Charente-Maritime

L'agglomération de La Rochelle valorise son patrimoine pour mieux le protéger

Environnement

Energie

La communauté d'agglomération du port charentais a conçu neuf sentiers de découverte, sur un principe simple : on protège mieux ce que l'on connaît bien.

La démarche, expliquée par l'élu délégué à l'environnement et le technicien chargé d'environnement naturel et patrimonial du service environnement de la communauté d'agglomération, est très intéressante. Dans le cadre de la réalisation d'une charte de l'environnement, signée en 1998, le service environnement était chargé, entre autres, de créer des sentiers pédestres dans le but principal de protéger la nature dans des sites magnifiques et de plus en plus fréquentés par les touristes. Par ailleurs, le service était chargé de l'inventaire de tous les petits patrimoines locaux, témoins d'une histoire riche en légendes diverses.

C'est l'élu, maire-adjoint de La Rochelle et conseiller communautaire délégué à l'environnement, qui a évoqué l'idée de lier sentiers de découverte et valorisation du patrimoine en partant du principe que "l'on protège mieux ce que l'on connaît bien".
Les équipe de la communauté d'agglomération se sont alors mobilisées sur la création d'un premier sentier d'interprétation de 9 km autour du village d'Esnandes, au Nord du territoire, d'où l'on découvre d'un côté la mer, et de l'autre le début du marais poitevin, ensemble de polders gagnés sur la mer. En lisant quatorze bornes d'interprétation, on s'informe sur la complexe gestion de l'eau dans le marais, ou sur la légende de Patrice Walton, marin irlandais échoué là un soir de tempête de 1235, avec sa famille, et qui tenta de la nourrir en tendant des filets entre des pieux, des "bouchots", pour capturer les oiseaux. Les oiseaux ne s'y laissèrent pas prendre, mais il nourrit sa famille avec les moules qui s'accrochèrent aux pieux, et on raconte que c'est ainsi que naquit la mytiliculture...
Entre décembre 2004 et juillet 2005, six sentiers de découverte ont été ainsi réalisés, assortis d'un dépliant décrivant le parcours et permettant de s'orienter de panneau en panneau. Trois autres sont en chantier et devraient être inaugurés en 2008.

Une manière d'associer les communes à la politique de l'agglomération

Une concertation s'est établie dans la démarche même adoptée pour la fabrication des panneaux d'interprétation : "Nous avons demandé à tous ceux qui pouvaient alimenter le contenu des panneaux de participer à leur rédaction et à leur illustration. Nous avons travaillé avec des associations d'historiens locaux, avec les collectionneurs de cartes postales. Sur un des parcours, une association de poésie a écrit un petit texte pour chaque panneau. C'est notre manière, à chaque occasion, de créer une dynamique locale autour de la valorisation du patrimoine bâti ou culturel, et d'associer la commune à la politique de l'agglomération", explique le technicien chargé de l'environnement naturel et patrimonial de la communauté d'agglomération de La Rochelle. Sur un sentier, pendant la semaine du patrimoine, la commune concernée a proposé des animations avec la population. D'autres communes préparent des événements culturels autour des sentiers. Le service environnement de l'agglomération de La Rochelle n'a pas fait d'évaluation scientifique de cette action, "mais nous constatons que  les touristes l'été et les habitants, tous les dimanches de l'année, se promènent sur nos sentiers plutôt qu'ailleurs. Nous savons aussi que nous devons imprimer 5.000 dépliants par an et les livrer dans les mairies et à l'office de tourisme", poursuit le technicien.
Alain Bucherie insiste sur le fait qu'élus et habitants des petites communes rurales de l'agglomération, grâce à cette action, ont pu affirmer leur identité par rapport à la ville centre, en valorisant un patrimoine tout aussi riche d'enseignement que les deux célèbres tours du port de La Rochelle. "De cette manière, explique-t-il, élus et habitants se sont réappropriés leur patrimoine, s'en sentent responsables et le protègent."


Jean Luc Varin, pour la rubrique Expériences des sites Mairie-conseils et Localtis

Contact(s)

Communauté d'agglomération de La Rochelle

6, rue Saint-Michel
17000 La Rochelle
05 46 30 34 00
Nombre d'habitants : 164332
Nombre de communes : 28
Nom de la commune la plus peuplée : La Rochelle (80000 hab.)

Alain Bucherie

Maire-adjoint de La Rochelle conseiller communautaire délégué à l'environnement,

Stéphane Gilbert

stephane.gilbert@agglo-larochelle.fr

Rénovation thermique des bâtiments publics

Une priorité du Grand Plan d’Investissement pour favoriser les économies d’énergie, réduire les émissions de CO2 et encourager le développement des énergies propres.

Haut de page