat de produits ou services des diverses entreprises adhérentes: alimentation, culture, loisirs, bien-être...

Une version numérique de Galléco pour élargir son usage

Le département a financé le lancement de la monnaie et le fonctionnement de l’association à hauteur de 339.000 euros sur quatre ans. La priorité de l’association est de diversifier ses sources de financements. "Nous y travaillons en réfléchissant à une augmentation des frais d’adhésion et de conversion de la monnaie pour les entreprises, explique la directrice de l’association, Anne Bruzac. Il est également envisagé de proposer des prestations de conseils auprès de collectivités et associations souhaitant lancer d’autres monnaies sur leurs territoires."

L’autre projet majeur est d’élargir les usages de Galléco. "Nous souhaiterions que soit rendu possible au niveau national la possibilité que des services publics comme les transports, les piscines, les bibliothèques puissent être payés avec cette monnaie et nous envisageons une version numérique de Galléco, poursuit la directrice. Ainsi les usagers pourraient recharger une carte en ligne et l’utiliser dans les magasins partenaires pour régler les achats." La volonté à terme est d’étendre cette démarche à tout le département.

Association Galléco : quatre collèges et bientôt cinq
L‘association fonctionne, selon les principes classiques, avec un conseil d’administration composé de quatre collèges. Le premier est celui des élus départementaux, membres de droit. Les autres collèges représentent les citoyens, les entreprises adhérentes et les partenaires comme la banque coopérative - support des échanges de monnaie - et une coopérative d’activités. Chaque collège compte des membres originaires des trois secteurs géographiques concernés. Un cinquième collège sera créé pour intégrer les futures collectivités locales utilisatrices du Galléco. Le bureau compte quatre vice-présidents représentant chacun des collèges.

Lucile Vilboux/magazine Village-L’Acteur Rural pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info

Contact(s)

Conseil départemental d'Ille-et-Vilaine

1 avenue de la Préfecture, CS 24218
35042 Rennes Cedex
02 99 02 35 35
contact@ille-et-vilaine.fr
Nombre d'habitants : 1042000
Nom de la commune la plus peuplée : Rennes (215400 hab.)

Emmanuelle Rousset

Vice-présidente en charge de l'ESS et de la politique de la ville

Association Galléco

Maison de l'économie sociale et solidaire, 15 rue Martenot
35000 Rennes
0299638724
contact@galleco.info

Anne Bruzac

Directrice
anne@galleco.info
Haut de page