Loiret

Orléans favorise les véhicules de livraisons "propres"

En juillet 2009, Orléans (Loiret) a adopté une nouvelle réglementation pour les livraisons en centre ville. Elaboré en concertation avec les commerçants et les transporteurs, le règlement marque la volonté de la ville de privilégier les véhicules propres.

La pollution générée par la circulation se mesure traditionnellement en tonnes de CO2 et de toxiques divers disséminés dans l’atmosphère. Aujourd’hui, les villes prennent également en compte l’encombrement et le bruit qui nuisent à la qualité de vie et sont donc des pollutions à part entière. Orléans traduit cette prise de conscience dans son règlement. Muriel Cheradame, adjointe au maire chargée des transports s’en explique : "Le cœur de ville d’Orléans a été, ces dernières années, restauré et rendu aux piétons. Nous avons cherché des solutions concrètes pour lutter contre les pollutions de toutes natures, notamment avec les commerçants et les transporteurs. La ville voulait mettre en œuvre des mesures incitatives ; nous l’avons fait à travers l’outil qu’est le règlement de circulation. "

Si la ville lance un signal fort, elle est prête à laisser du temps aux transporteurs pour appliquer la nouvelle réglementation

Les fédérations de transporteurs, consultées par la ville d’Orléans, sont bien conscientes qu’il faut faire évoluer leurs pratiques et adopter des véhicules non polluants de petit gabarit, pourtant, ils font valoir qu’il faut leur laisser du temps. Dans le contexte économique actuel, le renouvellement de leur matériel ne va pas de soi, d’autant que l’offre en matière de véhicules propres est encore limitée. La ville connaît ces réalités mais elle souhaitait adresser aux professionnels un signal fort en fixant un cadre, quitte, dans un premier temps, à appliquer la règlementation avec souplesse.
Dorénavant, les véhicules ne peuvent livrer les commerçants de l’hypercentre que jusqu'à 10h30, au-delà les livraisons doivent être effectuées par de petits véhicules propres. "Nous n’avons pas d’a priori quant aux véhicules utilisés, explique Muriel Cheradame. Une entreprise a acquis un 5,5 tonnes à batteries lithium-ion phosphates pour certaines de ses livraisons dans le centre d’Orléans, c’est très bien. Il est également possible d’utiliser des triporteurs à assistance électrique comme cela se fait à Paris, nous sommes ouverts à toutes les initiatives. Dans le même ordre d’idée, nous avons des contacts avec La Poste qui souhaite mettre en place des transports non polluants. Ce serait tout à fait cohérent qu’ils soient mis en circulation en priorité à Orléans puisque nous sommes mobilisés sur ces questions."

Luc Blanchard, pour la rubrique Expériences du site Mairie-conseils
 

Contact(s)

Ville d'Orléans - Direction des Infrastructures et des Déplacements

2, rue de Patay
45000 Orléans

Muriel Cheradame

Adjointe au maire chargée des transports
mcheradame@ville-orleans.fr

Bertrand Dauvois

chef de service déplacements
Haut de page