Charente-Maritime

Halte aux sacs plastique !

Environnement

Energie

L'opération "Un sac plastique ? Non merci !" initiée par la communauté d'agglomération de La Rochelle veut inciter les commerçants et les consommateurs à une utilisation plus parcimonieuse de ces sacs qui polluent par millions le littoral.

Chaque année, quinze milliards de sacs en plastique sont distribués en France, 120 millions se retrouvent sur le littoral et mettent plus de 400 ans à se désagréger. En plus d'une pollution visuelle, leurs impacts sur l'environnement sont nombreux : rejets de polluants chimiques lors de l'incinération, émission de gaz à effet de serre, pollution marine, étouffement d'animaux... L'opération "Un sac plastique ? Non merci !" initiée sur le territoire de l'agglomération de La Rochelle (150.000 habitants) fait partie du volet "réduction des déchets à la source" du contrat ATEnEE (Actions territoriales pour l'environnement et l'efficacité énergétique) adopté par la collectivité en 2005. La conduite de cette initiative a été confiée à l'association Echo-Mer qui a déjà réalisé une opération similaire sur l'île de Ré. Elle passe par des actions de sensibilisation tant au près des commerçants (y compris non-sédentaires) que des consommateurs. "Cette opération, précise Alain Bucherie, conseiller communautaire délégué, adjoint au maire de La Rochelle chargé de l'environnement, fait partie d'une démarche plus globale qui vise à inciter les habitants à consommer autrement, en évitant l'utilisation des sacs plastique mais aussi en privilégiant les produits locaux, les circuits courts, les achats éthiques..."

 

A la recherche de nouvelles pratiques

L'opération a été lancée en mai 2006. L'association a travaillé sur trois communes pilotes volontaires : La Rochelle, Aytré et Chatelaillon-Plage. Le premier volet de l'opération a consisté à réaliser un état des lieux de la distribution de sacs plastiques auprès des commerçants des trois communes, à travers des entretiens et un questionnaire. Ainsi, les trente-neuf commerçants de La Rochelle ayant répondu au questionnaire distribuent 250.000 sacs plastiques par an, 92% en connaissent l'impact sur l'environnement et 77% seraient prêts à modifier leurs pratiques. En avril 2007, les résultats de l'enquête ont été communiqués aux commerçants ainsi que des informations sur les alternatives et des éléments de sensibilisation des clients. Par ailleurs, des actions ont été dirigées spécifiquement vers les commerçants non-sédentaires et les clients des marchés : distribution de pancartes de sensibilisation, présence de bénévoles de l'association sur les marchés au cours des "Journées sans sac plastique" organisées sur le territoire en décembre 2006, représentation de saynètes de théâtre humoristiques sur le thème... La sensibilisation du grand public s'est traduite par une exposition "Consommons autrement-consommons malin" qui a eu lieu pendant près de deux mois au Point Info Environnement de la ville et par plusieurs animations à la médiathèque Michel-Crépeau de La Rochelle, sur les sites universitaires, dans une galerie commerciale... Ce travail de sensibilisation a également été effectué auprès de plus de trois cents élèves des écoles des trois communes.

 

Des sacs en amidon de maïs

Le coût de l'opération, programmée sur deux ans, s'élève à 85.000 euros, subventionnés à 50% par l'Ademe et le conseil régional Poitou-Charentes, et inclut l'embauche d'une personne par l'association Echo-Mer. Trois partenaires techniques ont été associés à l'opération : la chambre de commerce et d'industrie, la chambre de métiers et de l'artisanat et le Commerce rochelais. La CCI a par exemple relayé l'information auprès des commerçants et a proposé aux non-sédentaires la signature d'une charte par laquelle ils s'engagent à ne plus distribuer de sacs en plastique.
Un premier bilan de l'opération a été effectué par le comité de pilotage au début de l'année 2007. "Il est très difficile de savoir précisément le nombre de sacs plastique en circulation mais il semble que le message passe auprès des consommateurs qui prennent l'habitude d'utiliser désormais des cabas ou de refuser les sacs plastiques, commente Alain Bucherie. Quant aux commerçants, ils sont d'autant plus réceptifs qu'obligation leur sera faite de ne plus distribuer de sacs plastiques à partir de 2010. Ceux qui peuvent difficilement s'en passer réfléchissent à des alternatives : sacs en papier ou sacs biodégradables. Ces sacs alternatifs étant plus coûteux, ils les distribueront sans doute avec parcimonie." La ville de La Rochelle veut montrer l'exemple : la médiathèque a cessé de distribuer des sacs et les pochettes publicitaires données par la ville ont été remplacées par des sacs en amidon de maïs.

Maryline Trassard, pour la rubrique Expériences des sites Mairie-conseils et Localtis

Contact(s)

Communauté d'agglomération de La Rochelle

6, rue Saint-Michel
17000 La Rochelle
05 46 30 34 00
Nombre d'habitants : 164332
Nombre de communes : 28
Nom de la commune la plus peuplée : La Rochelle (80000 hab.)

Jean-Louis Jammet

Directeur du service environnement
jean-louis.jammet@agglo-larochelle.fr

Rénovation thermique des bâtiments publics

Une priorité du Grand Plan d’Investissement pour favoriser les économies d’énergie, réduire les émissions de CO2 et encourager le développement des énergies propres.

Haut de page