Publication du nouveau guide Covid-19 pour l'accueil du jeune enfant

Le 22 juin, autrement dit le jour même de l'entrée en vigueur de la phase 3 de la levée du confinement, le ministère des Solidarités et de la Santé publie une nouvelle version de son guide Covid-19 sur les modes d'accueil du jeune enfant. Bien que toujours très copieux (34 pages), ce document marque en réalité un très net assouplissement par rapport à la phase 2 du déconfinement (voir notre article du 12 mai 2020), même si les consignes ont été finalement plutôt renforcées au regard de la première version mise en concertation. Dans un communiqué du 19 juin annonçant la mesure, le ministère explique que, conformément aux annonces d'Emmanuel Macron du 14 juin, "l’ensemble des établissements d’accueil du jeune enfant rouvriront la totalité de leurs places le lundi 22 juin, et permettront à 1.200.000 jeunes enfants de retrouver leur place d’accueil en crèche publique ou privée, en maison d’assistantes maternelles ou auprès de leur assistante maternelle dans des conditions sanitaires protectrices et adaptées".

Parmi les allègements le plus significatifs, on peut citer notamment la suppression de l'accueil limité à des groupes de 10 enfants (et donc le retour à une pleine capacité des structures d'accueil). Les groupes d'enfants pourront se croiser, mais en revanche pas se mélanger pour des activités communes. Dans le même esprit, le regroupement d'enfants dans les relais assistantes maternelles (RAM) et les crèches familiales redevient possible. Du côté des enfants, la règle de l'espacement d'un mètre pour les repas et la sieste est supprimée, mais les échanges de nourriture ou d'objets (doudous, tétines...) restent bannis.

Autres modifications très attendues de nombreux parents : la suppression des règles de priorisation et la possibilité d'entrer dans les lieux d'accueil pour accompagner l'enfant, mais avec masque et lavage des mains et sans chaussures. Du côté des professionnels de la petite enfance, il redevient possible d'accueillir des stagiaires et de faire appel à des intervenants extérieurs, sous réserve d'un strict respect des consignes et des gestes barrières. De même, les consignes sur l'hygiène des locaux et des matériels reviennent à la normale, mais les personnels sont bien sûr invités à conserver une vigilance permanente sur les questions d'hygiène. Des consignes spécifiques sont également prévues pour les assistantes maternelles, par exemple sur le change et l'entretien du linge.

Ces assouplissements ne sont toutefois pas synonyme de relâchement. Outre le maintien de tous les gestes barrières (comme le lavage régulier des mains), le guide ministériel recommande de maintenir le port de vêtements de travail (sans qu'il soit obligatoire pour autant), l'aération régulière des locaux (si possible naturelle) ou encore le port du masque pour les professionnels en complément des gestes barrières. Celui-ci est cependant à éviter en présence des enfants et il est même proscrit en présence d'enfants de moins de trois ans.

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle