Plateforme internet à Montreuil, pour vendre ou donner ses objets encombrants (93)

Publié le
dans

Environnement

Energie

Seine-Saint-Denis

Depuis début 2016, les habitants de Montreuil peuvent donner ou vendre leurs objets encombrants à leurs voisins grâce à une plateforme collaborative en ligne.

Limitrophe de Paris, Montreuil (Seine-Saint-Denis, 105.082 habitants) est l’une des neuf villes de l’établissement public territorial Est Ensemble (EPT Est Ensemble). Entre 2014 et 2015, les modalités de collectes des déchets ont changé, y compris pour les encombrants. La ville de Montreuil et Est Ensemble ont défini plusieurs zones de collecte avec des rythmes différents suivant que l’habitat est collectif ou individuel.

Campagne d’explication dans le cadre de la refonte du plan de collecte

"Ces modifications mises en œuvre par l’EPT Est Ensemble ont été difficiles à expliquer au plan local, ce qui a créé une confusion et généré des dépôts sauvages de déchets encombrants, indique le responsable du service Image, Nicolas Nalbe. La ville a donc lancé plusieurs actions début 2016 afin de mieux communiquer auprès des habitants sur les questions de propreté."
Le service propreté urbaine a mis en place en janvier 2016 une brigade Propreté de prévention-répression chargée de verbaliser toute infraction. Parallèlement, la ville a envoyé un courrier accompagné de stickers autoadhésifs indiquant les jours de collecte de chaque foyer, selon les 16 zones de collecte qui ont été définies - 5 en habitat collectif et 11 en habitat individuel.
Ce courrier précisait que la ville proposait un dispositif complémentaire à la collecte inter-communale des encombrants : la plateforme éco-mairie de don ou de vente des objets encombrants.

Expérience de la ville de Dunkerque

Le service de la propreté urbaine de Montreuil a eu connaissance de l’offre éco-mairie dans le cadre d’un démarchage commercial du créateur de l’interface, basé à Dunkerque, ville qui a déjà mis en œuvre le dispositif. Montreuil a souhaité miser sur cet outil d’économie collaborative pour réduire le volume des encombrants déposés dans la rue et encourager le réemploi d’objets. L’interface a été adaptée à la charte graphique montreuilloise, l’abonnement s’élève, pour la ville de Montreuil, à moins de 5.000 euros par an.

300 à 400 annonces par mois, principalement pour des dons

Il existe déjà des outils se rapprochant du dispositif éco-mairie, portés par des associations d’échanges de services. Selon le responsable du service Image, "cette plateforme correspond au profil des Montreuillois, qui ont déjà l’habitude d’échanger entre habitants".
Ce qui peut expliquer la fréquentation importante de la plateforme avec plus de 3.000 utilisateurs en mai 2016 et un rythme régulier de 300 à 400 annonces. Beaucoup sont des dons, car éco-mairie a une dimension moins lucrative qu’une interface comme le Bon Coin.

Trois solutions pour les encombrants

Reste qu’il est difficile de mesurer la diminution des encombrants, notamment parce que beaucoup d’objets de petite taille s’échangent sur le site, tels que des bijoux. La ville estime que 50% des objets échangés via le site auraient pu se retrouver sur le trottoir.
"La plateforme constitue un service supplémentaire, souligne le responsable du service Image. La collecte des encombrants à Montreuil ne prenant pas en charge l’électroménager par exemple, éco-mairie met à disposition des habitants une solution plus simple que le dépôt à la déchetterie par leurs propres moyens".
Les Montreuillois disposent désormais de trois solutions au choix pour leurs encombrants : la collecte en porte à porte, les déchetteries, la plateforme éco-mairie.

Cécile Perrin pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info

Commune de Montreuil

Nombre d'habitants :

105082
Hôtel de ville - Place Jean-Jaurès
93105 Montreuil Cedex

Laurent Abrahams

Adjoint délégué à la propreté, la voirie et au garage

Nicolas Nalbe

Responsable du service Image
Haut de page