Le Grand Poitiers assure en régie la location de plus de 700 vélos électriques (86)

Publié le
par
Michel Léon
dans

Environnement

Energie

Vienne

Le dispositif de location de vélos à assistance électrique (VAE), lancé et géré par Grand Poitiers depuis 2010, rencontre un franc succès. Dans cette agglomération au relief très pentu, les 717 VAE sont très demandés. Depuis, la collectivité s’est dotée d’un plan Vélo et fait évoluer ses tarifs.

La communauté urbaine Grand Poitiers (40 communes, 195.000 habitants) a mis en place la location de vélos à assistance électrique (VAE) en 2010, dans le cadre de la rénovation urbaine de cœur de ville. Les élus souhaitent favoriser les cheminements doux par un plan de circulation qui empêche les traversées et génère un doublement de la surface du secteur piéton.

Elargir et renforcer un dispositif de location de vélos existant

L’agglomération décide alors d’étendre à toute la population l’expérience "Cap sur le vélo", lancée dès 1998 auprès des étudiants du campus : un service de location en régie de vélos classiques, proposés à la journée, à la semaine ou au mois. A cette occasion le parc est complété par un premier lot de cinquante VAE au tarif attractif de 30 € par mois. Un entretien est assuré tous les quatre mois par la collectivité au local de "Cap sur le vélo", aménagé près de la gare de Poitiers

64% des utilisateurs de VAE étaient automobilistes

Depuis 2010, la collectivité a acheté chaque année une centaine de vélos électriques supplémentaires. Aujourd’hui le parc, toujours géré en régie par Grand Poitiers, compte 717 vélos électriques, et 160 vélos classiques. Le relief très pentu du territoire explique sans doute en partie le succès du service de location de VAE, qui peine à répondre à la demande.
A noter : 43% des usagers bénéficiaires n’étaient pas cyclistes avant de passer à la location, et 64% étaient automobilistes.

Trajets moyens de 8 km, soit le double d’un vélo classique

Pour ces usagers, le VAE est devenu un moyen de déplacement régulier : leur trajet moyen est de 8 km dans l’agglomération au lieu de 4 km pour un vélo classique. Rançon du succès : près de 250 personnes restent encore sur liste d’attente et doivent patienter un an avant de disposer d’un vélo, tandis que d’autres en bénéficient depuis 2010.

Réduire la liste d’attente en encourageant l’achat de VAE

"En 2016, les élus décident de mettre en place un plan Vélo, explique la vice-présidente du Grand Poitiers, chargé des mobilités, Anne Gérard. L’objectif est de faire passer à l’horizon 2025 la part modale du vélo de 4% actuellement à 7%. Il fallait trouver les moyens de réduire la liste d’attente pour la location." D’où l’idée d’encourager les usagers du service à acquérir leur propre VAE. Une subvention 250 € est accordée par la collectivité pour l’achat d’un VAE. Cependant, il s’avère que ce sont très majoritairement de nouveaux adeptes du VAE qui se saisissent de cette aide, et non pas les utilisateurs actuels du service de location. Finalement, ce sont les évolutions tarifaires à venir vont contribuer à réguler la demande.

L’offre tarifaire évolue pour éviter les locations de trop longue durée

Entre temps, l’instauration d’une prise en charge de la location de vélo par les employeurs (50%) favorise les salariés : raison de plus pour rééquilibrer son offre tarifaire… "Nous avons été un peu dépassés par ce succès, convient l’élue. Les tarifs étaient très attractifs, d’autant qu’ils incluent l’entretien".
En concertation avec un panel d’une trentaine de cyclistes, le Grand Poitiers décide donc de modifier son offre et d’instaurer trois tarifs de location qui s’appliqueront à partir de décembre 2017 : 30 € pour un mois d’essai, 40 €/mois jusqu’à dix mois, et 50 €/mois au-delà de dix mois. L’idée étant d’encourager le passage de la location à l’acquisition d’un VAE, afin d’éviter les locations sur de trop longues durées.

Tarifs sociaux à 50%

Les étudiants, les jeunes (16-27 ans), les demandeurs d’emploi et bénéficiaires des minima sociaux bénéficient de 50% de réduction sur ces tarifs. Autant de changements dont la collectivité a informé directement son public d’abonnés. En outre six VAE complètent le parc de Mobicité destiné aux jeunes en insertion professionnelle (voir encadré)

105 € par vélo et par an

Le budget annuel de ce service s’élève à près de 329.000 euros, intégrant notamment l’amortissement de l’achat des vélos (152.000 €), des frais de personnels de Cap Vélo (106.000 €). Le service génère une recette de 240.000 € via les locations. Au final, chaque vélo électrique coûte à la collectivité 105 € par an. "À l’avenir, conclut l’élue, notre intention est de développer plus encore le service en augmentant le parc de vélos". Le service de location de vélos est valorisé sur le site de l’office du tourisme du Grand Poitiers.

Mobicité 86 pour les jeunes en insertion professionnelle : du scooter au vélo électrique
En 1993, la mission locale d’insertion et deux centres socioculturels créent un dispositif de location de mobylettes à destination de jeunes, ou moins jeunes, qui n’ont pas de moyen de déplacement pour se rendre sur leur lieu de travail ou de formation. Piloté aujourd’hui avec le concours du Grand Poitiers, de l’État, du conseil départemental, etc., Mobicité 86 propose 80 scooters environ et six VAE à 200 bénéficiaires chaque année, en situation d’insertion professionnelle (stage, formation, intérim) ou d’emploi sans moyen de locomotion ni possibilité d’utiliser les transports en commun. Les tarifs pour les VAE sont proches de ceux du Grand Poitiers : 30 € par mois. 
 

Contact(s)

Communauté urbaine du Grand Poitiers

15 place du Maréchal-Leclerc, CS 10569
86021 Poitiers Cedex
05 49 52 35 35
direction.communication@grandpoitiers.fr
Nombre d'habitants : 195000
Nombre de communes : 40
Nom de la commune la plus peuplée : Poitiers (90100 hab.)

Anne Gérard

Vice-présidente, chargée des mobilités, élue mobilité, transports, stationnement
Anne.gerard@poitiers.fr
Haut de page