Les Montreuillois à la reconquête de la Croix de Chavaux (93)

Publié le
dans

Aménagement et foncier

Logement

Environnement

Seine-Saint-Denis

Véritable carrefour pour automobiles, la place de la Croix-de-Chavaux, à Montreuil, a mal vieilli. La municipalité entend la reconquérir, pour et avec les habitants. Les premiers "aménagements éphémères" seront mis en place dès 2017.

La place de la Croix-de-Chavaux (Montreuil, Seine-Saint-Denis) fut construite à la fin des années 1960 pour faciliter la circulation automobile et constituer une tête de pont entre le métro et les stations d'autobus qui irriguaient la commune. La municipalité souhaite que les habitants se réapproprient cette place. C'est ce qu'explique le maire adjoint en charge de l'urbanisme, Gaylord Le Chequer : "Aujourd'hui, on ne s'arrête pas sur cette place, c'est ce que nous voulons réformer à l'horizon 2025. Nous avons la volonté de rééquilibrer la part de l'automobile en renforçant les déplacements doux à pied ou à vélo."

S'appuyer sur l'expertise des habitants

Toute routière qu'elle soit, la place de la Croix-de-Chavaux est un lieu central sur lequel ouvrent le conservatoire de musique, un centre commercial et un marché. C’est donc un "cœur battant", mais vieillissant. Pour la municipalité, il importe de s'appuyer sur l'existant ainsi que sur l’expérience pratique des usagers de la place.

Explorer et diagnostiquer en marchant

En février 2015, cinq "marches exploratoires" sont organisées par les étudiants de l'université Paris I. Ces balades urbaines, suivies par près de 200 personnes, permettent d’étudier les fonctionnements et dysfonctionnement du site. Elles sont complétées par des enquêtes menées par les étudiants auprès des usagers : piétons, automobilistes, commerçants, chauffeurs de bus... Une demande forte s’exprime en faveur d’une plus grande lisibilité de l’espace et un meilleur partage entre les différents usagers.

Quatre schémas proposés

Pour aller plus loin, la ville lance un marché d'assistance à la maîtrise d'ouvrage, doté de 200.000 euros sur cinq ans. L'objectif est d'élaborer un plan-guide participatif des aménagements nécessaires. La méthode et les intervenants sont présentés lors d'une réunion publique en mai 2016. En plus de la restitution du diagnostic, quatre schémas sont proposés de façon à nourrir le débat.

Aménagements éphémères à tester

Il apparaît que des aménagements peu coûteux pourraient améliorer la lisibilité de la place. L'idée retenue est de réaliser des aménagements provisoires. Par exemple en posant des plots pour modifier provisoirement les flux de circulation et observer comment les usagers s'approprient les nouveaux espaces. Ces tests permettront ensuite d'ajuster le projet définitif.

Une place qui rayonne au-delà de la commune

La ville de Montreuil se prépare à provisionner un ou deux millions d'euros pour ces aménagements qui seront engagés à l'été 2017. Il s’agit là d’un processus très lent, qui exige plusieurs va-et-vient entre les différentes parties prenantes.

Le plan-guide participatif sera élaboré d'ici la fin du mandat municipal, en 2020, mais les travaux lourds ne seront engagés qu'à l'horizon 2025. Le conseil départemental de Seine-Saint-Denis, le syndicat des transports d’Île-de-France et l'établissement public territorial Est Ensemble y participent activement car l'enjeu est de créer l'une des places de la métropole du Grand Paris, qui rayonne bien au-delà de la seule commune de Montreuil.

Luc Blanchard, Studio Graph, pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info

Commune de Montreuil

Nombre d'habitants :

105082
Place Jean-Jaurès
93105 Montreuil Cedex

Gaylord Le Chequer

Adjoint délégué Aménagement durable, Urbanisme, Grands projets et Espaces publics
Haut de page