Localtis

Petite enfance : huit parents sur dix estiment avoir obtenu le mode d'accueil souhaité

Les parents sont très largement satisfaits du mode de garde de leur enfant, selon un baromètre de la Cnaf. Cependant si on exclut les enfants directement gardés par un parent, le taux de satisfaction tombe à 67% et il n'est que de 49% pour les parents qui aspiraient à un accueil collectif.

La Cnaf (Caisse nationale des allocations familiales) publie le "Baromètre de l'accueil du jeune enfant 2019". Cette livraison constitue la quatrième édition de cette étude depuis sa création en 2011. Réalisée en septembre-octobre 2019, elle a été menée auprès d'un échantillon de 11.904 familles (ayant au moins un enfant âgé de 6 mois à 1 an), dont 1.502 ont répondu à l'enquête téléphonique et 10.402 à l'enquête en ligne. Les résultats dressent un tableau très complet des pratiques et des attentes des parents en matière de modes de garde. Avec toutefois un bémol : un changement de méthodologie (introduction du questionnaire en ligne) ne permet pas de comparer les résultats avec ceux des enquêtes précédentes.

Un taux de satisfaction de 90%

Sous cette réserve, les enseignements sont nombreux. Le principal est sans doute le haut degré de satisfaction des parents à l'égard du mode de garde de leur enfant : 85% d'entre eux affirment que la solution d'accueil utilisée est conforme à leurs souhaits initiaux, sachant que ce chiffre inclut la garde par un parent. Si on s'en tient aux modes de garde formels, le taux d'adéquation tombe toutefois à 67% (77% pour les parents qui voulaient confier leur enfant à une assistante maternelle et seulement 49% pour un mode d'accueil collectif). Mais, au final, le taux de satisfaction sur le mode d'accueil est très élevé (90%), même chez les familles qui n'ont pas pu recourir au mode d'accueil souhaité (73%).

Le choix du mode de garde évolue avec l'âge de l'enfant. De 0 à 6 mois, 87% des parents jugent la garde par les parents plus adaptée, alors que cette proportion tombe à 46% pour un enfant entre 6 mois à un an. En revanche, la distribution sociale des rôles a la vie dure : 61% des parents estiment que c'est à la mère de s'en occuper, contre seulement 4% pour le père. De 2 à 3 ans, près de la moitié des familles privilégient la crèche, un quart l'assistante maternelle et un quart la garde par les parents.

L'étude montre également que la composition familiale influe sur le choix du mode de garde. Ainsi, les familles biparentales actives utilisent nettement plus souvent que la moyenne un mode d'accueil formel : assistante maternelle (58%) ou crèche collective (32%). Les familles monoparentales actives recourent dans des proportions comparables à la crèche (30%), mais moins à une assistante maternelle (40%) et plus aux solidarités familiales (20%). Enfin, et sans surprise, les familles comptant au moins un parent inactif sont bien plus nombreuses à garder leur enfant (80%). L'enquête confirme aussi l'influence de la géographie sur les modes de garde : la crèche est davantage utilisée dans les grandes villes, alors que l'assistante maternelle prédomine dans les petites villes.

Les attentes à l'égard du mode d'accueil

En matière d'attentes vis-à-vis du mode d'accueil, 41% des parents souhaitent que leur enfant soit "sécurisé dans un cadre affectif". Viennent ensuite le souhait que l'enfant soit accueilli par des professionnelles de la petite enfance (20%), puis celui qu'il côtoie d'autres enfants (15%) et qu'il soit accompagné dans l'acquisition des apprentissages (13%).

Un peu plus de trois familles sur cinq (62%) entreprennent des démarches pour inscrire leur enfant dans un mode d'accueil : 43% pour l'inscrire en crèche, 30% chez une assistante maternelle et 5% dans un autre mode de garde. Les deux tiers des parents qui recherchent un mode de garde effectuent les démarches pendant la grossesse, contre un tiers qui attendent la naissance de l'enfant.

Enfin, l'étude montre que le site des CAF mon-enfant.fr est désormais connu par 39% des familles et que 31% d'entres elles l'ont consulté au moins une fois. En termes d'usage, plus de la moitié des parents ayant utilisé le site s'y sont rendus par curiosité, tandis que moins de la moitié y accèdent pour rechercher des informations relatives au coût de l'accueil, plus du tiers pour des informations pratiques (caractéristiques, coordonnées, présentation, disponibilité, proximité géographique) et un quart pour accéder aux actualités en ligne.

 

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Haut de page