Dordogne

La recyclerie du Castillonnais et du Réolais à l'affût de services innovants (33)

Environnement

Energie

En Gironde, l’Union des syndicats pour le traitement des ordures ménagères du Castillonnais et du Réolais, l’Ustom 33, a créé une recyclerie en 2011. Pour aller vers l’autonomie financière, la structure innove en testant des services "de niche".

Entre Bordeaux et Périgueux, l’Ustom 33 couvre un cinquième du département de la Gironde. L’Ustom collecte les ordures ménagères, le tri sélectif et dispose également de six déchetteries, ainsi que d’une plateforme bois énergie. En 2009, le syndicat lance un projet de recyclerie afin de favoriser le réemploi de nombreux objets au lieu de les enterrer. L’idée est de réduire des coûts de traitement des déchets tout en dégageant un chiffre d’affaires grâce à la vente des objets recyclés. Avec à la clé, l’autonomie financière et la possibilité de créer des emplois.

Création du service d’abord sous la forme d’une régie

Une étude de faisabilité est engagée courant 2010 avec le soutien de l’Ademe. Un chargé de mission visite quelques recycleries afin d’en étudier le fonctionnement. En septembre 2010, la création du service est votée sous la forme d’une régie. "Aucune association sur le territoire ne pouvait prétendre prendre en charge un tel service", explique Francis Capafons, responsable du service à l’Ustom. Le syndicat qui investit 500.000 euros dans l’outil de travail entend bien superviser la recyclerie.
Après l’achat d’un entrepôt sur la commune de Pessac-sur-Dordogne et les travaux de réhabilitation, les premières embauches ont lieu en mai 2011 sous forme de contrats aidés. L’ouverture au public du magasin de vente est effective en septembre 2011. Début 2015, la recyclerie compte 10 salariés, dont 4 CDD, un contrat d’accompagnement dans l’emploi (CAE) et 5 emplois d’avenir.

Objectifs : autonomie financière et développement de l’activité

Le principal avantage de la régie réside dans la crédibilité du service auprès des partenaires "Nous travaillons avec les industriels des filières textile ou ferraille, pour lesquels l’appartenance à un service public est un gage de sérieux", constate le responsable. L’atout "confiance" joue également auprès des habitants : "Lors des vide-maison, les particuliers ouvrent plus facilement leur porte à un acteur public."
"Reste que l’objectif de la recyclerie est de ne pas peser sur la fiscalité locale, et la structure cherche donc à trouver son autonomie financière", indique le responsable. En 2014, sur 900 tonnes d'objets et déchets issus du tri sélectif et de l'apport volontaire, 110 sont valorisés en magasin pour un chiffre d’affaires de 180.000 euros. Le comportement des usagers évolue : plutôt que de jeter leurs objets usagés en déchetterie, ils viennent de plus en plus les déposer à la recyclerie. En 2014, l’apport volontaire et sur rendez-vous représentent 56% des sources de gisement contre 35% en 2012, avec une baisse concomitante des gisements triés en déchetterie."
Pour faire face au succès, les horaires du magasin de vente ont été élargis à tous les samedis après-midi au lieu d’un seul samedi par mois, puis en 2015, élargis les samedis de 10h à 18h non stop. Et le café est ouvert !

Services sur mesure pour les professionnels de l’immobilier et... pour les bricoleurs

Aujourd’hui, la recyclerie cherche à développer son activité en creusant son sillon sur des gisements de services encore inexploités. La structure cherche à développer un service sur mesure de vide-maison et de nettoyage sur mesure : une offre destinée aux professionnels de l’immobilier, notaires et agences immobilières qui, avant une vente ou après une succession, veulent rendre présentable un logement pour les visites. Depuis fin 2014, une salariée de la recyclerie contacte les professionnels du secteur pour leur proposer cette prestation.
Autre service original, destiné aux bricoleurs : l’envoi de pièces détachées issues du démontage de machines récupérées. Sur le site (voir le lien) la rubrique pièces détachées de la recyclerie, propose un modèle de formulaire pour y déposer sa demande.
Des services de niche qui pourraient à terme s’avérer porteurs. A suivre.

Cécile Perrin pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info
 

Contact(s)

Recyclerie du Castillonnais et du Réolais

3 lieu-dit Pièce de l'Eglise
33890 Pessac-sur-Dordogne
09 63 28 94 68
recyclerie@ustom33.org
Nombre d'habitants : 70000
Nombre de communes : 112
Nom de la commune la plus peuplée : La Réole (4000 hab.)

Isabelle Zamparo

Conseillère municipale de Mérignas
elue.recyclerie@gmail.com

Francis Capafons

Responsable de service
recyclerie@ustom33.org

Rénovation thermique des bâtiments publics

Une priorité du Grand Plan d’Investissement pour favoriser les économies d’énergie, réduire les émissions de CO2 et encourager le développement des énergies propres.

Haut de page