Localtis, un média Banque des territoires

Logement d'abord : L'État et douze bailleurs sociaux s'engagent pour reloger 1.250 ménages précaires franciliens

Michel Cadot, le préfet de la région Ile-de-France et préfet de Paris, annonce la mise en place d'un nouveau dispositif au titre du Logement d'abord. Cette initiative s'inscrit dans le cadre du dispositif national d'accompagnement vers et dans le logement (AVDL), financé par l'État. Elle prend la forme d'un protocole signé par le préfet de région, Action logement, 12 grands bailleurs sociaux intervenant en Ile-de-France (dont CDC Habitat, mais pas les bailleurs liés à la ville de Paris), l'Affil (Association francilienne pour favoriser l'insertion par le logement) et 31 associations spécialisées dans l'accompagnement des ménages sans domicile ou mal logés.

Ce protocole s'inscrit aussi dans le cadre du plan quinquennal 2018-2022 pour le Logement d'abord et la lutte contre le sans-abrisme, présenté par Emmanuel Macron à Toulouse le 11 septembre 2017 (voir notre article ci-dessous du même jour). Pour sa première année de mise en œuvre, le protocole prévoit de reloger 1.250 ménages franciliens en très grande difficulté. En pratique, et conformément au fonctionnement de l'AVDL, les associations vont assurer l'identification et le diagnostic des ménages susceptibles de bénéficier du dispositif. En lien étroit avec les réservataires et les bailleurs, elles pourront alors les proposer pour un logement adapté à la situation et aux besoins du ménage. Les associations assureront ensuite un accompagnement du ménage dans son nouveau logement, aussi longtemps que nécessaire.

Le communiqué du préfet de région rappelle qu'entre 2017 et 2019, 4.500 ménages en situation de grande précarité ont déjà été relogés en Ile-de-France grâce au dispositif AVDL. Pour sa part, intervenant à l'occasion d'un débat au Sénat sur la politique du logement après la crise sanitaire, Julien Denormandie, alors encore ministre de la Ville et du Logement, indiquait en juin que "grâce à la politique du Logement d'abord, en deux ans, 2018 et 2019, ce sont 150.000 personnes que nous avons sorties d'un logement très insalubre ou de la rue pour leur donner un vrai 'chez-soi'" (voir nos articles ci-dessous du 30 janvier et du 26 juin 2020).

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle