Le Nord s'engage pour la construction de "routes durables"

Publié le
dans

Aménagement et foncier

Logement

Environnement

Energie

Nord

Déjà engagé dans une démarche durable pour la construction de bâtiments, le département du Nord a étendu ces principes aux projets d'infrastructures routières. Débutée en 2006, l'initiative a débouché sur l'élaboration d'un référentiel de certification national. La méthode a déjà été mise en pratique à Cantin, avec le contournement de la départementale 643 reliant Douai à Cambrai.

Parmi les actions fortes de son Agenda 21, le département du Nord a élaboré la méthode "route durable". Lancée officiellement en 2006, cette initiative s'inspire de la démarche de haute qualité environnementale (HQE) qui consiste à appliquer les principes du développement durable – sociaux, écologiques, économiques – à la construction de bâtiments, de leur phase d'études à leur réalisation. Depuis plusieurs années déjà, le département les met en pratique pour la construction des équipements départementaux. En pilotant la réalisation du référentiel "route durable", il a voulu les étendre aux infrastructures routières. L'enjeu est de minimiser l'impact environnemental d'une route et de construire des voies contribuant de manière positive à l'aménagement de l'espace, au cadre de vie et au développement économique.

Une nouvelle certification pour les routes de France


Pour réaliser ce référentiel, le département s'est entouré de plusieurs partenaires : Certivéa (organisme de certification des acteurs de la construction), le centre technique de l’équipement Nord-Picardie, le centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB) et le laboratoire central des Ponts et Chaussées (LCPC). Le référentiel a été mis au point grâce à l’expérimentation du département sur 18 projets inscrits au plan routier départemental (PRD) de juin 2007 à juillet 2008. "La procédure consiste à mettre en place un management de projet spécifique pour la construction ou la réhabilitation d'une route. Le maître d'ouvrage doit élaborer un cahier des charges qui combine une multitude de paramètres comme le contexte, les intérêts des acteurs (collectivités, riverains, professionnels…), les impératifs environnementaux ou la préservation de la qualité de vie", explique Bernard Derosier, président du conseil général du Nord et député de la 2e circonscription du Nord. Le processus de certification suit dix étapes, et, à l'issue des trois grandes phases de programmation, de conception et de réalisation, un audit de performance est réalisé. La méthode favorise la concertation (comité de pilotage, consultation des riverains) et l'utilisation de procédés techniques innovants (évacuation des eaux, valorisation des matériaux…). La certification "route durable" est délivrée en fonction de la performance durable du projet routier, elle-même évaluée à l'aide d'une grille de 26 objectifs qui sont notés selon trois niveaux (bas, performant, très performant).

Les habitants de Cantin sont désormais au calme


Le département a mis en pratique cette méthode pour le contournement de la route départementale 643 à Cantin (1.500 habitants). Les travaux ont commencé en février 2010. Le projet consiste en une déviation d'environ 4 kilomètres sur 2x2 voies. "La commune était traversée par un trafic quotidien de 20.000 véhicules, d'où de nombreuses nuisances pour les habitants. Le contournement devrait réduire le trafic à 3.000 véhicules par jour et le tronçon qui traverse Cantin sera requalifié pour un usage urbain (cheminements pour vélos et piétons, places de stationnement…)", précise Bernard Derosier. Le tracé a été conçu pour s'intégrer à l'environnement avec, notamment, l'aménagement de corridors écologiques. Enfin, la déviation comporte plusieurs spécificités techniques : giratoires adaptés aux deux-roues, protection acoustique (voie encaissée, buttes de protection et utilisation d'enrobé limitant le bruit), gestion responsable des matériaux (gravats et débris valorisés sous forme de remblais ou utilisés sur les bas-côtés) et évacuation des eaux par un système de noues (évitant les pollutions éventuelles en cas de précipitations). Coût du projet : 26,6 millions d'euros. Depuis son lancement, une trentaine d'institutions ont rejoint le département au sein du comité de suivi national de la démarche "route durable" institué en novembre 2009.


PCA, pour la rubrique Expériences des sites Mairie-conseils

Contact(s)

Conseil général du Nord

51, rue Gustave-Delory
59047 Lille cedex
03 59 73 59 59

Bernard Derosier

Président
bderosier@cg59.fr
Haut de page