La Haute Tarentaise a décidé de donner une formation aux accompagnateurs des transports scolaires

Publié le
dans

Savoie

Sauf si l'autorité organisatrice le décide, la réglementation concernant les transports scolaires n'oblige à aucun encadrement. Le conseil général de Savoie a prévu des accompagnateurs dans ses cars scolaires, et la communauté de communes de Haute Tarentaise complète cette mesure par une formation.

Dans le canton de Bourg-Saint-Maurice, en Savoie, la communauté de communes de Haute Tarentaise (8 communes, 16.000 habitants) organise la trentaine de circuits journaliers de transports scolaires pour les 1.500 élèves de son territoire, de la maternelle au lycée. Néanmoins, le conseil général de Savoie reste l'autorité compétente en matière de transports scolaires. La convention signée entre le département et la communauté de communes prévoit un accompagnateur par circuit, dès qu'au moins sept enfants de maternelle l'empruntent. Au total, ce sont douze accompagnateurs qui chaque jour encadrent certains des trajets de transports scolaires dans le canton.

Un module de formation spécifique en direction des accompagnateurs

La réglementation ne prévoit pas de qualification ou de formation particulière des accompagnateurs lorsqu’un encadrement a été décidé par l’autorité organisatrice. "Reste qu’on ne transige pas avec la sécurité dans les transports scolaires", estime Matthieu Fournet, conseiller communautaire délégué aux transports scolaires, souvent interpellé sur ces questions par les parents. D’où la décision de mettre en place une formation appropriée pour les accompagnateurs : "Nous avons fait appel à l'ANATEEP (Association nationale pour les transports éducatifs de l'enseignement public), avec laquelle nous travaillons depuis quelques années pour des séances d'éducation des élèves aux consignes de sécurité, et qui dispose d'un module de formation spécifique en direction des accompagnateurs. Nous avons donc pris contact avec les communes pour savoir si elles seraient intéressées", explique l'élu. Ce sont en effet les communes qui mettent les accompagnateurs scolaires à disposition de la communauté : il leur revenait donc de faire la proposition aux accompagnateurs, qui sont le plus souvent des ATSEM (agent technique spécialisé des écoles maternelles). La première session s'est déroulée en janvier 2010, sur une journée, avec pour objectifs de sensibiliser les stagiaires à leurs responsabilités (devoirs de l’accompagnateur, législation, place dans l’organisation du transport scolaire…), ainsi que de transmettre les consignes nécessaires à la sécurité des passagers et au bon fonctionnement du service (procédures d’évacuation, positionnement dans le véhicule, montée et descente des jeunes, accidentologie, prévention et gestion des comportements conflictuels…).

Une formation à renouveler tous les deux ou trois ans


La formation ayant été jugée utile et complète, les élus ont décidé de la programmer régulièrement. "Il n'est pas nécessaire de le faire chaque année, car la rotation des accompagnateurs est faible. En revanche, cela peut être justifié tous les deux à trois ans, pour toucher les nouveaux accompagnateurs et assurer des "piqûres de rappel" aux plus anciens", estime Matthieu Fournet.
Le conseil général prend en charge la totalité du coût de la formation.

Emmanuelle Stroesser / agence Traverses, pour la rubrique Expériences du site Mairie-conseils
 

Communauté de communes de Haute Tarentaise

Maison de l'Intercommunalité de Haute Tarentaise- BP 1
73707 Seez cedex

Matthieu Fournet

Conseiller communautaire délégué aux transports scolaires
Haut de page