Localtis, un média Banque des territoires

Logement d'abord : 23 nouveaux territoires retenus dans le cadre du second AMI

Emmanuelle Wargon a annoncé, le 29 janvier, les résultats du second appel à manifestation d'intérêt (AMI) sur le Logement d'abord, lancé il y a quatre mois auprès des collectivités territoriales (voir notre article du 14 septembre 2020). Cette annonce de la ministre chargée du Logement a été précédée, le 20 janvier, par la réunion d'un comité d'examen des dossiers, animé par la Dihal (délégation interministérielle à l'hébergement et à l'accès au logement) et réunissant les trois associations d'élus partenaires de l'AMI (ADF, AdCF et France Urbaine), les grandes fédérations des secteurs de l'hébergement et du logement, ainsi que les administrations concernées par le pilotage du plan.
Selon le communiqué d'Emmanuelle Wargon, le comité de sélection a salué le nombre et la qualité des dossiers reçus, qui confirment "l'intérêt des collectivités locales pour le déploiement sur leur territoire du Logement d'abord". Ceci a conduit à proposer d'étendre le plan Logement d'abord à 23 nouveaux territoires(*), au lieu de la dizaine initialement envisagée lors du lancement de l'AMI en septembre dernier. Le nombre total de territoires couverts se trouve ainsi porté à 46. En dehors des régions, toutes les catégories de collectivités sont représentées dans cette nouvelle fournée. On trouve ainsi cinq métropoles (Aix-Marseille, Dijon, Nancy, Rennes et Toulon), qui rejoignent ainsi les métropoles de Bordeaux, Clermont-Auvergne, Grenoble-Alpes, Lille, Limoges, Lyon, Metz, Montpellier-Méditerranée, Nantes, Nice-Côte d'Azur, Nîmes, Strasbourg et Tours. Seules manquent encore à l'appel les métropoles de Brest, Orléans, Paris et Toulouse.
Figurent également parmi les collectivités sélectionnées une dizaine d'EPCI, dont deux en outre-mer, ainsi que quatre villes allant de Paris à Porto-Vecchio, en passant par Avignon et Tours (cette dernière figurant donc à la fois comme ville et comme métropole). Enfin, on trouve dans la liste cinq nouveaux départements : Cher, Loire-Atlantique, Nièvre, Pas-de-Calais (qui figurait pourtant déjà dans la première liste de mars 2018) et La Réunion.
Ces différentes collectivités bénéficieront d'un soutien de l'État, par le biais de l'enveloppe de 15 millions d'euros destinée notamment à financer l'ingénierie et le déclenchement rapide de mesures d'accompagnement vers le logement de ménages sans domicile. Il est précisé que "sur ces territoires, le Logement d'abord viendra nourrir les politiques locales de l'habitat et de l'action sociale – compétences sur lesquelles les collectivités sont cheffes de file –, afin d'approfondir les synergies avec l'action de l'État relative à la réponse aux situations d'urgence sociale".

(*) Métropole Toulon-Provence-Méditerranée, Rennes Métropole, Aix-Marseille Provence Métropole, Dijon Métropole, métropole du Grand Nancy, Quimper Bretagne occidentale, communauté d'agglomération de Cergy-Pontoise, Montluçon Communauté, communauté d'agglomération de l'espace sud de la Martinique, Grand Chambéry, communauté urbaine de Dunkerque, communauté d'agglomération Centre Littoral (Guyane), communauté urbaine du Grand Poitiers, Loudéac Communauté Bretagne Centre, ville d'Avignon, ville de Paris, ville de Porto-Vecchio, ville de Tours, conseil départemental du Pas-de-Calais (élargissement à nouveaux EPCI), conseil départemental de la Nièvre, conseil départemental de Loire-Atlantique, conseil départemental de La Réunion, conseil départemental du Cher.

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format