La communauté de communes du Vendômois rural soigne ses ampoules

Publié le
dans

Environnement

Energie

Organisation territoriale, élus et institutions

Loir-et-Cher

La communauté de communes du Vendômois rural (Loir-et-Cher) s'est dotée d'un dispositif d'alerte en cas de panne dans son parc d'éclairage public. Reposant sur la participation active des administrés, il permet à tout habitant de signaler, par internet, un défaut d'éclairage. Entièrement graphique, l'application s'appuie sur le plan des communes et la position GPS des lampadaires. L'information est ensuite relayée au plus vite vers le prestataire de services chargé du dépannage.

Lorsqu'un habitant remarque une panne d'éclairage public, il dispose rarement des informations précises pour alerter la commune de cet incident (position exacte du candélabre). En outre, cette panne est constatée de nuit alors que les services de la collectivité sont fermés et rares sont les usagers signalant le défaut d'éclairage dès le lendemain. Or, cette panne peut causer momentanément des perturbations, de l'insécurité et être tardivement réparée. Face à ce constat, la communauté de communes du Vendômois rural (CVR, sept communes, 5300 habitants) dispose de deux atouts, explique Laurent Pineda, directeur général des services : "L'éclairage public relève de notre compétence et nous avions déjà numérisé, sur le site internet communautaire, le cadastre ainsi que les coordonnées des lampadaires présents sur l'ensemble du territoire." Grâce à cet acquis, il lui a suffi de porter sa réflexion sur la mise au point d'une téléprocédure permettant de relayer l'information au plus vite vers le prestataire chargé de l'éclairage public. C'est désormais chose faite : depuis leur domicile, les usagers consultent le site internet de la CVR, puis, en zoomant sur le plan de leur commune, cliquent sur le lampadaire défectueux. Le signalement s'effectue sur un outil de géolocalisation (type Google Maps) et un courrier électronique informe alors la CVR de la panne. Les données reçues, qui intègrent la position du lampadaire, le type de lampe, de mât et la puissance de l'ampoule, facilitent le dépannage. "Cette téléprocédure entièrement graphique, appelée Vig-e-Lux, a le mérite d'être simple et de fonctionner 24 heures sur 24. Si ce service améliore la relation avec les usagers, il est aussi très utilisé par les personnels des mairies et les élus."

 

25% des alertes sur internet concernant les pannes d'éclairage émanent des particuliers

Le dispositif enregistre chaque année environ soixante à soixante-dix pannes sur un parc de 850 lampadaires. Un nombre relativement faible, qui s'explique par le remplacement systématique de 20% des lampes du parc dans le cadre d'un contrat d'entretien. Environ 25% des alertes sur internet émanent des particuliers. "Cette opération a représenté un coût modeste pour la CVR : environ 4.000 euros pour la mise en place de l'application Vig-e-Lux, qui a transformé la numérisation de l'éclairage public en données graphiques Google Maps. Les mises à jour s'effectuent sans difficulté et aucun frais de maintenance n'est à prendre en compte." Pour cette initiative, la CVR a reçu, en août 2008, le Trophée de l'innovation territoriale dans la catégorie modernisation des services publics (Prix "Rural-e-Tic"). Forte de ce premier succès, elle souhaite étendre son dispositif à l'identification de tous les services utiles présents sur son territoire : services publics, commerces et entreprises.

 

Florence Florin  / PCA pour la rubrique Expériences des sites Mairie-conseils et Localtis

Communauté de communes du Vendômois rural

15 rue de la Condita
41100 Naveil

Laurent Pineda

directeur général des services
Haut de page