Open Data : Digne-les-Bains s'engage avec l'appui du conseil régional (04)

Publié le
dans

Alpes-de-Haute-Provence

Commune rurale, Digne-les-Bains est engagée depuis début 2013 dans une démarche d’Open Data et a déjà mis à disposition une cinquantaine de données, grâce à l’appui du conseil régional Paca. Après quelques mois, 7.000 téléchargements ont été enregistrés et des élus et des citoyens se mobilisent…

Seule ville des Alpes-de-Haute-Provence à s’être mobilisée en faveur de l’Open Data en 2013, Digne-les-Bains (17.000 habitants) a déjà enregistré en neuf mois 7.000 téléchargements des données qu’elle a mises à disposition. Il est vrai que la démocratie consultative et le dialogue avec la population font partie de ses chantiers prioritaires. "Nous sommes soucieux de redonner du pouvoir aux citoyens, explique Colette Charriau, adjointe au maire de Digne-les-Bains et conseillère régionale Provence-Alpes-Côte d’Azur. L’Open Data nous est donc tout de suite apparu comme un outil d’ouverture, de transparence démocratique et d‘enrichissement mutuel des connaissances. Mais aussi comme un moyen de soutenir l’activité et d’encourager la création d’entreprises porteuses d’emploi."

Pas d’incidence financière significative

Attentive à l’ouverture des données publiques, encouragée par l’Etat, la ville a décidé de se mobiliser à l’occasion d’un atelier organisé en 2012 par un IUT voisin. Ne disposant encore d’aucun agent compétent, elle a fait appel au printemps à une étudiante en stage. Laquelle fait tout de suite le lien avec la région Paca qui a organisé en juillet les premières rencontres régionales sur le sujet : "L’engagement du conseil régional, confirme l’élue, a constitué un soutien essentiel à notre démarche. J’ajoute que ce projet n’a eu aucune incidence financière, si ce n’est un budget limité de promotion, et l’aménagement de l’emploi du temps d’un agent du service de la communication, qui joue le rôle de référent Open data."

Synergie entre volonté politique et mobilisation des agents

Fin janvier, le conseil municipal a adopté à l’unanimité une délibération sur l’Open Data et la licence ouverte : "Ni franchement enthousiastes ni opposés, les conseillers municipaux ont juste fait preuve d’une écoute attentive raconte l’adjointe. Dix-huit mois plus tard, je constate que trois ou quatre adjoints s’y intéressent". C’est ainsi que le premier adjoint en charge des finances a décidé de mettre en ligne le budget municipal, une première dans la région ! "La synergie entre volonté politique et intervention des agents m’a semblé, une fois de plus, la condition de la réussite. L’ouverture des données a été pilotée par le directeur général des services avec le concours d’un technicien du service de la communication qui s’est passionné pour le sujet : "Sans ce binôme technicien - DGS, je n’aurais rien pu faire en tant qu’élue !", constate l’adjointe au maire. En février 2013, les premières collectes de données ont été engagées dans certains services municipaux qui ont joué le jeu. Au fil du temps, elles ont été mises sur le site ouvert par le conseil régional, par thèmes : sports, santé, social, administration et marchés publics, régie de l’eau, éducation, recherche, culture…

L’intérêt des citoyens rencontre celui de la ville

Au cours de l’été 2013, la ville a profité d’une manifestation locale très prisée, la Foire de la Lavande, pour organiser une conférence sur l’Open Data et proposer des ateliers publics. L’initiative a porté ses fruits puisqu’un groupe de citoyens s’est immédiatement constitué. Dans la foulée, la ville a adhéré à Open Data France, association dont elle est membre fondateur, créée en octobre 2013 à Toulouse pour regrouper les administrations territoriales engagées.

"Pour un territoire rural comme Digne-les-Bains, cette démarche est l’occasion de se faire repérer et de suggérer à des porteurs potentiels d’activité de réutiliser les données disponibles pour s’implanter. C’est le cas d’un territoire voisin avec une société qui s’est récemment installée avec ses cinq salariés mais qui devrait en compter au moins 12 l’an prochain", conclue l’élue.

Michel Léon, Titres & chapos pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info

 

Comment démarrer ?
Pour engager une démarche d’ouverture des données, Colette Charriau recommande de se rapprocher de l’association Open Data France, qui relaie toutes les initiatives des territoires, de s’informer aussi sur l’intention de collectivités voisines ou de rejoindre des collectifs déjà existants. Ensuite, il convient d’identifier un agent mobilisé et les services concernés, avant d’assurer la promotion de l’action pour attirer quelques citoyens convaincus, souligne-telle.


 

Contact(s)

Commune de Digne-les-Bains

Place du Général de Gaulle B.P. 214
04300 Digne-les-Bains cedex
04 92 30 52 81
Nombre d'habitants : 17000

Colette Charriau

Adjointe déléguée à l'urbanisme, à la politique foncière, à l'habitat et au logement. Conseillère Régionale PACA déléguée au logement et à l'habitat

Cyrille de Villèle

Responsable Open Data, Service Communication
cyrille.devillele@dignelesbains.fr
Haut de page