Le Pays Pévèlois soutient les associations locales

Publié le
dans

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Tourisme, culture, loisirs

Nord

En juin 2009, le Pays Pévèlois lance une campagne d'information sur un nouveau dispositif : le fonds local d'initiative pays, le Flip. Destiné à financer les projets des associations implantées sur les 42 communes de son territoire, ce fonds encourage les initiatives en lien avec la charte du pays. En octobre 2009, sept associations ont vu ainsi leurs actions retenues.

Créé officiellement en 2008, le Pays Pévélois est le dernier-né des pays de la région Nord-Pas-de-Calais. Il rassemble cinq communautés de communes et 42 communes, soit 86.800 habitants. Le programme d'actions 2009 vise à mettre en oeuvre les orientations de la charte et à montrer la valeur ajoutée des démarches menées à l'échelle du pays. "Le Flip, fonds local d'initiative pays, émane de la charte et encourage les associations à contribuer aux actions qui valorisent les spécificités communautaires (patrimoine, agriculture…), favorisent l'accès à la culture ou encore les projets solidaires", explique Marie Lagouge, chargée de mission et référente du Flip au Pays Pévèlois. Cette aide a également pour vocation de promouvoir les coopérations transfrontalières avec la Belgique et de soutenir les initiatives inter-associatives pour la mise en oeuvre d'une action à l'échelle communautaire. "Le Pays Pévèlois bénéficie d'un tissu associatif fort et reconnu par les habitants. Il est capital d'associer ce vivier de créativité à la dynamique du pays", précise la chargée de mission. Au-delà de l'octroi d’une aide financière (plafonnée à 3.000 euros), le dispositif vise à accompagner les associations. Marie Lagouge va à leur rencontre et les soutient dans le montage des dossiers de candidature. Pour les projets non retenus, parce qu’ils ne correspondent pas aux critères du Flip, elle oriente les candidats vers d'autres partenaires.

Le comité de gestion a sélectionné sept projets en 2009

Doté d'un budget de 30.000 euros pour l'exercice 2010, le Flip est financé par la région Nord-Pas-de-Calais (24.000 euros) et les communautés de communes participent à hauteur de 6.000 euros (contribution proportionnelle au nombre d'habitants). Le Flip est doté d’un règlement intérieur qui décline ses objectifs, ses modalités de fonctionnement ainsi que les critères de participation des candidats. Le pays assure la communication autour du dispositif : plaquettes, affiches, articles dans les publications intercommunales et sur le blog du pays. En octobre 2009, parmi les onze dossiers éligibles, sept projets ont obtenu l'aval du comité de gestion. Composé de sept membres (élus et représentants associatifs), celui-ci se réunira en décembre prochain pour sélectionner de nouveaux dossiers. "La première série bénéficie d'une enveloppe de 15.500 euros. Le solde est réservé aux dossiers qui seront sélectionnés en décembre", explique Marie Lagouge. Une action a déjà été réalisée, d'autres sont prévues avant la fin 2009, mais la majorité d'entre elles se dérouleront au cours de l'année 2010.

Un souhait : que les projets intercommunaux se développent à l’échelle du pays...

A l'issue de ce premier exercice, le pays évaluera l'impact des opérations soutenues sur son territoire et les éléments à améliorer dans le fonctionnement du Flip. Avant même la première session d'appel à projets d'octobre 2009, l'association des jeunes agriculteurs du Nord à Sars-et-Rosières a bénéficié d'une subvention de 3.000 euros pour l'organisation de la manifestation "Terre Tonic en Pévèle". Entre autres festivités inscrites au programme figurait le concours départemental de labour. Bilan : 8.000 personnes présentes. "Ce type d'action entre dans la philosophie de la charte : elle valorise l'agriculture, les produits locaux et permet de rassembler les habitants, les ruraux et les citadins", souligne la chargée de mission. Autres types d'actions soutenues : la mise en place d'ateliers de travail et de conférences sur la santé des personnes âgées, une manifestation sur la citoyenneté et les droits des enfants (ateliers scolaires, défis pour enfants, exposition), des projets culturels (festival, représentations théâtrales)... Si la plupart des projets sont menés à l'échelle d'une seule intercommunalité, le pays espère, à terme, mettre en réseau des acteurs associatifs afin de développer des projets qui s’étendent à tout le territoire.

Laura Henimann / PCA, pour la rubrique Expériences du site Mairie-conseils

Pays Pévèlois

7, rue Grande-Campagne
59242 Templeuve
pays.pevelois@orange.fr

Marie Lagouge

Chargée de mission et référente du Flip
Haut de page