"Marchons ensemble", pour s'approprier la charte d'accueil des handicapés (69)

Publié le
dans

Aménagement et foncier

Logement

Environnement

Rhône

La communauté de communes du Pays Mornantais (Copamo) développe une série d’actions pour améliorer la mise en accessibilité de la voirie et des espaces publics. Le dispositif qui comprend des diagnostics, l’aide à la réalisation des plans communaux et aux aménagements des locaux commerciaux, s’appuie sur une démarche de sensibilisation des collaborateurs et partenaires concernés.

En décembre 2008, la Copamo (16 communes, 27.000 habitants) crée la commission intercommunale d’accessibilité des personnes handicapées (Ciaph) dont l’une des premières initiatives consiste à établir un inventaire de l’accessibilité des bâtiments communaux et intercommunaux, bientôt complété par celui de l’accessibilité aux logements. Parallèlement, la Ciaph recherche un cabinet d’étude pour aider les communes à mettre en œuvre leur plan d’accessibilité de la voirie et des espaces publics (Pave) et leur fournit un soutien logistique.

Une charte d’accueil des personnes handicapées

La clé de voûte de son dispositif est la charte d’accueil des personnes handicapées en cours d’élaboration sous l’égide d’un groupe de travail regroupant des élus et techniciens de l’intercommunalité, des représentants de l’Union des commerçants et des artisans du Pays Mornantais (Ucapam) ainsi que des associations de personnes handicapées. La rédaction de la Charte s’appuie sur l’état des lieux de l’accessibilité, mais aussi sur les constats résultant de l’opération "Marchons ensemble" organisée par la Copamo en mai 2012 avec l’aide du Collectif des associations du Rhône pour l’accessibilité (Carpa). Le but de "Marchons ensemble" était d’impliquer les acteurs locaux et les habitants dans la réalisation et l’appropriation de la charte. "Les solutions exigent bien sûr une mise aux normes des infrastructures et du matériel, mais la part du relationnel qui consiste à ce que chacun - élus, techniciens, commerçants et habitants - prenne mieux en compte à titre personnel les situations de handicap est aussi très importante", souligne Gabriel Villard, vice-président en charge de la solidarité.

"Marchons ensemble", sensibilisation autour de trois ateliers

Pendant une demi-journée, personnes handicapées et valides ont participé à trois types d’ateliers. Celui sur la mise en situation a permis à des personnes valides de mesurer toute la difficulté que peuvent éprouver dans leurs déplacements les personnes victimes d’un handicap lorsque les cheminements ne sont pas adaptés ou parfois encombrés par des actes de négligence. Animé par l’Association départementale de parents et amis de personnes handicapées mentales (Adapei), un autre atelier a sensibilisé les participants à l’accueil et l’accompagnement des personnes handicapées mentales, via la projection de minis films. Enfin, le jeu de l’oie "Handi-Défi" a permis aux participants de comprendre les situations de la vie quotidienne auxquelles sont confrontées les personnes handicapées. L’opération Marchons ensemble s’est achevée par une restitution des constats établis dans les ateliers a permis d’identifier très précisément les points de vigilance permettant d’améliorer l’accessibilité : ouverture des portes, hauteur des trottoirs et des guichets, encombrement et inadaptation des voies d’accès aux différents lieux publics ou privés.

Intégrer les normes d’accessibilité dès la conception pour réduire les coûts

Sur la partie travaux, la Ciaph conseille les commerçants et les communes membres. En partenariat avec l’Ucapam, elle a présenté un dossier au Fonds d’intervention pour les services, l’artisanat et le commerce (Fisac) pour aider financièrement les artisans, les commerçants et les collectivités à mettre leurs locaux aux normes d’accessibilité. La réponse est attendue en septembre 2012. "Les travaux d’aménagement représentent un coût important lorsqu’il s’agit d’adapter l’existant, relève Yves Gougne, vice-président chargé de l’économie. Mais si on les intègre dès la conception des projets ce n’est pas plus cher. C’est dans cette perspective que nous développons la Charte d’accueil en complémentarité avec les Pave communaux."
Les différents diagnostics effectués par la Copamo ont montré qu’il restait de gros efforts à faire pour mettre aux normes le territoire. L’objectif est d’y parvenir d’ici à fin 2015.

Victor Rainaldi pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info
 

Communauté de communes du Pays Mornantais (Copamo)

Nombre d'habitants :

27000

Nombre de communes :

16
Le clos Fournereau, Route de Saint Laurent d'Agny, BP 38
69440 MORNANT
copamo@cc-paysmornantais.fr

Gabriel Villard

Vice-président chargé de la solidarité
Haut de page