La coopérative Énergie citoyenne développe des micro-chaufferies bois pour les petites communes (62)

Publié le
par
Sophie Daguin
dans

Environnement

Energie

Pas-de-Calais

Appuyée par la région Hauts-de-France, la société coopérative d’intérêt collectif (Scic) Énergie citoyenne développe, finance et gère depuis 2017 des systèmes de production d'énergie renouvelable en mobilisant des citoyens et acteurs locaux. En 2018, quatre micro-chaufferies bois sont en activité à la demande de communes et d’une association gestionnaire d’un lieu patrimonial. 

En 2015-2016, la commune de Zudausques (905 habitants) et sa voisine Quelmes (600 habitants) sont en quête de solutions pour rénover le chauffage de leurs bâtiments communaux (école, salles, mairie, logements), tout en diminuant leur facture énergétique. La jeune Société coopérative d’intérêt collectif (Scic) Énergie citoyenne leur propose d’installer une chaufferie bois ; un projet déjà à l’étude depuis quelques années au sein d’une association locale, EnergETHIC qui a accompagné la création de la Scic.

Impulsion citoyenne en faveur des énergies renouvelables... et locales

À l’origine de cette dynamique, il y a en effet EnergETHIC : une association créée en 2011 dans le Pas-de-Calais par des citoyens soucieux de démocratiser la production d’énergie renouvelable. L’ambition est de mettre en place des moyens de production financés et gérés collectivement. En 2014, l'association impulse la création de la Scic Énergie citoyenne, qui crée une centrale photovoltaïque sur les communes d’Ambricourt et Beaurainville (voir encadré). La Scic veut désormais proposer un accompagnement complet pour les petites communes, mais aussi les associations ou des collectifs, dans le cadre d’un programme de production d’énergie renouvelable plus complexe, à l’horizon 2020. 

Micro-chaufferies pour des communes rurales 

La coopérative Énergie citoyenne a pour ambition un programme de développement de réseaux de chaleur qui relie des bâtiments dans un rayon de 100 mètres à partir de chaudières à plaquettes ou de micro-chaufferies au bois. "Nous ciblons actuellement les communes rurales- et à terme les villes moyennes-, qui ont besoin de rénover le système de chauffage de leurs bâtiments publics. Elles n'ont généralement pas les moyens d'investir. Nous leur amenons une solution clé en main : la Scic investit dans l'outil et assure la maintenance, la collectivité achète la chaleur" résume le président de la Scic, Michel Carré.

La région subventionne l'investissement

La Scic Énergie citoyenne ne pouvait assumer financièrement un tel projet par la seule mobilisation citoyenne. Dans le cadre de ses programmes de transition énergétique et troisième révolution industrielle, la région soutient le développement des projets d’énergie renouvelable. La première phase du projet (soit 4 chaufferies) a ainsi bénéficié d’une subvention de la région à hauteur de 64,9% du montant d’investissement. Par ailleurs, la SEM Énergies Hauts-de-France est entrée au capital de la société en 2017.  L’objectif d’Energie citoyenne est d’installer 10 chaufferies bois. 

La Scic assure une prestation de bout en bout

Depuis 2017, la Scic Énergie citoyenne propose une prestation de production et de vente de chaleur renouvelable à partir du bois-énergie à destination des petites communes, de structures privées ou de collectifs d’habitants. La Scic prend en charge l’installation et l’investissement de la chaudière bois, du silo de stockage, du réseau principal de raccordement, ainsi que l’approvisionnement en bois, la maintenance et la vidange du cendrier.

Premier réseaux de chaleur créés en 2017 à Zudausques et Quelmes

Les communes de Zudausques et Quelmes sont les premières, en 2017, à se lancer dans le projet d’installation de chaufferie. Depuis 2018, chacune dispose d'un réseau de chaleur pour chauffer un ensemble de bâtiments communaux. "La chaudière et le raccordement des bâtiments étaient financés par la Scic, mais l'installation du réseau secondaire -radiateurs, tuyauterie, thermostat- restait à la charge de la commune, explique l'adjoint au maire de Zudausques, Didier Delattre. Pour financer ces aménagements, nous avons réussi à obtenir 80 % de subventions de la part de la région, du conseil départemental et de la réserve parlementaire de notre député, Madame Bourguignon, sur une facture de 53.700 euros." Sur une année de chauffage, la commune économise désormais environ 8.500 euros.

