Manche

Nettoyage des plages à la main... pour ne pas perturber les oiseaux

Environnement

Energie

Sur la côte ouest du Cotentin, la communauté de communes de Lessay organise le nettoyage manuel des plages pour protéger une espèce rare d’oiseau, le gravelot, qui niche à même le sable.

Situées au nord de Granville sur le littoral ouest du Cotentin, les treize communes du canton de Lessay (10.000 habitants) se trouvent pour partie sur le territoire du Parc naturel régional des Marais du Cotentin et du Bessin. "En 2007, les services du PNR nous ont expliqué que nos plages abritaient une espèce rare et protégée par une directive européenne : le gravelot, qui niche à même le sable en haut des plages. Seul un nettoyage manuel de la grève permet à cette espèce emblématique des côtes de la Manche de nicher et de se nourrir", explique Benjamin Sugy, directeur adjoint de l’EPCI chargé de l’environnement. Dès lors, le défi qui se pose aux élus consiste à abandonner la pratique du nettoyage mécanique incompatible avec la reproduction du gravelot, sans heurter les exigences des touristes, qui n’aiment guère trouver sur la plage le matin les débris naturels (branches, algues, restes d’animaux morts…) laissés par la marée.

Comment sensibiliser les estivants ?

En février 2008, les élus de la communauté de Lessay décident de changer de méthode de nettoyage, tout en menant une opération de sensibilisation, via des dépliants explicatifs déposés dans les offices de tourisme et les campings. Pour le volet nettoyage, la communauté de communes, aidée par le CPIE et le groupe ornithologique normand (GONM), a confié le ramassage sélectif des déchets, deux fois par semaine l’été, à une association d’insertion. Désormais, seuls sont collectés les déchets d’origine humaine tels que plastiques, métaux, cartons, etc. – soit tout de même 18 tonnes par an, dont 57% imputables aux travailleurs de la mer –, qui font l’objet d’un second tri sélectif sur place. Bien que le coût du nouveau programme de nettoyage soit supérieur au nettoyage mécanique (23.000 euros par an contre 12.000), la dépense communautaire n’a pas évolué, car le conseil général de la Manche et l’Agence de l’eau la prennent désormais en charge à 60%.

Bilan positif et poursuite de la sensibilisation

L’association ornithologique, qui fait le même travail sur la côte est du Cotentin, recense désormais deux fois par an les nids et les œufs des gravelots de la côte ouest. Benjamin Sugy est formel : "Grâce à cette nouvelle façon de faire, notre côte reste attractive pour les oiseaux. Si nous voulons toujours mieux faire, nous devons développer les outils de sensibilisation. Nous avons réalisé une nouvelle plaquette spécialement destinée aux enfants, nous organisons des sorties “plages” et des sorties “nettoyage” au moment des grandes marées avec les habitants. Nous informons également, très régulièrement, le personnel de nettoyage des résultats de leur travail".

Jean-Luc Varin pour la rubrique Expériences du site Mairie-conseils
 

Contact(s)

Communauté de communes de Lessay

11, place Saint-Cloud
50430 Lessay
02 33 45 50 50
Nom de la commune la plus peuplée : Créances (2150 hab.)

Benjamin Sugy

Directeur adjoint chargé de l¿environnement
environnement@canton-lessay.com

Denis Pépin

Vice-président chargé de l'environnement

Roland Marescq

Président

Rénovation thermique des bâtiments publics

Une priorité du Grand Plan d’Investissement pour favoriser les économies d’énergie, réduire les émissions de CO2 et encourager le développement des énergies propres.

Haut de page