Le Trièves forme les professionnels de la petite enfance

Publié le
dans

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Développement économique

Tourisme, culture, loisirs

Isère

Depuis 2002, le syndicat mixte d’aménagement du Trièves, dans le département de l’Isère, met en œuvre un plan de formation à destination des personnels des structures d'accueil de la petite enfance.

"Notre territoire a connu ces dix dernières années une très forte croissance de sa population : plus 20% de 1999 à 2008, soit une progression plus de deux fois supérieure à celle de l’Isère", explique Brigitte Locatelli, directrice générale des services du syndicat d'aménagement du Trièves, trois communautés de communes regroupant 29 communes et 9.500 habitants. Cette évolution engendre des besoins nouveaux, notamment en matière d'accueil de la petite enfance : les garderies du territoire qui sont gérées de manière associative, avec des parents bénévoles impliqués dans les conseils d'administration, ont besoin de se professionnaliser. "Les personnels en charge des enfants dans les différentes structures nous ont fait part de leur sentiment d'isolement professionnel", ajoute la directrice. Face à ce constat, le syndicat a réalisé fin 2002 une étude sur la professionnalisation des personnels de la petite enfance. À cette occasion, ces derniers ont exprimé leurs besoins en matière de formation continue ou qualifiante et de reconnaissance, tandis que les parents bénévoles ont également demandé des formations, afin d'assurer dans de meilleures conditions la gestion, le management et la comptabilité.

Formation et mise en réseau


Pour répondre à ces attentes, le syndicat a mis en place en plan de formation sur quatre ans (2003-2006). Ces trois premières années ont permis d’assurer des formations continues et qualifiantes auprès des assistantes maternelles et des personnels des structures collectives, et de favoriser la mise en réseau des professionnels. "En 2005, plus de soixante personnes ont participé à des actions de formation qualifiantes ou portant sur des thèmes ponctuels : premiers secours, éveil des enfants, psychomotricité… L'année suivante, plusieurs journées de formation continue ont été organisées au profit des assistantes maternelles et des personnels des haltes-garderies". Le coût total de ces actions représente environ 10 à 15.000 euros par an en moyenne, avec un pic pouvant atteindre 25.000 euros. Durant ces quatre ans, le budget était subventionné à hauteur de 40% par le Fonds social européen (FSE) et par la CAF de l'Isère (30%) dans le cadre du contrat enfance du Trièves, les communautés de communes prenant en charge les 30% restants.

Un intérêt non démenti malgré une baisse significative des subventions


"Malheureusement, le financement du FSE s'est interrompu en 2006, et depuis cette date le coût global du programme de formation est descendu à 6.000 euros par an", regrette la directrice. Le programme qui se poursuit de façon moins ambitieuse suscite toujours autant d'intérêt : "Le nombre de formations proposées a dû être doublé en raison du succès rencontré depuis le lancement de l'opération, et, en 2008, 72 personnes ont participé aux formations". Les évaluations du programme de formation, réalisées par le FSE et la CAF dans le cadre du contrat enfance, ont reconnu l'intérêt de ce travail collectif. "Notre action a permis de renforcer et de professionnaliser les équipes et, ainsi, d'améliorer la qualité de l'accueil. Dans le même temps, cela a contribué au renforcement de l'offre de garde sur le territoire, avec notamment la création d'un relais d'assistantes maternelles et d'une halte-garderie itinérante", précise Solen Halloin, élue chargée de la petite enfance et de la formation.

Pascal Clouet/ PCA pour la rubrique Expériences du site www.mairieconseils.net
 

Syndicat d'aménagement du Trièves

Place de l'église
38930 Clelles
trievesdurable.sat@orange.fr

Solen Halloin

chargée de la petite enfance et de la formation

Brigitte Locatelli

directrice générale des services
Haut de page