Gironde

L'atelier vélo en régie de Blanquefort : une transition vers l'association ? (33)

Environnement

Energie

Afin de sensibiliser les habitants à l’usage du vélo, la ville de Blanquefort a ouvert en 2011 "l’atelier des mobilités modernes" géré en régie, qui les accompagne dans la réparation de leurs bicyclettes. 18 mois après l’ouverture, il compte déjà 110 adhérents. Une phase transitoire avant une reprise par une association.

Depuis le début des années 2000, la ville de Blanquefort (15.000 habitants), limitrophe de Bordeaux, renforce son réseau cyclable (20 km). Néanmoins, l’usage du vélo n’évoluait pas vraiment depuis. "La ville ne connaît pas de problèmes de stationnement ni d’engorgement de la circulation. Les habitants ne ressentent donc pas le besoin de prendre leur vélo. Pourtant ces derniers ne manquent pas dans leurs garages", explique Virginie Lannes, chargée de mission Développement durable et Citoyenneté à la ville de Blanquefort. Comment faire évoluer les pratiques ? Déjà, le plan local de déplacements (PLD) et le groupe d’usagers du vélo avaient suggéré l’idée d’ouvrir une maison du vélo comme outil de sensibilisation. Un atelier participatif Agenda 21, constitué d’une douzaine de personnes (des participants à la réunion publique préalable ainsi que des représentants de conseils de quartiers, et le marchand de vélos de Blanquefort) travaille sur les objectifs, le fonctionnement et le montage juridique et financier de ce qui deviendra "l’atelier des mobilités modernes ".

Au-delà de l’atelier-vélo, d’autres activités se développent

Aucun des participants ni associations locales n’étant prêt à gérer un tel lieu, la mairie décide de créer une régie municipale et recrute - à titre contractuel et à mi-temps - une animatrice, qui dispose de compétences en mécanique vélo. Un local de la mairie d’une centaine de mètres carrés est rénové par les agents communaux pour accueillir l’atelier des mobilités modernes, ouvert en mai 2011.
Dans ce lieu, chaque mercredi (14h à 18h) et samedi (9h30 à 12h30), conseillés par l’animatrice et des bénévoles motivés, les usagers viennent réparer leur vélo "Le but est de les rendre autonomes pour des petites réparations, par exemple pour remettre le dérailleur ou changer les freins."
Le reste du temps, l’animatrice propose des sessions de vélo-école (pour apprendre ou retrouver la pratique du vélo), une bourse annuelle du vélo d’occasion ainsi que des sorties touristiques durant les beaux jours... En début d’année 2013, un atelier de réutilisation des déchets de l’atelier devrait être mis en place. À chaque nouveauté, les habitants sont avertis via les différents supports de communication de la ville (newsletter, magazine, affichage...).

L’importance de l’animation et du réseau de bénévoles

18 mois après l’ouverture, l’atelier compte 110 adhérents. "Ce qui au regard du nombre d’habitants est un bon score", estime la chargée de mission. Et pour l’avenir ? "Conserver ce service en régie n’est pas une fin en soi. Une association peut très bien reprendre les activités de l’atelier, aidée par la municipalité car l’équilibre financier n’est pas assuré. L’avantage étant qu’une association permet une gestion quotidienne plus souple et pourrait développer davantage d’activités, comme la revente de vélos d’occasion par exemple". Que ce soit sous la forme d’une régie ou d’une association, un tel service ne peut fonctionner, selon elle, qu’avec un réseau de bénévoles et à travers des animations attractives et une ambiance conviviale. Elle note également qu’il n’entre pas en concurrence avec les marchands de vélos locaux, "au contraire, plus il y aura de cyclistes, plus ils auront de clients".

Lucile Vilboux / Acteur rural pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info

Une adhésion à géométrie variable et encouragement au bénévolat
Le montant de l’adhésion dépend des services dont bénéficient les usagers : cinq euros l’année (accès à la location et aux animations), 15 euros (si l’adhérent a besoin de l’aide à la réparation sans fourniture des pièces détachées) ou 30 euros (les pièces détachées sont fournies). En échange d’un temps de bénévolat, les adhésions sont réduites de moitié. Les adhérents peuvent également louer des vélos achetés par la mairie (17 vélos de ville, 5 vélos à assistance électrique, 3 vélos pliants et 1 biporteur) pour cinq euros par mois (pour les vélos de ville) ou par semaine (pour les autres vélos). Ces tarifs sont majorés pour les personnes habitant hors commune (cf. site internet).


 

Contact(s)

Ville de Blanquefort

BP 20117
33294 Blanquefort Cedex
05.56.95.50.73
Nombre d'habitants : 15000

Christophe Jusson

Conseiller municipal délégué aux déplacements
Christophe.jusson@ville-blanquefort.fr

Virginie Lannes

Chargée de mission Développement durable et citoyenneté
virginie.lannes@ville-blanquefort.fr
Haut de page