L’écologie au cœur du réaménagement de Frontignan (34)

Ville à la tradition industrielle bien ancrée, Frontignan se reconstruit sur elle-même, dans une logique de respect de l’environnement et bien sûr, d’amélioration de la qualité de vie des habitants. Les premières réalisations de son programme de rénovation du centre-ville en témoignent.

L’éco-quartier des Pielles et sa médiathèque, construits sur une friche industrielle, sont situés à près d’un kilomètre du centre-ville de Frontignan. Une nouvelle voie, baptisée boulevard des Républicains espagnols, a été ouverte pour les relier au cœur de la ville. En complément, un parking paysager, construit sur le site de l’ancienne gare de marchandise, offre 230 places. Inaugurées au début de l’été, ces deux réalisations expriment la volonté des élus et du maire de Frontignan, Michel Arrouy, de reconstruire la ville sur la ville : « Nous souhaitons éviter l’étalement urbain et sommes très conscients de la nécessité d’intégrer l’impératif environnemental dans toutes nos actions », explique-t-il.

Un projet global de rénovation du cœur de ville

Ces deux aménagements s’inscrivent dans son programme « Opération Cœur de ville » qui fonctionne, selon le maire, « comme un puzzle dont nous assemblons les pièces les unes après les autres. » Au cours des dix prochaines années, 30 millions d’euros seront investis dans ce programme. Parmi les projets majeurs, figure notamment l’installation d’un miniplex avec quatre salles de cinéma. Le programme prévoit également la construction d’une passerelle qui enjambe le canal du Rhône pour arriver à Sète, et favoriser l’accès du futur écoquartier qui sera bâti sur une friche industrielle de 11 hectares, en cours de dépollution. Enfin, un pôle d’échange multimodal sera créé.

Une piste cyclable en site propre

Le boulevard des Républicains espagnols, comme le parking paysager, illustre bien la prise en compte du respect de l’environnement dans la politique de réaménagement de la ville. Une piste cyclable en site propre est aménagée le long du boulevard ainsi qu’une voie piétonne et une chaussée pour la circulation automobile. « Nous avons cherché à organiser ces espaces de façon à ne créer aucun conflit entre leurs différents usagers et ainsi encourager le développement des mobilités douces », précise le maire. L’ensemble du parcours est végétalisé et la conservation de nombreuses surfaces perméables garantit un bon drainage des sols, même en cas de pluie abondante. D’anciens pavés ont pu être réutilisés pour établir un lien avec le patrimoine historique.

Un parking à vocation écologique

Ces mêmes principes ont été appliqués au parking paysager qui jouxte le boulevard, à proximité immédiate de l’hyper centre. Il est éclairé et sécurisé, propose des bornes de recharge électrique pour les voitures et les deux-roues, ainsi que des arceaux pour les vélos. Quant aux sols alvéolés, ils assurent une perméabilité optimale. Un abri de la seconde guerre mondiale a été réhabilité dans la perspective de préserver autant que possible le patrimoine.

La gratuité, un choix politique

En prime pour les usagers, ce parking est gratuit. « C’est un manque à gagner en termes de recettes, reconnaît le maire, mais c’est un choix politique, que nous faisons pour favoriser les activités commerciales et la vitalité du cœur de ville. » La gratuité est aussi de mise dans les autres parkings de la commune et notamment celui de la gare, avec l’objectif de favoriser l’usage du train, en cohérence avec la politique environnementale de la ville.

La maîtrise d’ouvrage confiée à une SEM

L’aménagement du boulevard des Républicains espagnols comme celui de l’écoquartier des Pielles ont été confiés à la Société d’économie mixte (SEM) Hérault Logement, qui assure la gestion de ces espaces situés dans une zone d’aménagement concerté (ZAC). Le parking paysager, situé hors ZAC, est pris en charge par la ville mais via un mandat lui aussi confié à Hérault Logement. À terme, lorsque la période de ZAC s’achèvera, la ville reprendra la gestion et l’entretien du boulevard, ainsi que du parking.

Des premiers résultats encourageants

Ouverts au public pendant la période estivale où la ville littorale de Frontignan connaît un afflux touristique important, le boulevard et le parking ont fait la preuve de leur efficacité. « Nos concitoyens ont constaté que la circulation en direction du centre-ville s’était fluidifiée, que l’usage du vélo et les parcours à pied avaient augmenté et que le nouveau parking ne désemplissait pas », fait valoir Michel Arrouy. « Nous avons encore beaucoup d’investissements à engager pour revitaliser pleinement notre cœur de ville, mais quand on voit les résultats de ceux que nous venons de faire, nous sommes impatients de voir avancer nos nouveaux projets. »

Financements multiples

1,16 million d’euros d’investissements pour le parking paysager dont 240.000 euros de la ville via l’autofinancement, 610.000 du département de l’Hérault, 190.000 de la communauté Sète Agglopôle et 120.000 de la région Occitanie.

Le financement du boulevard des Républicains espagnols est assuré par Hérault Logement dans le cadre de la ZAC. La ville contribue à l’équilibre de cette dernière à hauteur d’environ 200.000 euros chaque année.

1 million d’euros proviennent du plan de relance fonds friche, dont 650.000 pour l’écoquartier des Pielles et 350.000 pour le cinéma.

Commune de Frontignan-la-Peyrade

Nombre d'habitants :

22800
Hôtel de Ville
34113 Frontignan-la-Peyrade

Michel Arrouy

Maire

Découvrez nos newsletters

  • Localtis :
    Propose un décryptage des actualités des collectivités territoriales selon deux formules : édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques.

  • Territoires Conseils :
    Recevez tous les quinze jours la liste de nos dernières publications et l'agenda de nos prochains rendez-vous.

S'abonner aux newsletters