Développer une filière d’énergie renouvelable avec les partenaires locaux

Énergie citoyenne a mis en place un partenariat avec le parc naturel régional des Caps et Marais d’Opale pour mobiliser la ressource en bois autour des installations. L’approvisionnement en bois déchiqueté se fait auprès de forestiers et agriculteurs locaux. "Reste à développer ces partenariats pour réussir à développer et consolider une véritable filière bois", reconnaît toutefois le président de la Scic.

Deux chaufferies pour une association gestionnaire d’un lieu patrimonial 

Grâce aux réunions publiques organisées sur les communes concernées, le nombre de sociétaires de la Scic Énergie citoyenne passe à 250 entre 2016 et 2018. "La mobilisation citoyenne a été forte pour les deux chaufferies réalisées en 2018 pour le compte de l’association de l’abbaye de Belval, non loin d’Arras", souligne le président.

Continuer à mobiliser des citoyens

"Au-delà, nous souhaitons mobiliser les habitants des communes où s'implante une chaufferie. Ce qui n’est pas facile, car nombreux sont ceux qui considèrent que le chauffage des bâtiments communaux est l'affaire de la mairie." Courant 2018, la Scic Énergie citoyenne rassemble 220 citoyens, 11 entreprises locales, 10 Cigales (clubs d’investisseurs locaux et solidaires), 6 associations, 3 communes (Beaurainville, Zudausques et Quelmes) et la SEM Énergies Hauts-de-France.

Énergie citoyenne a besoin d'atteindre un seuil pour financer un emploi

Les liens entre la Scic Énergie citoyenne et l'association EnergETHIC restent très forts. Ainsi, les quatre chaufferies en activité en 2018 sont entretenues par le personnel de l'association. Celle-ci reste très active dans l'accompagnement des projets, la prospection et la mobilisation citoyenne. "Dix chaufferies, c'est le nombre nécessaire pour atteindre un équilibre financier et créer un à deux emplois à temps plein au sein de la Scic" conclut le président.

À l’origine de cette dynamique, une initiative citoyenne

Tout est parti de la volonté d’un collectif de citoyens, appuyés par les élus, réunis autour d’un projet de création d’une centrale photovoltaïque sur les communes de Beaurainville et Ambricourt. En 2014, après avoir repéré les sites potentiels et mené les études de faisabilité, l’association met en place un comité de pilotage citoyen chargé de mettre en place et exploiter la centrale solaire. En juin, ce comité créé une société d’exploitation locale : la Scic Énergie citoyenne.

(NB : EnergETHIC accompagne la mise en place de projet et société mais n’est en aucun cas dans la gouvernance des sociétés. Ce sont donc bien les citoyens qui ont décidé de créer une société).

2014 : la Scic Énergie citoyenne compte 182 sociétaires

Six mois plus tard, Énergie citoyenne a mobilisé 182 sociétaires et réuni les fonds pour créer la première centrale photovoltaïque citoyenne du Pas-de-Calais. La production d'électricité commence fin 2014.

2014-2015, 45.000 Kwh/an par la centrale photovoltaïque de Beaurainville-Ambricourt

La centrale photovoltaïque est répartie sur trois toitures appartenant à des associations : Lien PLUS, association d’aide à la mobilité à Beaurainville ; Le Germoir, espace test agricole à Ambricourt ; Terre de Liens, association d'aide à l'acquisition de foncier en agriculture biologique via l’épargne collective, à Ambricourt. L'installation s'est déroulée entre novembre 2014 et février 2015. Les sociétaires de la scic ont apporté 90.000 euros sur les 120.000 euros d'investissement, le reste étant issu d'un prêt bancaire. La production de 45 000 Kwh/an est entièrement revendue à Enercoop Nord-Pas-de-Calais.

2018  : mise en fonctionnements des premiers réseaux de chaleur par la Scic Énergie citoyenne.

Commune de Zudausques

Nombre d'habitants :

850
26 rue de la Mairie
62500 Zudausques

Didier Delattre

Adjoint à l'aménagement du territoire, travaux, environnement

Scic Énergie citoyenne et association EnergETHIC

Le Germoir, 31 rue principale
62310 Ambricourt

Michel Carré

Président
Haut de page