Localtis

La Clé solidaire, une plateforme de services pour les acteurs de l'hébergement, du logement d'insertion et de la solidarité

Publié le
par
Jean-Noël Escudié / P2C pour Localtis
dans

Logement

Social

Economie sociale et innovation

Associations

France

La Banque des Territoires, CDC Habitat, la FAS et l'Unafo s'engagent dans la création de La Clé solidaire, une plateforme qui accompagnera "les acteurs intervenant dans le domaine de l'hébergement, du logement d'insertion et de la solidarité" en leur donnant accès à une palette de services, notamment pour la maintenance et la gestion de leur patrimoine immobilier.

La Banque des Territoires, CDC Habitat, la Fédération des acteurs de la solidarité (FAS) et l'Union professionnelle du logement accompagné (Unafo) ont signé ce lundi 14 octobre les statuts de La Clé solidaire, une plateforme qui "accompagne les acteurs intervenant dans le domaine de l'hébergement, du logement d'insertion et de la solidarité". L'idée directrice de cette plateforme qui sera opérationnelle début 2020 est d'aider les associations – souvent à la tête d'un patrimoine immobilier important mais ne disposant pas toujours de compétences pointues en ce domaine – à mieux gérer et faire évoluer leur patrimoine. Ce concept, qui constitue une première, repose à la fois sur une entière liberté d'adhésion des associations – une affirmation réitérée à plusieurs reprises par les intervenants –, sur une large palette de prestations et sur une gratuité de toute la phase d'audit et de conseil.

Diagnostic gratuit et accompagnement dans la durée

En pratique, La Clé solidaire fonctionnera comme une plateforme de services. Les associations et organismes membres de la FAS et de l'Unafo, mais aussi tout nouvel acteur de la solidarité désireux d'adhérer, auront accès à un catalogue de services et pourront solliciter les compétences proposées, selon leurs besoins. Celles-ci couvriront un vaste ensemble autour de la gestion du patrimoine (diagnostic, planification et optimisation de l'entretien courant et de la maintenance, stratégies patrimoniales et plans de travaux pluriannuels, recherche de financements et montage d'opérations...) et de la fourniture de services supports (finances, comptabilité, informatique, politique d'achats...).

Le soutien apporté par La Clé solidaire s'effectuera en deux temps. Dans un premier temps, CDC Habitat – s'appuyant sur son expertise et ses moyens de premier bailleur de France avec un parc de près de 500.000 logements – pourra procéder à un diagnostic gratuit des besoins des associations. Puis, dans un second temps, si l'organisme concerné a besoin d'un accompagnement dans la durée (rénovation sur plusieurs années, politique d'achats et de maintenance...), "CDC Habitat effectuera ces prestations professionnelles à prix coûtant et accompagnera les associations dans la recherche de solutions de financement pour que les acteurs de solidarité en minimisent le coût". André Yché, le président du directoire de CDC Habitat, a notamment évoqué la possibilité d'explorer la piste de financements européens, mais à condition de "massifier", autrement dit d'agréger les demandes dans un programme national.

"Un intérêt évident à bénéficier d'un appui technique"

Pour Olivier Sichel, le directeur général de la Banque des Territoires, la création de cette plateforme s'inscrit pleinement dans les orientations de la Caisse des Dépôts, qui "place la lutte contre la fracture territoriale au cœur de son action". Louis Gallois, le président de la FAS, a accueilli avec beaucoup d'intérêt la proposition formulée à l'origine par André Yché. Face à "une montée des besoins que les pouvoirs publics ne suivent pas", il y a un intérêt évident à "mutualiser les coûts et à bénéficier d'un appui technique". Il a toutefois fallu surmonter les réticences de certaines associations. Le choix d'une gouvernance partenariale a toutefois contribué à rassurer le monde associatif. Jean-Paul Vaillant, le président de l'Unafo, confirme l'utilité de cette année d'échanges préalables avant la création de La Clé solidaire. Il insiste aussi sur le fait que la plateforme proposera un catalogue de services non couverts par ailleurs.

Enfin, pour André Yché, un opérateur national comme CDC Habitat, composante de la Banque des Territoires, ne peut trouver sa justification qu'à trois conditions : "être porteur d'innovations, accepter de prendre en charge des missions que personne n'assume jusqu'à présent et venir en appui de tous les acteurs locaux de la conduite du changement". Il s'agit donc à la fois de promouvoir des relations de proximité et de soutenir une approche entrepreneuriale.

Présente également lors de la signature des statuts de La Clé Solidaire, Marie-Noëlle Lienemann – ancienne ministre, sénatrice de Paris et présidente des Coop'HLM – a confirmé cette nécessité d'"un équilibre à trouver entre la dimension sociale et le professionnalisme". Autrement dit, "ne pas perdre son âme tout en disposant d'outils performants".

D'ici au début de 2020, date d'entrée en service de la plateforme, l'équipe dédiée va travailler sur la procédure de saisine, sur la mise en place d'un catalogue de prestations et sur la communication à destination des futurs utilisateurs. Un événement national en début d'année devrait marquer le lancement officiel de La Clé solidaire.

Haut de page