Oise

La recyclerie du Compiénois crée près d'une trentaine d'emplois aidés (60)

Environnement

Energie

Développement économique

Tourisme, culture, loisirs

La communauté d’agglomération de la région de Compiègne a ouvert en 2010 une recyclerie qui récupère, valorise et revend des objets. Elle donne un emploi à près d’une trentaine de salariés.

A la faveur d’une rétrocession par l’armée d’un ancien hangar du régiment d’hélicoptères de combat à la communauté d’agglomération de la région de Compiègne (Oise, 16 communes, 74.000 habitants), les élus ont décidé en 2009 de mettre en place une recyclerie.

La réduction des déchets : levier d’insertion par l’emploi

C’est principalement le chômage et les problèmes d’emplois qui ont motivé les élus de la communauté d’agglomération. "Ils y ont vu, au-delà de la motivation écologique, une source de création d’emplois, de formation et d’insertion par le travail", explique Michel Leduc, le directeur actuel de l’association qui a été créée pour gérer la recyclerie.
Pour conjuguer son double objectif - réduction/valorisation des encombrants d’une part, formation/insertion de personnes sans emploi d’autre part -, l’association développe quatre fonctions : la collecte séparative en vue d’une éventuelle réutilisation, la valorisation des objets récupérés, la vente directe au public qui doit lui assurer des ressources propres pour pérenniser les postes de salariés permanents et la sensibilisation à l’environnement.

Appui de partenaires pour le lancement et les recrutements

La remise à niveau et aux normes de l’ancien hangar d’hélicoptères a été achevée en septembre 2010, pour une somme de 386.000 euros HT, dont 330.000 euros financés par le conseil général de l’Oise, le fonds social européen et la région Picardie et 56.000 euros par la communauté d’agglomération.
Les collectes ont tout de suite commencé grâce au recrutement de 19 employés. Ces recrutements ont été effectués avec l’aide de Pôle emploi, de la mission locale et du conseil général de l’Oise. Les salaires sont pris en charge par la Direccte sous forme de contrats aidés.

Une ouverture bien relayée par les médias

L’ouverture de la recyclerie a été accompagnée par une large campagne d’information. En plus des supports de la communauté d’agglomération et des publications municipales, la presse locale et la télévision régionale (France 3) ont notamment fait connaître auprès d’un large public "La Bonne Pioche", la boutique de vente des objets en réemploi ou revalorisée. Des journées portes ouvertes (plus de 2.500 participants) et le bouche à oreille ont fait le reste.

Nouvelles activités, nouveaux recrutements

"Grâce à la croissance du tonnage collecté et à de nouvelles activités, le recrutement a augmenté d’année en année", indique le directeur. En septembre 2013, l’association assure 27 emplois en contrats aidés pour des activités variées : atelier textile couture créé depuis 2011 ; maintenance et location de parc de vélos de l’agglomération ; atelier de relooking de mobilier.
Chaque année, la recyclerie récolte 170 tonnes d’objets via trois circuits : apport volontaire d’objets, qui sont identifiés par une fiche informatique pour leur traçabilité ; enlèvement à domicile sur rendez-vous ; dépôt dans trois déchetteries.
"La recyclerie, qui reçoit 15.000 visiteurs par an, a vite atteint une vitesse de croisière, conclut le directeur de l’association, tant du côté des collectes que des ventes en boutique."

Ressources de la recyclerie
Le budget la recyclerie s’élève à 520.000 euros dont 420.000 euros de salaires. Les recettes proviennent de plusieurs activités :
- la gestion et le stockage des bacs et sacs de tri sélectif que lui confie la communauté d’agglomération (80.000 euros) ;
- les ventes en boutique (80.000 euros) ;
- le débarras de caves et greniers (5.000 euros) ;
- la vente de ferraille (5.000 euros) et de déchets d’ameublement (5.000 euros).
- la recyclerie est aussi rétribuée comme point de collecte homologué des déchets D3E (équipements électriques et électroniques) dont elle a récupéré 45 tonnes en 2013, au lieu de 30 en 2012.
Enfin, l’aide au démarrage de la communauté d’agglomération été transformée en abandon de loyer : une aide qui s’explique par le fait que la recyclerie assure la collecte pour les 74.000 habitants de l’agglomération, à un coût estimé entre 0,80 et 1 euros par habitant.
Le réseau national des ressourceries
Le réseau national des ressourceries, créé en 2000, compte actuellement 114 adhérents. Leur activité cumulée représente une collecte de 22.622 tonnes d’objets rénovés et revendus pour un chiffre d’affaires de 8,9 millions en 2013 (3,9 en 2010).

Michel Léon, Titres & Chapos pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info
 

Contact(s)

Communauté d'agglomération de la région de Compiègne (ARC)

29 Place de l'hôtel de ville CS 1000
60321 Compiègne Cedex
03 44 40 76 00
accueil@agglo-compiegne.fr
Nombre d'habitants : 73000
Nombre de communes : 15
Nom de la commune la plus peuplée : Compiègne (42700 hab.)

Philippe Marini

Président

Recyclerie de l'agglomération du Compiégnois

RAC, Rue René Caudron, Les Hauts de Margny
60280 Margny-les-Compiègne
03 44 40 09 90
contact@rac60.com

Michel Leduc

Directeur
michel.leduc-recyclerie@orange.fr

Territoires Conseils

Des services dédiés à l’accompagnement des projets de développement communaux et intercommunaux.

Haut de page