"Marguerite", une plateforme numérique pour les bibliothèques de la Nièvre (58)

Publié le
par
Michel Léon
dans

Tourisme, culture, loisirs

Nièvre

"Marguerite", c’est le nom du portail de ressources numériques regroupant les collections dématérialisées des médiathèques de la Nièvre. Depuis juillet 2016, grâce à ce site unique, les usagers accèdent gratuitement à une offre en ligne incluant cinéma, musique, formation et presse.

Les médiathèques de la Nièvre, de Nevers agglomération et de la communauté de communes Loire, Vignobles et Nohain ont décidé de construire ensemble une plateforme de ressources en ligne, permettant à leurs adhérents d’avoir accès gratuitement à des films, la presse magazine, l’autoformation et la production musicale de labels indépendants.

Mutations numériques

"L’idée d’élargir les collections physiques en mutualisant des ressources numériques avec d’autres réseaux est venue des bibliothécaires du conseil départemental, explique le vice-président du conseil départemental, Jean-Louis Balleret. Nous avons tout de suite adhéré à ce projet, qui permet d’élargir notre compétence départementale Promotion du livre en nous adaptant aux mutations numériques."

573 comptes déjà ouverts six mois après le lancement

Une partie du catalogue est offerte de manière illimitée, comme la formation bureautique, le code de la route Rousseau ou l’accès au catalogue musique. Une autre est limitée à quatre documents par mois pour le cinéma de fiction et la presse magazine.
Six mois après le lancement, ce sont surtout les films, la presse magazine et l’offre d’autoformation que consultent les 573 abonnés ayant ouvert un compte.

Coordination du groupement par le conseil départemental

Dès qu’un consensus a été trouvé sur les ressources disponibles, la charte éditoriale et la communication, les trois partenaires se sont regroupés pour créer un groupement de commande qui a sélectionné un prestataire sur un marché d’un an, renouvelable deux fois. Le groupement est coordonné par le conseil départemental.
La répartition des coûts a été calculée en fonction de la population desservie, du nombre d'abonnés des bibliothèques. A chaque renouvellement du contrat, le groupement de commande est ouvert à d’éventuelles nouvelles collectivités
(voir élément financier en encadré).

Missions des bibliothécaires élargies

Les contenus offerts par Marguerite sont assimilés à un complément dématérialisé aux collections. Ils étoffent les missions du bibliothécaire : connaissance en programmation informatique, en communication virale ainsi qu’en droit.
Ils nécessitent également de renforcer le travail en équipe : au sein des différents services de chaque collectivité d’abord, entre les trois structures partenaires ensuite.
"Cette capacité à travailler ensemble aura été un facteur primordial de la réussite du projet qui suscite l’intérêt de nombreux acteurs culturels locaux", souligne l’élu.

Deux référents par collectivités

Concrètement, la plateforme est gérée par une équipe de deux référents par collectivité, aidés d’un superviseur issu du département qui maintient le lien avec le prestataire. Les six bibliothécaires-référents assurent à la fois les inscriptions et les échanges avec les usagers, et la partie éditoriale (rédaction des articles, mis en valeur des catalogues).

Coûts partagés et meilleure visibilité du réseau des médiathèques

Au-delà du partage des couts, la mutualisation valorise le catalogue de ressources, renforce la visibilité du réseau des médiathèques, et favorise la diversité du public.
"Nous avions rêvé de cette étagère virtuelle de documents auquel l’adhérent aurait accès depuis son domicile : nous en disposons. Il reste à améliorer l’ergonomie de la recherche sur les catalogues, à élargir la communication et à améliorer l’accès à Internet sur le territoire", commente l’élu.

Eléments financiers
L’investissement pour le lancement de la plateforme s’élève à 24.400 € en 2016 partagé entre le conseil départemental (13.000 €), Nevers agglomération (9.000 €),et la communauté de communes (2.400 €).
La répartition des coûts sera revue selon le nombre et l'utilisation des comptes et l'arrivée d’autres collectivités. Une montée progressive de l’investissement a été prévue pour maintenir une offre satisfaisante : ainsi, en 2017, la part du conseil départemental est passée à 18.700 €.
 

Conseil Départemental de la Nièvre

Nombre d'habitants :

215000

Nombre de communes :

312
Rue de la Préfecture
58039 Nevers cedex

Jean-Louis Balleret

Vice-président délégué sport et culture

Communauté de communes Loire, Vignobles et Nohain

4 place Georges Clemenceau, BP 70
58203 Cosne-sur-Loire Cedex

Julien Crugnola

Responsable communication

Nevers Agglomération

Nombre d'habitants :

67161

Nombre de communes :

13
124 route de Marzy, CS 90041
58027 Nevers Cedex

Caroline Gaffet

Cheffe du service communication
Haut de page