Inciter à économiser l’eau : une priorité pour la Seine-Saint-Denis (93)

Le département de la Seine-Saint-Denis veut inciter ses habitants à économiser cette ressource devenue précieuse. En février 2020, il a lancé ecEAUnome, un dispositif révélateur de l’écologie incitative qu’il entend promouvoir.

Sous l’effet de l’augmentation de la population mondiale et du changement climatique, l’eau est devenue un bien précieux. En France le nombre d’habitants a crû d’environ 15 millions ces cinquante dernières années, et les arrêtés préfectoraux limitant les usages de l’eau se sont multipliés. Début août 2020, une soixantaine de départements étaient touchés par des mesures de restriction. Le département de la Seine-Saint-Denis n’en faisait pas partie, mais il avait déjà pris des mesures pour préserver la ressource en eau et venir en aide aux habitants victimes de la précarité hydrique.

Distribution de 80.000 kits hydro-économes

C’est en février 2020 qu’a été lancé le dispositif ecEAUnome. Le président du département, Stéphane Troussel, résume ainsi sa vocation : « Cette opération contribue à renforcer notre lutte contre les inégalités environnementales, dont les personnes les plus modestes sont souvent les premières victimes par manque de moyens ou du fait de la typologie de leurs logements. » Le dispositif vise à distribuer gratuitement 80.000 kits hydro-économes à autant de ménages, avec une priorité donnée au parc privé qui bénéficiera principalement du dispositif. C’est en effet en pavillon et dans les copropriétés dégradées où les difficultés sont parfois plus aigües et moins bien identifiées que dans le logement social. Ces kits comprennent un économiseur d’eau pour les robinets et un autre pour la douche.

Une économie de 120 euros par personne

« Notre objectif est de faire baisser la consommation d’eau des ménages bénéficiaires jusqu’à 50%, explique le vice-président en charge de l’écologie urbaine Bélaïde Bedreddine. L’idée est de préserver une ressource naturelle et de faire baisser la facture d’eau d’en moyenne 120 euros par personne et par an. C’est de l’écologie incitative pour sensibiliser aux enjeux environnementaux des ménages qui sont dans l’obligation de donner la priorité à des considérations économiques. »

Les huit partenaires associatifs et institutionnels impliqués dans ce programme sont implantés localement et habitués au travail de service auprès des habitants : Shakti 21, Partenaires pour la ville, La Poste, la régie de quartier de Stains, Croix rouge insertion, les Points information médiation multiservices (PIMMS) de Noisy-le-Grand et de Sevran et Compagnons bâtisseurs. La mise en œuvre de ce programme leur est confiée. Ensemble, ils contribuent à l’identification des ménages bénéficiaires, surtout en copropriétés où leur travail de repérage est essentiel (les services sociaux ayant plus facilement accès aux locataires du parc public). Lors de la distribution des kits ecEAUnome sept des huit partenaires (sauf La Poste) procèdent à un premier diagnostic de la situation énergétique.

Orienter les ménages vers les dispositifs d’aides

Le diagnostic consiste à vérifier le débit d’eau au robinet, à rechercher d’éventuelles fuites, à vérifier la consommation d’énergie pour le chauffage, et éventuellement à estimer la nécessité d’une isolation thermique. Les ménages sont ensuite orientés vers les dispositifs d’aides existants et accompagnés par les partenaires dans la compilation des dossiers. Les conseils prodigués par ces derniers portent notamment sur les bonnes pratiques de consommations et le remplacement de vieux équipements.

200.000 bénéficiaires

L’opération ecEAUnome va se dérouler sur quatre ans avec un budget total de deux millions d’euros, qui englobe le financement des kits hydro-économes et le dédommagement des partenaires. Environ 200.000 habitants bénéficieront du dispositif (sur 1,6 millions d’habitants en Seine-Saint-Denis). À noter qu’ecEAUnome concerne aussi les nouveaux retraités qui doivent s’adapter à une perte parfois très significative de leur pouvoir d’achat. Cette politique du Département complète d’autres actions telles que le Fonds de solidarité Logement qui soutient les ménages en difficulté pour payer leur facture d’énergie (électricité, gaz, fuel, bois) et d’eau et les prémunir contre tout rupture d’approvisionnement. En 2018, plus de 9.000 ménages ont eu recours à cette aide, pour un montant total de 1,5 millions d’euros. Les crises sanitaires de l’année 2020 ne vont probablement pas améliorer la situation.

Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis

Nombre d'habitants :

1670000

Nombre de communes :

40
Hôtel du Département - Esplanade Jean Moulin
93000 Bobigny

Bélaïde Bedreddine

Vice-président en charge de l’écologie urbaine