Interview : La Chouette Radio qui murmurait à l’oreille des enfants

La fête de la Musique fête ses 40 ans ! La Banque des Territoires célèbre ce moment de partage à travers son festival Terr’ de SON qui met à l’honneur en ce jour particulier un de ses projets incontournables.  

Créée en 2021, La Chouette Radio est le fruit d’une collaboration entre Bayard Jeunesse et Radio France. Accompagnée par la Banque des Territoires, La Chouette Radio lance son premier produit :  Merlin, une sélection audio à écouter via une enceinte conçue pour les enfants. Celle-ci a pour vocation d’accompagner les enfants dans tous leurs moments de vie et de les initier à l’écoute du monde qui les entoure. La Chouette Radio propose une sélection exigeante et adaptée aux enfants pour leur permettre d’accéder à un contenu audio qualitatif. Grace à cette offre, Bayard Jeunesse et Radio France donnent l’opportunité aux parents d’offrir à leurs enfants un accès responsable au digital.

Nous avons souhaité en savoir plus sur ce projet. Rencontre avec Coralie Piton Directrice de la Chouette Radio.

  • Pouvez-vous me présenter la Chouette Radio ? Dans quel contexte celle-ci est-elle apparue ?

Merlin est une offre audio à destination des enfants de 3 à 12 ans, qui se matérialise sous la forme d’une enceinte qualitative made in France dans laquelle est intégrée une sélection de contenus de plus de 200 titres issus des catalogues de Bayard et Radio France.

Ce service répond à des problématiques qui ont été soulevées par les parents. La première est liée au rapport à l’écran. Aujourd’hui la majorité des contenus audio sont digitalisés et l’enfant a du mal à y accéder en toute autonomie. Il doit très souvent passer par le téléphone d’un parent, ce qui n’est pas toujours possible ou souhaitable.

Nous sommes aussi partis du constat que l’univers du contenu est foisonnant. Il est complexe pour les parents de s’y repérer mais également d’avoir confiance dans ce que l’on met entre les oreilles des enfants.

Merlin répond pleinement aux questionnements de ces parents vigilants. Son offre permet aux enfants une autonomie dans l’accès à l’audio mais aussi une sélection de programmes fiables et un catalogue labellisé.

  • Quel est l’objectif de cette collaboration entre Bayard et Radio France ?  Y’a-t-il une volonté par ce projet à éduquer les auditeurs de demain ?

A la source de cette collaboration entre Bayard et Radio France il y a une volonté commune mais bien évidemment des objectifs propres à chacun des partenaires. 

Les deux sociétés ont la conviction que l’audio comme l’écrit sont des médias qui permettent de s’éduquer aux belles-lettres. L’idée est aussi de familiariser les enfants à l’audio comme une forme de divertissement de qualité : pas contre les écrans mais en complément de ceux-ci.

Du coté de Bayard, l’objectif est de proposer aux familles abonnées aux magazines jeunesse une solution facile d’accès pour écouter la version audio de leur numéro mensuel.

Pour Radio France, il est question de permettre aux enfants d’accéder à leur podcast jeunesse en toute autonomie et d’amener dans le socle d’auditeurs de demain des enfants profondément intéressés et divertis par l’audio.

L’idée est de familiariser les enfants à l’audio comme une forme de divertissement de qualité : pas contre les écrans mais en complément de ceux-ci. 

  • La collaboration entre Bayard et Radio France semble plus que naturelle, quelle est l’implication de la Banque des Territoires dans ce projet ?

Bayard et Radio France se sont rapprochés de la Banque des Territoires dans le cadre de l’appel à manifestation d’intérêt « Culture, patrimoine et numérique » fin 2020. Ils ont su convaincre qu’ils étaient des acteurs pertinents et puissants susceptibles d’accompagner une révolution des usages tout en soutenant les parents dans cette entrée raisonnée de leurs enfants vers le digital.

L’accompagnement de la Banque des Territoires a pris la forme d’un investissement de 1,4 million d’euros et d’une prise de participation au capital de la Chouette Radio, au nom et pour le compte de l’État dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir (PIA) 

Aujourd’hui, la Banque des Territoires est un membre actif du conseil d’administration avec lequel nous échangeons régulièrement notamment parce que ses membres ont des idées et une vraie expérience en matière d’innovation. Ils nous aiguillent et nous aident dans nos défis stratégiques.

La Banque des Territoires est un membre actif du conseil d’administration avec lequel nous échangeons régulièrement notamment parce que ses membres ont des idées et une vraie expérience en matière d’innovation.

  • Comment s’est passé le lancement de Merlin ? De quelle façon le produit a-t-il été accueilli sur le marché ?

Le lancement a été épique puisque que le temps nous était compté pour arriver à proposer une offre digne de ce nom pour les fêtes de Noël.

Malgré de réelles difficultés de production et d’approvisionnement, nous avons réussi à mettre Merlin sur le marché le 18 octobre 2021 auprès de plusieurs enseignes reconnues telles que la Fnac, Nature et Découvertes, Monoprix ou encore Amazon pour ne citer qu’elles.

Nous avons placé 40 000 enceintes sur le marché en 2 mois et demi ce qui est pour nous une grande source de satisfaction au regard du défi logistique et industriel que cela représentait.

Merlin a été particulièrement bien accueilli sur le marché, il a bénéficié d’une réelle reconnaissance quant à ses qualités dès son lancement.

La reconnaissance s’est traduite tant par le nombre de ventes que par les notations des clients et des professionnels. Le site « Les Numériques » par exemple nous a accordé une note de 5/5.

Nous avons également reçu de nombreuses distinctions comme le Grand Prix Stratégies de l’innovation média, ou encore celui des « Etoiles du Jouet » décernés par les familles, et cela le jour même du lancement.

  • Quels sont les prochaines étapes pour La Chouette radio ?

A ce stade il ne s’agit pas de lancer de nouveaux produits. Dans un avenir immédiat, nous souhaitons consolider et renforcer l’expérience que nous proposons déjà à nos clients et futurs clients.

Aujourd’hui l’intégralité de l’offre que nous proposons est accessible dès l’achat de Merlin, les 200 titres sont inclus dans le prix. Nous allons franchir une nouvelle étape cette année en lançant une stratégie d’offres complémentaires payantes à télécharger.  Elle mettra à la disposition des parents et des enfants du contenu nouveau et thématique.

C’est cette nouvelle offre qui va nous animer sur le deuxième semestre 2022 et nous espérons que cela accompagnera les ventes de Noël prochain.

Pour aller plus loin