Le grand site des Deux Caps fait peau neuve

Publié le
dans

Environnement

Energie

Développement économique

Tourisme, culture, loisirs

Pas-de-Calais

Le grand site des Deux Caps est l'emblème de ce nouveau visage qu'a su se donner le Pas-de-Calais. Victime de son succès, il s'est progressivement dégradé. Une réflexion de fond a conduit au réaménagement complet du cap Blanc-Nez et du cap Gris-Nez. La labellisation, en mars 2011, a validé cette transformation. Le conseil général, maître d’ouvrage de l'opération, sait que ce n'est qu'une étape.

L'image trop souvent classique du Pas-de-Calais, des gueules noires, des terrils et du ciel gris, fait un peu partie de l'histoire et n'est plus totalement d'actualité. Le Pas-de-Calais, c’est aussi la côte et l'opération Grand Site - qui s’étend sur 26 km, englobe huit villages et plus de 16.000 habitants - a permis de mettre en avant le vert des communes d'Artois, l'opale de la mer et le blanc des falaises...
En 1999, Le cap Blanc-Nez, le plus prisé, reçoit près d'un million de visiteurs par an ! Les infrastructures sont sous-dimensionnées et les sites naturels se dégradent. Les élus locaux décident de prendre le taureau par les cornes : les réunions de concertation se multiplient, des visites sont organisées en Bretagne au cap Fréhel, à la pointe du Raz... Tout cela prend du temps mais un projet durable s’élabore, pour faire face à cette augmentation exponentielle du nombre de visiteurs..

Des problématiques environnementales et d’aménagement du territoire

En 2004, le projet prévoit de déplacer les parkings, de modifier les circulations, de "renaturer" le site, de valoriser le patrimoine bâti... Le conseil général accepte d'assumer la maîtrise d'ouvrage et le ministère de l'Environnement donne son accord pour une opération qui doit comporter deux phases estimées à 7 millions d'euros chacune. L’Europe apporte 50% des financements, la région 20%, les autres partenaires, dont le parc naturel régional et le Conservatoire du littoral, apportent également leur concours et leur expertise. Pour Hervé Poher, vice-président du conseil général en charge de l'environnement, "ce qui est passionnant c'est que sur la problématique touristique de départ sont venues se greffer des préoccupations environnementales, historiques, paysagères et un objectif d'aménagement du territoire".

D'anciens parkings transformés en pâtures

La réintroduction d'anciennes pratiques pastorales, dix ans après le début des réflexions sur l'aménagement des deux caps, a valeur de symbole : 150 moutons de race boulonnaise ont été lâchés sur une cinquantaine d'hectares de pelouses calcaires. Ils facilitent l'entretien de qualité du paysage du grand site dans le respect de l'esprit des lieux. La seconde phase prévoit l'aménagement de nouvelles aires d'accueil, la mise en valeur des dunes et la création de circuits touristiques. La dynamique ne s'arrête pas là : des villages doivent être mis en valeur, une vélo-route voie verte va être créée pour faciliter les déplacements nord-sud, on pourrait multiplier les exemples. "Nous avons largement dépassé le budget initial, constate Hervé Poher, puisque nous dépassons les 21 million d'euros mais nous sommes plus ambitieux. Tous les partenaires sont d'accord pour dire qu'il n'y aura pas deux phases mais trois, quatre ou cinq. Nous ne sommes pas au bout."
L'obtention en mars 2011 du label "Grand Site de France" marque cependant une étape importante, la reconnaissance de la justesse du travail entrepris, alors que la fréquentation des sites progresse encore pour atteindre près de deux millions de visiteurs par an.

Luc Blanchard, Studio Graph, pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info.

Conseil général du Pas-de-Calais

Route du département - Rue Ferdinand Buisson
62018 Arras

Hervé Poher

Vice-président en charge de l'environnement
Haut de page