Obtenir les aides à l’emploi 1/2

Des aides du Ministère du Travail, de l'Emploi et de l'Insertion


Si vous êtes une structure de l’ESS souhaitant bénéficier des aides à l’embauche ou des contrats aidés, plusieurs solutions s’offrent à vous.

Les Parcours Emploi Compétences

  • Les Parcours Emploi Compétences sont des contrats de travail du secteur non marchand, destinés aux publics les plus éloignés du marché du travail, associés à l’acquisition de compétences et à un accompagnement personnalisé. Le montant de l’aide publique accordée aux employeurs, exprimé en pourcentage du Smic brut, pourra être modulé entre 30 % et 60 %, dans la limite des enveloppes financières disponibles annuellement.
  • Face à l’urgence, les PEC seront soutenus à hauteur de 80 % dans les quartiers prioritaires de la ville et dans les zones de revitalisation rurale ; les PEC disponibles dans ces zones seront doublés.
  • En outre, dans le cadre de France Relance, 120 000 PEC et contrats initiative emploi (secteur marchand) supplémentaires pourront être conclus.

 

Les Territoires zéro chômeur de longue durée :

Les « entreprises à but d’emploi », structures de l’ESS, pourront être créées dans 50 nouveaux territoires, contre 10 aujourd’hui, et pendant 5 ans, pour recruter en CDI à temps choisi tous les demandeurs d’emploi volontaires du territoire au chômage depuis plus d’un an.

 

Les aides à l’embauche :

Dans le cadre de France Relance et du Plan jeunes, plusieurs mesures soutiennent l’emploi dans l’ESS :

  • Toutes les structures de l’ESS qui recrutent un jeune avant fin janvier 2021 pourront bénéficier d’une compensation de charges de 4 000 €, pour des salaires allant jusqu’à 2 SMIC et pour des contrats de travail de plus de trois mois ;
  • Recruter un apprenti ou un alternant de moins de 18 ans ouvre droit à une prime de 5 000 €, et de 8 000 € s’il a plus de 18 ans, pour tout contrat signé avant fin février 2021 ;
  • Les « emplois francs+ » permettent d’obtenir une prime allant jusqu’à 17 000 € pour l’embauche en CDI d’un résident d’un quartier prioritaire de la ville, avec une surprime pour les jeunes de moins de 26 ans, jusqu’à fin janvier 2021.

En outre, jusqu’à fin février 2021, toute embauche d’un salarié ayant la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé, pour un contrat d’au moins trois mois et pour un salaire inférieur à 2 SMIC, ouvre le droit à une prime pouvant s’élever jusqu’à 4 000 € sur un an.

Enfin, il est laissé la possibilité aux structures de l’ESS concernées de cumuler les emplois francs et les aides à l’embauche pour les jeunes décrites ci-dessus.

 

Comment en bénéficier ?

Pour toutes ces aides, Pôle emploi est votre interlocuteur de référence, mais les missions locales et le réseau Cap Emploi peuvent vous fournir des réponses.